Wednesday, 15 June 2011

Gerry par / by Alain Desrocher

Gérald (Gerry) Boulet (1946-1990) était l'un des membres fondateurs du groupe rock Québécois innovante, Offenbach (1969-1985). Le 3 Avril 1980, Offenbach est devenu le premier groupe Québécois à jouer dans l'ancien Forum de Montréal situé au coin d’Atwater et Sainte-Catherine. Le groupe a joué leur ‘concert d’adieu’  au même lieu en 1985 est aussi au Colisée de Québec. Cette biographie bien fait deviendra certainement un classique instantané et dans mon esprit, le film Québécois ‘numéro un’ de tous temps. Un casting excellent et le rôle principal joué à la perfection par Mario Saint-Amand.
 Il s'agit d'un document important qui va frapper de nombreuses cordes sensibles avec ceux qui ont grandi avec le rock Québécois des années 70. Pour de nombreux Québécois, la voix de Gerry Boulet  et ses  paroles était l'expression d'une génération, essentiellement le cœur et l'âme.
Le film retrace la vie de Gerry Boulet dès sa jeunesse, quand, avec son frère, Denis, il se faufiler dans l'église pour jouer de l'orgue est termine avec son décès prématuré d’un cancer du côlon le 18 juillet 1990. Contient de nombreuses scènes mémorables et parmi les plus touchantes étant:
À la mort de son père, il fait une impétration émouvante  de «Sweet Georgia Brown» et juste avant sa mort, il ferme le couvercle du piano et il dit «Je suis fini.»

 Gérald (Gerry) Boulet (1946-1990) was one of the founding members of the innovative Quebec rock group, Offenbach (1969-1985). On April 3rd 1980, Offenbach became the first Quebecois group to perform in the old Montreal Forum located on the corner of Atwater and St Catherine. The band performed their farewell show there in 1985 as well as at the Colisée de Québec.
This well made biopic will definitely become an instant classic and in my mind the number one Quebec film of all time. Excellent ensemble cast and the leading role played to perfection by Mario Saint-Amand.
This is an important document that will strike many emotional chords with those who grew up with Quebec rock of the 70s. For many Quebecois, Gerry Boulet’s voice and lyrics is an expression of a generation, in essence the heart and soul.
The film traces the life of Gerry Boulet from his youth when, with his brother Denis, he would sneak into the church to play the organ until his untimely death from colon cancer on July 18th 1990. Contains many memorable scenes and among the most touching being:
At the death of his father, he does a soulful rendition of “Sweet Georgia Brown” and just before his death; he closes the piano cover and says “I’m finished.”