Saturday, 14 July 2012

In Darkness / Sous Terre by / par Agnieszka Holland

A complex gritty account of a little known phenomenon that occurred in Nazi occupied Poland; in order to escape deportation and or incarceration in the concentration camps, many Jews took refuge underground in the labyrinths of the many sewage systems in the major cities. They lived in constant fear of being detected by the Gestapo or Polish collaborators, co-existing with the rats and the stench of sewage and rotting corpses. This film centers on one such group who hid in the sewers for 14 weeks and the deep-seated humanity of one man. Leopold Socha, a.k.a. Poldek, works as a sewer worker in the Nazi occupied city of Lvov, Poland (now Lviv, Ukraine). He supports his wife, Wanda, and his daughter and supplements his income by looting homes formerly owned by displaced Jews. He does this along with his young colleague and sidekick Szczepek.  At the onset of the film he is somewhat anti-Semitic as many of the Roman Catholic Poles (or Ukrainian) were prone to be. The Nazi occupation had a tendency to bring it to the forefront. Also, Poldek knows that any contact with a Jew would jeopardize his life and that of his family. Therefore he initially refused to help a group of Jews he discovers hiding in the sewers. He reluctantly accepts and demands that they pay him but as time goes on, Poldek realises that this is the right thing to do.
This is a powerful tale of a man who confronts his inner demons of prejudice and greed to succeed in this gargantuan humanitarian act that required an enormous amount of courage and self-sacrifice.
Un compte-rendu complexe et courageux d'un phénomène peu connu qui a eu lieu en Pologne occupée par les Nazis; afin d'éviter la déportation et ou l’incarcération dans les camps de concentration, de nombreux Juifs se sont  refugiés souterraine dans les labyrinthes des nombreux systèmes d’égouts dans les grandes villes. Ils vivaient dans la peur constante d'être détecté par les Gestapo ou les collaborateurs Polonais, coexistant avec les rats et la puanteur des égouts et les cadavres en décomposition. Ce film est centré sur un de ces groupes qui se cache dans les égouts pour 14 semaines et l'humanité profondément enracinée d'un seul homme.
Leopold Socha, alias Poldek, fonctionne comme un travailleur d'égout dans la ville de Lvov, en Pologne (aujourd'hui Lviv en Ukraine) occupée par les Nazi. Il subvenir aux besoins de son épouse, Wanda, et sa fille complétant ses revenus par le pillage des maisons ayant appartenus par les Juifs déplacées. Il le fait avec son jeune collègue et son acolyte Szczepek. Au début du film, il est quelque peu antisémite comme beaucoup de Polonais (ou Ukrainien) Catholiques étaient susceptibles a l'être. Les Nazis avaient tendance à le mettre à l'avant-plan. En outre, Poldek sait que tout contact avec un Juif mettrait en danger sa vie et celle de sa famille. Donc initialement il refuse d'aider un groupe de Juifs, qu’il découvre caché dans les égouts. À contrecœur il accepte et exige qu'ils lui paient mais avec le temps, Poldek se rend compte que c'est la bonne chose à faire.
C'est un récit puissant d'un homme qui affronte ses démons intérieurs de préjugés et d’avidité pour réussir dans cet acte humanitaire gargantuesque qui nécessitait une énormément quantité de courage et d'abnégation.