Thursday, 15 August 2013

The Attack / L’Attentat by / par Ziad Doueiri



Amin Jaafari (Ali Suliman) is a Palestinian surgeon who has fully assimilated into Tel Aviv society. He has a loving beautiful wife, many Jewish friends and has just been awarded a career achievement award. He is the first Arab to be so recognised in 41 years. He has a picture-perfect life having achieved what most Palestinians could only dream of. This life is shattered when a suicide bomb explodes in a restaurant killing 17 people, 11 of whom were children.  That evening he is awakened from sleep by his friend Raveed (Dvir Benedek) to come to the hospital. When he arrives, he identifies a mangled corpse as being that of his wife Sihem (Raymonde Amsellem). 
The police claim that due to the state of her corpse that she is responsible for the attack. After an initial period of denial and brutal interrogation by Captain Moshe (Uri Gavreel), Amin leaves Tel Aviv to enter the Palestinian territory of Nablus in the West Bank to search of the truth. Once there, he finds himself in even greater danger. Yet he is determined to get the answers to questions he never thought he would be asking.
The film is an adaptation of Yasmina Khadra’s international bestseller of the same name and deftly shows that in any conflict we are not immune to being victimised by an act of terrorism or even perpetrating one, ourselves. Through flashbacks we see that Sihem had everything going for her. Yet what motivated her to cross the line is a concept that mystifies and horrifies.

Amin Jaafari (Ali Suliman) est un chirurgien Palestinien qui a totalement assimilé dans la société de Tel-Aviv. Il à une belle épouse aimante, beaucoup d'amis Juifs et vient de remporter un prix honorifique célébrant sa carrière. Il est le premier Arabe à être reconnu comme tel en 41 ans. Il a une vie d’image parfaite  avoir réalisé ce que la plupart des Palestiniens ne pouvaient que rêver. Cette vie est bouleversée quand un attentat suicide explose dans un restaurant, tuant 17 personnes, dont 11 étaient des enfants.  Ce soir-là, il est réveillé de son sommeil par son ami Raveed (Dvir Benedek) pour venir à l'hôpital. Quand il arrive, il identifie un cadavre mutilé comme étant celui de sa femme Sihem (Raymonde Amsellem).  
La police affirme qu'en raison de l'état de son cadavre qu'elle est responsable de l'attentat.  
Après une période initiale de déni et d'interrogatoire brutal par le capitaine Moshe (Uri Gavreel), Amin laisse Tel Aviv pour entrer à Naplouse dans le territoire Palestinien en Cisjordanie à la recherche de la vérité. Une fois là, il se retrouve encore plus en danger. Pourtant, il est déterminé à obtenir les réponses aux questions, qu'il ne pensait jamais qu'il demanderait. 
Ce film est une adaptation du best-seller international de Yasmina Khadra du même nom et habilement montre que dans tout les conflits, que nous ne sommes pas à l’abri de victimisation par un acte de terrorisme ou même d’en commettre un, nous-mêmes. Par le biais de flashbacks, nous voyons que Sihem avait tout pour elle. Pourtant, ce qui l’a motivé à franchir la ligne est un concept qui mystifie et horrifie.