Friday, 3 August 2012

Beasts of the Southern Wild / Les Bêtes du Sud Sauvage by / par Benh Zeitlin

The Bathtub is a small forgotten bayou community, cut off from the rest of the world by a sprawling levee. Hushpuppy is a six-year-old girl whose mother passed away long ago. She lives on an isolated compound with her father, Wink. Semi-wild animals fill the compound. Wink often goes on excursions that leave Hushpuppy pretty much on her own. When he is home, they are under separate roofs – he in a rusted shack, she in a trailer propped up on two oil drums. She perceives the Universe as an intricately woven fabric. So much so that even if the most insignificant part broke the whole would be so as well. In other words, everything must fit together perfectly. Hushpuppy's teacher, Miss Bathsheba, advises her and her classmates that they should learn to live with one another, adapt and learn to survive as their little community is on the front line of a major catastrophe.
After her father returns from one of his 'excursions' (he is dressed in a hospital gown), Hushpuppy becomes a little rebellious. She gives her dad a mere punch. He goes into a state of severe convulsions. At the very same instant a massive storm brews on the horizon. The water levels begin to rise, submerging the bayou shrimping community. As well, at the polar icecaps, a horde of prehistoric beasts, the Aurochs, are released and are now on the rampage causing havoc and destruction. The fate of the whole world is in the tiny hands of 6-year-old Hushpuppy.
In their first roles, Quvenzhané Wallis and Dwight Henry, as Hushpuppy and Wink respectively, contain a chemistry that is worthy of an Oscar as both perform their roles with a natural authenticity. This is sure to put “Beasts of the Southern Wild” among one of the cinematic classics of the 21st Century. It will be talked about for many generations in the same way as “Wizard of Oz” and “Gone with the Wind.”

La Baignoire est un petit communautaire  bayou oublié, coupé du reste du monde par une immense levée. Hushpuppy est une fille de six ans dont la mère est décédée il y a longtemps. Elle vit sur une enceinte isolée avec son père, Wink. Des animaux semi-sauvages rempli  l’enceinte. Wink va souvent sur des excursions qui laissent Hushpuppy plus ou moins à ses  propres affaires. Quand il est à la maison, ils sont sous les toits séparés –lui dans une cabane rouillée, elle dans une caravane soutenue sur deux barils de pétroles. Elle perçoit l'univers comme un tissu finement tissées. A telle point que même si la partie la plus insignifiante s’éclate, l’ensemble  le serait pareillement. En d'autres termes, tout doit s’intègrent parfaitement.
L’enseignant d’Hushpuppy, Miss Bathsheba conseille elle et ses camarades de classe qu'ils devraient apprendre à vivre un avec l'autre, de s'adapter et d'apprendre à survivre en tant que leur petite communauté est sur la ligne de front d'une catastrophe majeure.
Après que son père retourne de l'un de ses «excursions» (il est vêtu d’une jaquette d'hôpital), Hushpuppy devient un peu rebelle. Elle donne son père, un simple coup de poing. Il va dans un état de   convulsions sévères. À l'instant même, une violente tempête brasse à l'horizon. Les niveaux d’eau commencent à monter, submergeant la communauté bayou de pêche à la crevette. Ainsi, aux calottes polaires, une horde de bêtes préhistoriques, les Aurochs, sont libérés et sont maintenant sur le saccage, causant de la destruction et du chaos. Le sort du monde entier est entre les mains minuscules de Hushpuppy, âgé de 6 ans.
Dans leurs premiers rôles, Quvenzhané Wallis et Dwight Henry, comme Hushpuppy et Wink respectivement, contiennent une chimie qui est digne d'un Oscar comme les deux exécutent leurs rôles avec une authenticité naturelle. C'est sûr que de mettre «Bêtes du Sud Sauvage» parmi l’un des classiques du cinéma du XXIe siècle. Il sera parlé pendant de nombreuses générations de la même manière que «Le Magicien d'Oz» et «Autant en Emporte le Vent».