Thursday, 5 April 2012

Vues D’Afriques 2012


                                                      
                    the 28th edition (April 27th – May 06th) / la 28e édition (27 Avril – 06 Mai)


(Last updated / Dernière mis-a-jour: November 13 Novembre 2012)

Now in its 28th year, this wondrous and culturally exciting film festival has become the most important festival celebrating the diversity of African and Creole culture in Quebec and Canada. The 28th edition   will debut on Friday April 27th at the Cinéma Impérial 1432 Rue de Bleury, Montréal, QC at 7pm and until Sunday May 6th approximately 100 films will be screened in two halls at Cinéma Excentris – 3536, boulevard St-Laurent, Montréal. The 100 films presented originated from 39 countries of which 26 are located in Africa and Creole countries. Six competitive categories are being  presented: International fiction, International documentaries, Regards D’Ici – a Canadian perspective, Afrique Connexion  (formerly Africa Numérique) – African and Creole telefilms TV series, features and shorts,  MusicAfrica and in association with Human Rights Film Festival films that express the right of all to live with dignity. As well there will be special screenings and at 11am, beginning Saturday April 28th, located at the ‘Quartier General du Festival Baobar’ Hotel Opus 2110 boulevard St-Laurent, Montréal – roundtable discussions and encounters on various issues.  
Maintenant dans sa 28e année, ce festival du film merveilleux et culturellement passionnant est devenu le plus important festival célébrant la diversité de la culture Africaine et Créole au Québec et au Canada. La 28e édition fera ses débuts le Vendredi 27 Avril au Cinéma Impérial – 1432 Rue de Bleury, Montréal (QC) à 19h et jusqu'au Dimanche 6 Mai environ 100 films seront projetés dans deux salles du Cinéma l’Excentris  – 3536, boulevard St-Laurent, Montréal. Les 100 films présentés proviennent de 39 pays, dont 26 sont situés dans les pays d'Africains et Créole. Six catégories de compétition seront présentés : fiction internationale, documentaires internationales, Regards D’Ici – perspective Canadienne, Afrique Connexion  (anciennement Afrique Numérique) – série TV et téléfilms, long et courts métrages Africain et Créole, MusicAfrica et en association avec le Festival du Film sur les droits de la Personne qui expriment le droit de tous à vivre dans la dignité. De plus il y aura des projections spéciales et à 11 h, débutant le Samedi 28 Avril au «Quartier général du Festival Baobar » a l’Hôtel Opus 2110 boulevard St-Laurent, Montréal – des tables rondes et des rencontres sur des questions diverses. 

For more info/ pour plus d’information: 514-284-3322
info@vuesdafrique.org info@vuesdafrique.org
http://www.vuesdafrique.org/index.php

Chronicle of films seen / Chronique de films vus:

Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival.  Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année.  Les mises à jour apparaîtra fréquent (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.

(Films are listed in ascending order – the most recently seen on the top
Films sont énumérés par ordre – le plus récemment vu sur le haut de la page)

After  / Après:

La France qui se Lève Tôt, France 2011, 21m, Hugo Chesnard
In the summer of 2006, France decided to deport migrant workers who had no papers back to their countries of origin. One such migrant was Malian Souleymane Bagayogo, who had lived with his family and worked in a factory in Paris for many years. This ‘mini’ operetta recounts his story and through music will hopefully break down ‘Government-sanctioned’ barriers between men and women of different cultures.
Au cours de l'été 2006, la France a décidé d'expulser des travailleurs migrants sans papiers et les retourner dans leur pays d'origine. Un de ces migrants a était Souleymane Bagayogo de Mali, qui avait vécu avec sa famille et a travaillé dans une usine à Paris depuis de nombreuses années. Cette «mini» opérette raconte son histoire et à travers la musique sera, nous espérons que les barrières «sanctionnés par le gouvernement» entre hommes et femmes de différentes cultures disparaitra.

The People of Bronze / Le Peuple de Bronze, Canada 2011, 24m, Marie-Geneviève Chabot
Portrait of Ahmed, an artisan blacksmith based in Ouagadougou, who fashions bronze statues out of leftover ammunition. Nothing lost or created but all is transformed through the hands of Ahmed.
Portrait d'Ahmed, un forgeron artisan basé à Ouagadougou, qui façonne des statues en bronze de restes de munitions. Rien perdu ou créé, mais tous se transforme sous les mains d'Ahmed.

During  / Au Cours Du:

Cobwebs / Toiles d'Araignées, Mali 2011, 90m, Ibrahim Touré
Adapted from the semi-autobiographical novel by mathematics professor Ibrahima Ly, this harsh tale exposes the tyranny of repression that can exist in many societies on both political and social levels. The father of 17-year-old Mariami has arranged for her to marry a wealthy but elderly businessman. When she refuses, he looks to the authorities to force her ‘to come to her senses.’ She refuses and is tortured and sent to the prison. When an anti-government tract turns up, soft-spoken professor Yoro is accused of inciting rebellion and is sent to the same prison. He helps her through her ordeal.
Adapté du roman semi-autobiographique par Ibrahima Ly, professeur de mathématiques, ce conte dur expose la tyrannie de la répression qui peut exister dans de nombreuses sociétés aux niveaux politiques et sociales. Le père de Mariami âgé de 17 ans a arrangé pour qu’elle épouser un homme riche mais aussi  âgé. Lorsqu'elle refuse, il examine les autorités de la forcer « à venir à son sens. » Elle refuse et il est torturée et envoyée à la prison. Lorsqu'un tract antigouvernemental ce manifeste, le professeur a la voix douce,  Yoro est accusé d'incitation à la rébellion et est envoyé à la même prison. Il l’aide à travers de son épreuve.

The Weight of the Oath / Le Poids du Serment, Burkina Faso 2010, 87m, Kollo Daniel Sanou
This human drama explores the issues of loyalty, faith and adherence to an oath. Along the way we see the current confrontations between the traditional fetishism versus evangelical practises. This film points out both the differences and the similarities. Nyama and Sibiri have just taken the oath to enter the Dozo Hunters Brotherhood.  Only Sibiri returns from their first hunting, claiming that Nyama was killed by a lion. Several months later, Nyama returns to the village accompanied by his fellow ‘brethren’ preaching the ‘Gospel.’ Suffering from amnesia he has no recollection of his former life until he encounters Sibiri...
Ce drame humain explore les questions de loyauté, de foi et de respect à un serment. En chemin, nous voyons les affrontements actuels entre le fétichisme traditionnel par rapport aux pratiques évangéliques. Ce film souligne les différences et les similitudes. Nyama et Sibiri vient de prendre le serment d'entrer dans la fraternité des chasseurs Dozo. Seulement Sibiri retourne de leur première chasse, affirmant que le Nyama a été tué par un lion. Quelques mois plus tard, Nyama retourne au village accompagné par ses «frères camarades», en prêchant «l’Évangile». Souffrant d'amnésie il n'a aucun souvenir de son ancienne vie jusqu'à ce qu'il rencontre Sibiri...

Playing Warriors / Jeux de Guerrières, Zimbabwe 2011, 80m, Rumbi Katedza
Social comedy tackling a universal challenge faced by many young women approaching 30: the pressure placed upon them by society, especially their parents to get married and give them grandchildren versus maintaining a successful career. Nyarai is a top executive for a leading advertising agency. Her parents, especially her mother, are pressuring her to get married as an example for her younger sister Mati, who is more interested in playing basketball. When Nyarai’s friend Nonto announces that she is engaged, she and her other friend Maxi, are set on a frenzy to find Mr Right. Well placed comedic moments.
Comédie sociale aborde un défi universel racontés par de nombreuses jeunes femmes qui approchant leur trentaine: la pression imposées par la société, surtout à leurs parents pour qu’ils se marier et de leur donner des petits-enfants contre le maintien d'une carrière réussie. Nyarai est un haut dirigeant d'une agence de publicité de premier plan. Ses parents, surtout sa mère, font pression sur elle pour se marier, à titre d'exemple, pour sa sœur cadette, Mati, qui s'intéresse d’avantage à jouer au basket-ball. Quand l’ami de Nyarai, Nonto annonce qu'elle est fiancée, elle et son autre ami Maxi, sont fixes sur une frénésie de trouver Mr. Right. Des moments comiques bien placé.

The Prosecutor / Le Procureur, Canada 2010, 110m, Barry Stevens
This thought provoking and important film tackles one of the most important issues facing humanity today. We follow chief prosecutor for the International Criminal Court (came into being on July 1st 2002), José Luis Moreno Ocampo (born in Argentina 1952 and assumed office June 16th 2003), as he prepares his first cases against perpetrators of genocide, war crimes or crimes against humanity. He faces many seemingly insurmountable challenges not the least of which is the ‘impunity’ that many of these criminals have and the reluctance of the world’s nations to give up any part of their sovereignty.

Ce film provocateur et important aborde une des questions les plus importants pour l'humanité aujourd'hui. Nous suivons le procureur général de la Cour Pénale Internationale (établi le 1 Juillet 2002), José Luis Moreno Ocampo (né en Argentine 1952 et a pris ses fonctions 16 Juin 2003), comme il prépare son premiers procès contre les génocidaires, les criminelles de guerre ou contre l'humanité. Il fait face a   de nombreux obstacles apparemment insurmontables, pas le moindre est «l’impunité» que plusieurs de ces criminels ont et la réticence des pays mondial de abandonner une partie de leur souveraineté.

Agadez, Music and Rebellion / Agadez, Musique et Rébellion, United States / États-Unis / Niger 2010, 66m, Ron Wyman
An intimate look at the Tuareg nomads who have lived in the Saharan desert, mainly near Agadez in the north-west of Niger, for many centuries. They are fiercely independent and have rebelled against the government to protect their freedom and culture. Now they are seeking to express their message peacefully and it is being done through music. Guitarist Oumara ‘Bombino’ Moctar is a young Tuareg who has just returned from living in exile in Burkina Faso, has become their spokesman and messenger blending traditional and contemporary sounds. Very educational anthropological film with a riveting and powerful soundtrack.

Regard intime sur les nomades Touaregs qui vivent dans le désert Saharien, principalement près d'Agadez, dans le nord-ouest du Niger, durant de nombreux siècles. Ils sont férocement indépendants et ont se sont rebellés contre le gouvernement pour protéger leur liberté et leur culture. Maintenant, ils cherchent à exprimer leur message pacifiquement et il le fait à travers la musique. Guitariste Oumara «Bombino» Moctar est un jeune Touareg qui revient de l’exil en Burkina Faso, est devenu leur porte-parole et le messager, mélange des sons traditionnels et contemporains. Film anthropologique très éducatif avec une bande-sonore envoûtante et puissante.

Zabbal,  Chronicle of Scavengers / Zabbal, Chronique de Chiffonniers, Canada 2011, 22m, Raphaël J. Dostie
The daily cycle of garbage management in the streets of Cairo is chronicled through the eyes of a Christian – Waheed who owns a plastic recycling plant – and a Muslim – Kamal who manages a waste sorting center.
Un chronique du cycle quotidien de la gestion des ordures dans les rues du Caire à travers les yeux d'un Chrétien – Waheed qui possède une usine de recyclage plastique – et un Musulman – Kamal qui gère un centre de tri des déchets.

Zambia: Who Benefits from the Copper / Zambie: À Qui Profite le Cuivre?, France 2011, 53m, Aufrey Gallet / Alice Odiot
Zambia has the largest copper reserves in the world and yet is among its poorest nations. This film examines the question of who is profiting from its rich resources while its citizens live in abject poverty and a devastated environment. The film also follows a group of residents as they attempt to take action against Glencore who bought rights to mine in Zambia when the country began privatizing in 1992.

Zambie possède les plus grandes réserves de cuivre dans le monde et est encore  parmi ses nations les plus pauvres. Ce film examine la question de qui profite de ses riches ressources tandis que ses citoyens vivent dans une pauvreté abjecte et un environnement dévasté. Le film suit également un groupe de résidents, qu'ils tentent de prendre des mesures contre Glencore, qui a acheté les droits minières en Zambie lorsque le pays a commencé à privatiser en 1992.

I Want My Share of Land / Je Veux Ma Part de Terre, Reunion / Réunion 2011, 30m, Frédéric Lambolez / Jean-Marie Pernelle
Fort Dauphin in Madagascar would be a tourist haven if it were not for the fact that it is a mining town. Rio Tinto’s Iron and Titanium mine is located there. This film explores the real impact of the mine on Madagascar’s economy and environment.
Fort Dauphin à Madagascar serait un paradis touristique, si ce n'était le fait que c'est une ville minière. La mine de fer et titane de Rio Tinto est situé là. Ce film explore l'impact réel de la mine sur l'économie et l'environnement de Madagascar.

Liberia ’77, Canada 2010, 74m, Jeff Topham
Jeff Topham and his brother Andrew grew up in Liberia in the 1970s. Before the first civil war in the 80s, Liberia was a paradise on earth. Very little documentation survived the civil unrest that left 250 thousand dead and the devastated the country’s economy. Returning to the place of their upbringing, armed with photographs taken by their father and a desire to re-shoot them, the two brothers   reconnect with the past.

Jeff Topham et son frère Andrew a grandi au Libéria dans les années 1970. Avant la première guerre civile dans les années 80, le Libéria était un paradis sur terre. Très peu de documentation a survécu à l'agitation qui fait 250 000 morts et l'a dévasté l'économie du pays. Retourner à l'endroit de leur éducation, armée de photographies prises par leur père et le désir de les ré-photographier, les deux frères renouer avec le passé.

Penalty Kick / Tir Au But, Canada, 15m, Carlo Ghioni
Using soccer as an allegory for war, the filmmaker shows us that the ‘penalty kick’ is for the team not for personal self glory. To approach it from the latter can have serious and costly consequences.
À l'aide de football comme une allégorie de la guerre, le réalisateur nous montre de que le «tir au but» est pour l'équipe et non pas pour la gloire personnelle de soi. De l’aborder de ce dernier peuvent avoir des conséquences graves et coûteuses.

Bakoroman, Burkina Faso 2011, 62m, Simplice Ganou
Bakoroman is a non-judgemental portrait of five youths who live and sleep on the streets of Ouagadougou and surroundings. There of their own choosing, each one of these youths have bonded together as family. Though they are doing things, such as glue sniffing, petty thievery etc, that may turn away the average person, each of these ‘Bakoroman’ are engaging, wise and mature despite and even retaining their youthfulness.

Bakoroman est un portrait sans jugements de cinq jeunes qui vivent et dorment dans les rues de Ouagadougou et ses environs. Il, de leur propre choix, chacun de ces jeunes ont lié ensemble en famille. Bien qu'ils font des choses, comme les vapeurs de colle, petits vols etc., ce qui peut détourner la personne moyenne, chacun de ces «Bakoroman» sont attachants, sage et mature malgré et même conserver leur jeunesse.

Ouaga Mélodie, Burkina Faso / France 2011, 14m, Uriel Jaoen Zrehen
Ouaga plays his flute around the city for food and drink; Mélodie is a pickpocket. She steals his wallet. He runs after her; a lasting relationship?
Ouaga joue sa flûte autour de la ville pour son nourriture et breuvages; Mélodie est un pickpocket. Elle vole son portefeuille. Il court après elle; une relation durable?

Berlin 1885, The Scramble of Africa / Berlin 1885, La Ruée sur l’Afrique, France / Germany / Allemagne 2010, 85m, Joël Calmettes
Dramatic recreation of the Berlin Conference that was held between November 15th 1884 and February 26th 1885 when representatives from Europe met to decide the borders that would divide the African continent between them. The resulting borders, that were drawn up by men who had no clue of what was the real Africa and were driven purely by their own agenda, arbitrarily divided the African continent. The result has been tribal feuds and civil wars that ravage the continent today.

Reconstitution dramatique de la Conférence de Berlin qui a eu lieu entre le 15 Novembre 1884 et le 26 Février 1885 lorsque des représentants de l'Europe se sont réunis pour décider des frontières qui diviseraient le continent Africain entre eux. Les frontières résultant, qui ont été établis par des hommes n'ayant aucune idée de ce qu'était la vraie Afrique et ont été motivée uniquement par leur propre ordre du jour, a divisé arbitrairement le continent Africain. Le résultat a été des rivalités tribales et des guerres civiles qui ravagent le continent aujourd'hui.

The Rif Lover / L’Amante du Rif, Morocco / Maroc / France / France / Belgium / Belgique 2011, 90m, Narjisse Nejjar
Aya, twenty-years-old, beautiful, flirtatious and rebellious, dreams of being swept off her feet; spends her days with best friend Raida romping through the town’s maze of streets, sunbathing and singing Bizet’s Carmen. Her father is fishing off the coast of Spain. Her two brothers Ahed and Hafid work for a drug dealer named ‘The Baron.’ A deal goes bad, Ahed pimps Aya to ‘The Baron’. She falls in love and thus becomes an unwitting pawn in a dangerous game. A powerful and tragic tale that reflects and indicts a culture that equates a woman’s virginity with honour.
Aya, vingt ans, belle, séductrice et rebelle, rêve d'être emportés par l’amour; passe ses journées avec son meilleur ami Raida batifoler à travers le labyrinthe des rues de la ville, bains de soleil et de chanter Carmen de Bizet. Son père est la pêche au large de la côte de l'Espagne. Ses deux frères Ahed et Hafid travaillent pour un trafiquant de drogue nommé «Le Baron». Une affaire tourne mal, Ahed envoi Aya au «Baron». Elle tombe amoureuse de lui, et devient ainsi un pion involontaire dans un jeu dangereux. Un récit puissant et tragique qui reflète et inculpe d'une culture qui assimile la virginité de la femme avec l'honneur.

Grey Matter / Matières Grise, Rwanda / Australia / Australie 2011, 100m, Kivu Ruhorahoza
Balthazar is seeking funds in order to realise his first film. Called ‘The Cycle of the Cockroach’ it’s a fictional tale about a brother and sister dealing with the aftermath of the Rwandan genocide. Unable to get funding from government agencies (they believe it will serve no purpose and that he should make a film about AIDS and gender violence) he turns to a loan shark who also refuses. Unwilling to give in and unable to tell those around him, he proceeds anyway. After his actors rehearse certain scenes, reality blurs with fiction and the script comes to life.
Balthazar cherche des fonds afin de réaliser son premier film. Appelé «Le Cycle du Cafard» c'est un récit fictif sur un frère et une sœur qui fait face à la conséquence du génocide Rwandais. Pas en mesure d'obtenir du financement auprès des organismes gouvernementaux (ils croient que ceci servira à rien et qu'il devait faire un film sur le sida et la violence entre les sexes) il tourne ver un usurier qui refuse aussi. Refusant de céder et incapable de le dire à ceux autour de lui, il procède de toute façon. Après que ses comédiens répètent certaines scènes, la réalité brouille avec la fiction et le script vient à la vie.

Secularism, God Willing / Laïcité Inch'Allah, France / Tunisia / Tunisie 2010, 75m, Nadia El Fani
Controversial film that examines the issues of secularism vs. religious, the separation of state from church and the rights of all to live their lives as they see fit. The setting is Ramadan August 2010 and tries to paint a picture of what Tunisia’s true feelings are in regards to fasting or not fasting. Is it OK to not observe the fast and if so why should we do so in hiding?

Film controversé qui examine les questions de la laïcité contre les religieux, la séparation de l'état de l'église et les droits de tous à vivre leur vie a leur gré. Le cadre est Août 2010 en plein Ramadan et essaie de peindre un portrait de véritables sentiments de la Tunisie, quels sont en ce qui concerne le jeûne ou ne pas à jeun. Est-ce OK pour ne pas observer le jeûne, et si oui pourquoi nous devrions se caché?

A Menina dos Olhos Grande (The Girl with Big Eyes / La Fille Aux Grand Yeux), Cape Verde / Cap Vert 2011, 83m, Alexis Tsafas / Fonseca Soares
This loose adaptation of a Cape Verdean fairy tale is about a Creole girl who returns from Europe to her homeland after the sudden death of her father. She faces the harsh realities of culture shock, the ghosts of her past, the absence of her mother coupled with her relationship with her step mother and her approaching puberty. I found the narrative of the film hard to follow; unsure of what was present or past and what was reality or fantasy.
Cette adaptation libre d'un conte de fée du Cap-Vert est d'une fille créole qui renvoie de l'Europe dans sa patrie, après la mort soudaine de son père. Elle doit faire face à la dure réalité du choc culturel, les fantômes de son passé, l'absence de sa mère accompagnée de sa relation avec sa mère étape et sa puberté qui s'approche. J'ai trouvé le récit du film difficile à suivre ; pas sûr de ce qui était présent ou passé et quelle était la réalité ou fantaisie.

Toussaint  Louverture, Martinique 2011, 180m, Philippe Niant
François-Dominique Toussaint Louverture (a.k.a. Toussaint Bréda, 1743 – 1803) led the rebellion of the slaves in Haiti (then known as St Dominique) that allowed it to be the first predominately black nation to break the yoke of slavery and transform itself into a free self-governing people. This moving and powerful film is a fictional account of the developments that led to this. The film begins with Toussaint being deported to France in 1803. A young officer is assigned the mission to find out where Toussaint had hid a war chest. Toussaint begins to recount his life story.
François-Dominique Toussaint Louverture (alias Toussaint Bréda, 1743-1803) a mené la révolte des esclaves en Haïti (alors connu a l’époque comme St Dominique) qui l’a permis d'être la première nation principalement noir pour briser le joug de l'esclavage et de se transformer en un peuple libre. Ce film émouvant et puissant est un compte fictif de l'évolution qui a conduit à ceci. Le film commence avec Toussaint expulsée vers la France en 1803. Un jeune officier est assigné à la mission pour savoir où Toussaint avait caché un trésor de guerre. Toussaint commence à raconter l'histoire de sa vie.

Indochina Traces of a Mother / Indochine sur les Traces d'une Mère, Benin / Bénin 2011, 71m, Idris Mora-Kpai
During the Indochina war (1946-1954), France drafted many men from their colonial possessions in Africa. Many children were born out of relationships formed between African fathers and Vietnamese mothers. At the end of the war these children were repatriated back to Africa. Most have never known their real parents. This touching documentary follows one such child, now 58, as he goes back to Vietnam to see where his mother came from. His reason for doing so was to try and fill an empty feeling in his life.

Durant la guerre d'Indochine (1946-1954), France a rédigé de nombreux hommes de leurs possessions coloniales en Afrique. Beaucoup d'enfants sont nés de relations nouées entre des pères Africains et mères Vietnamiennes. À la fin de la guerre, ces enfants ont été rapatriés en Afrique. La plupart n'ont jamais connu leurs vrais parents. Ce documentaire émouvant suit un tel enfant, maintenant 58, il va retourner au Vietnam pour voir d'où vient sa mère. Sa raison pour faire ceci était donc d'essayer de combler un  sentiment de vide dans sa vie.

Silent Stories, Belgium / Belgique 2011, 52m, Hanne Phlypo / Catherine Vuylsteke
The heart wrenching stories of four refugees who had to flee their countries of origin (Algeria, Senegal, Iraq and Guinea) due to their sexual orientations and / or identities. The four were escaping societies that are extremely homophobic and intolerant.

Des histoires déchirantes de quatre réfugiés qui ont dû fuir leur pays d'origine (Algérie, Sénégal, Irak et Guinée) en raison de leur orientation ou identité sexuelle. Les quatre fuyaient des sociétés qui sont extrêmement homophobe et intolérant.

Being One Self / Être Soi-même, Canada 2011, 15m, Laurent Maurice Lafontaine
Three African-Americans reflect on what it is like being black and gay and the prejudices and stereotypes they had to face when they ‘came out.’
Trois Afro-Américains réfléchir sur ce que c'est comme être noir et homosexuel et les préjugés et les stéréotypes qu'ils devaient faire face lorsqu'ils « sont sortis. »

Simiyu Samurai, Kenya 2011, 22m, Robby Bresson
Simiyu returns to live with his grandmother in Kenya after the sudden death of his parents. He had been living in Japan learning martial arts for the past 12 years. In trying to reintegrate with rural Kenyan society, he enters into conflict with local thugs.
Simiyu retourne pour vivre avec sa grand-mère au Kenya après la mort soudaine de ses parents. Il vivait en Japon et apprenait les arts martiaux les derniers 12 ans. En essayant de se réintégrer dans la société Kenyane rurale, il entre en conflit avec les voyous locales.

Teenager, Ivory Coast / Cote d’Ivoire 2010, 26m, Jean Hubert Njitat Nankam
The difficulties faced by teenagers in a typical Ivory Coast high school as they interact with each other, their parents and teachers.
Les difficultés rencontrées par les adolescents dans un lycée typique de la Côte d'Ivoire  car ils interagissent entre eux, leurs parents et leurs professeurs.

Karim and / et Doussou, Mali 2011, 3 X 6m, Aida Mady Diallo
The day-to-day lives of a typical Malian couple.
La vie quotidienne d'un couple Malien typique.

Kreol, France 2011, 65m, Frédérique Menant
To prepare for his next disc, Cape Verdean musician and poet, Mario Lucio, embarks upon a musical journey to discover what it means to be Creole.
En  préparation pour son prochain disque, le poète et musicien Capverdien, Mario Lucio, s'embarque sur un voyage musical à fin de découvrir ce que veut dire d’être Créole.

Achantè, Haiti / Haïti / Canada / Canada / Great-Britain / Grande-Bretagne 2011, 35m, Emily McMehen
Through the film’s original cinematography and atmospheric soundtrack, the ambience experienced in an actual voodoo ceremony is reproduced.
Grace à la cinématographie originale du film et la bande sonore atmosphérique, l'ambiance connue lors d'une cérémonie vaudou réelle est reproduit.

Before / Avant:

Bayiri – Homeland / Bayiri – La Patrie, Burkina Faso 2011, 90m, Saint Pierre Yaméogo
Between November 2010 and April 2011, the Ivory Coast is in the grips of a civil war. This feature length drama addresses the impact upon the immigrant populace that is stuck in the middle of such civil and political turmoil giving it a face. A certain village in the northern region of the Ivory Coast has a population consisting mainly of Burkinabés. When the rebel factions attack the village, they force the Burkinabés off the land they had cultivated for most of their lives. On the road back to Burkina Faso, they have to endure many human rights violations.   
Entre Novembre 2010 et Avril 2011, la Côte d'Ivoire est basculé d'une guerre civile. Ce drame de long-métrage traite de l'impact sur la population immigrée qui est coincée au milieu de ces troubles civils et politiques, en donnant un visage personnelle. Un village situé au Nord de la Côte d'Ivoire à une population plutôt composée de Burkinabés. Lorsque les factions rebelles attaquent le village, ils chassent les Burkinabés hors de leur terres qu'ils avaient cultivés pour la plupart de leur vie. Sur la route pour le Burkina Faso, ils endurent des nombreuses violations des droits humains.

On a Plank / Sur la Planche, Marocco / Maroc 2011, 106m, Leïla Kilani
Badia and Imane have just moved from Casablanca to Tangiers. These twenty-year-olds are working as peelers in a shrimp processing factory. Imane placidly accepts her situation whereas Badia dreams of moving up on the scale to textile worker in what is called “The Free Zone” (a tightly controlled enclave where European practices are in place and the workers are treated with prestige). The two meet textile workers Nawal and Asma. The latter involve Badia and Imane in petty robberies. The performances of the four main actresses were superb but the script and editing were uneven, repetitive and confusing.
Badia et Imane viens de déménager de Casablanca à Tanger. Ces filles de vingt-ans travaillent comme éplucheurs dans une usine de traitement des crevettes. Imane accepte avec placidité sa situation tandis que Badia rêve de monte l'échelle pour être ouvrière du textile dans ce qui est appelé « The Free Zone » (une enclave étroitement contrôlée où les pratiques européennes sont en place et les travailleurs sont traités avec prestige). Les deux rencontrent des ouvrières du textile Nawal et Asma. Ces derniers impliquent Badia et Imane dans des vols insignifiants. Les performances des quatre actrices principales était superbes mais le scenario et le montage était inégale, répétitif et confus.

The Chebaya Affaire, a State Crime? / L'Affaire Chebeya, un Crime d'Etat?, Belgium / Belgique 2011, 96m, Thierry Michel
Floribert Chebeya, a leading champion of human rights in The Democratic Republic of the Congo and founder of ‘Voice of the Voiceless.’ Throughout his life he denounced several governments (including his own) for their human rights violations. On June 2nd 2010 his body was found in the back seat of his car. His death was made to look as if he had been involved in sexual misconduct. His driver, Fidèle Bazana was missing. An immediate investigation was launched. This riveting film follows the investigation and points out the strategies used by the police to protect those who were responsible.
Floribert Chebeya, un premier champion des droits de l'homme en République Démocratique du Congo et le fondateur de l’organisation   «Voix des sans Voix.» Tout au long de sa vie, il a dénoncé plusieurs gouvernements (y compris le sien) pour leurs violations des droits de l'homme. Le 2 Juin 2010, son corps a été retrouvé sur le siège arrière de sa voiture. Sa mort a été faite pour ressembler comme si il avait été impliqué dans des actes d'inconduite sexuelle. Son chauffeur, Fidèle Bazana était manquant. Une enquête immédiate a été lancée. Ce film fascinant suit l'enquête et souligne les stratégies utilisées par la police pour protéger les véritables responsables.

30 Degrees Colour / 30 Degrés Couleur, Martinique 2011, 92m, Lucien Jean-Baptiste / Philippe Larue
Patrick’s mother put him on a plane to Paris when he was ten; 30 years later, renowned historian, frequent appearances on television, raising his teenage daughter, Alice. Totally assimilated with French culture,   he has forgotten his roots.  Évelyne, his sister calls. His mother is about to die. Patrick and Alice make an urgent flight back to Martinique. His childhood friend Zamba greets him at the airport, donned in his carnival costume. A day later his mother dies. Her body disappears. Patrick and Zamba try and find it before Ash Wednesday. Patrick undergoes an odyssey of rediscovering his roots.
La mère de Patrick lui placé sur un avion destine pour Paris lorsqu'il avait dix ans; 30 ans plus tard, il est un historien renommé, fréquentes apparitions à la télévision, élever sa fille, Alice. Totalement assimilé à la culture Française, il a oublié ses racines.  Évelyne, sa sœur l’appelle. Sa mère est sur le point de mourir. Patrick et Alice faire un vol d'urgent à la Martinique. Son ami d'enfance Zamba lui accueille à l'aéroport, a enfilé son costume de carnaval. Un jour plus tard, sa mère meurt. Son corps disparaît. Patrick et Zamba essayez de le trouver avant le Mercredi des Cendres. Patrick subit une odyssée de redécouvrir ses racines.

18 Days / 18 Jours, Egypt / Égypte 2011, Collective Project – 10 directors / Projet Collectif – 10 réalisateurs
On January 25th 2011, the people of Egypt rise up in protest against the regime of President Hosni Mubarak and demanded that he resign. Though the uprising was basically peaceful, some violent clashes did occur, resulting in at least 846 dead and 6000 injured. Lasting 18 days, Mubarak announced his resignation on February 11th.
This collective of 10 shorts by 10 filmmakers give 10 points-of-view of the uprising while the memory and impact was still strong both among Egyptians and the rest of the world; powerful, timely, in the same spirit of the 2002 collective “11'09''01 - September 11”.
Le 25 Janvier 2011, le peuple de l'Égypte se lever en protestation contre le régime du président Hosni Moubarak et a exigé qu'il démissionnait. Bien que le soulèvement fût essentiellement pacifique, des affrontements violents ont eu lieu, ce qui a entraîné au moins 846 morts et 6 000 blessés. D’une durée de 18 jours, Moubarak  annoncé sa démission le 11 Février. 
Ce collectif de 10 courts métrages de 10 cinéastes donne 10 points de vue du soulèvement, tandis que la mémoire et l'impact est toujours forte, tant chez les Égyptiens et le reste du monde; puissant, en temps opportun, dans l'esprit même de la collective  de 2002 «11'09 ''01 – 11 Septembre».

The United States of Africa / Les États-Unis d'Afrique, Canada 2011, 75m, Yanick Létourneau
Didier Awadi, from Senegal, is Francophone West Africa’s most visible Hip Hop musician. Co-founded Positive Black Soul in 1989 and since 2001 as a solo artist. Not into the flash and cash of stardom, Awadi uses his music as a weapon to lead Africa to unity and complete independence from colonial rule. This film follows Awadi as he prepares his next project, a tribute to the many African leaders who pursued the same goals. Researching archives and libraries for suitable speeches and travelling to 40 different countries, collaborating with local musicians. The politically-charged album is called “Africa’s Presidents.”
Didier Awadi, du Sénégal, est le musicien de hip-hop le plus visible d'Afrique de l'Ouest Francophone. Cofondé Positive Black Soul en 1989 et depuis 2001 en solo. Pas dans le flash et la trésorerie de la célébrité, Awadi utilise sa musique comme une arme pour mener l'Afrique à l'unité et l'indépendance totale de la domination colonial. Ce film suit Awadi alors qu'il se prépare son prochain projet, un hommage aux nombreux dirigeants Africains qui ont poursuivi les mêmes objectifs. Des recherches sur des archives et des bibliothèques pour les discours convenables et en visitant une quarantaine de pays  en collaboration avec des musiciens locaux. L'album politiquement chargé est appelée «Présidents d'Afrique».