Friday, 8 August 2014

Monthly Film Chronicle: July / August 2014






Chronique  Mensuelles de Film –  Juillet & Août 2014  

A monthly chronicle of films (features, medium or shorts) seen throughout the current month from any source. Commentaries will be limited to 99 words or less. Film festivals will be hyperlinked. If time permits certain films will be elaborated on and be posted under the label “Film Box Office” (100-399 words) or “Film Review” (400 or more) (number of words based on English only). 
Une chronique mensuelle de films (long-, moyen- ou court-métrages) vu tout au long du mois en cours de n'importe quelle source. Les commentaires sera limitée à 99 mots ou moins. Les festivals du film seront notés avec un lien hypertexte. Si le temps le permet certains films seront élaborer  et afficher sous l'étiquette « Film Box Office » (100-399 mots) ou « Film Review » (400 ou plus) (le nombre de mots est basé sur l’Anglais seulement).

(Last update  / Dernière mis-a-jour: September 7 Septembre 2014  
Films are listed the order seen scrolling down.   Films seront énumérés en ordre vue défilant vers le bas.)

18th Fantasia International Film Festival
18e Festival International de Film Fantasia
From July 17 till August 06 2014
Du 17 Juillet au 06 Août 2014
For more information check out the Festival’s web site:
Pour plus d'informations, consultez le site web du Festival : 








******************************************************* 


 Sacrament, United States / États-Uni 2013, 99m, Ti West

A ‘found footage’ horror thriller that takes many elements from the  1978 Jonestown Massacre. Patrick visits, along with his journalist friends Sam and Jake who see a possible story, his sister Caroline at a self-sustained religious commune, located in a remote region (only one way in or out), called Eden Paradise. At first it seems Utopia has been established on Earth. Led by a man simply known as Father, his true intentions rise to the surface, revealing a sinister, chilling and terrifying agenda.   Unsettling, terrifying and frightening – events portrayed have happened: Jim Jones (1978) and many others.


 Un thriller d'horreur au « enregistrement trouvé » qui prend beaucoup d'éléments du massacre de Jonestown en 1978. Patrick visite, avec ses amis  journaliste Sam et Jake qui voient un potentielle pour un histoire, sa sœur Caroline à une communauté religieuse auto-entretenue, située dans une région à distance (qu’un seule moyen pour rentrer ou sortir),   appelés le Paradis d'Éden. Au début il semble que l'Utopie a été établie sur la terre. Mené par un homme simplement connu sous le nom de Père, ses intentions vraies remonter à la surface, indiquant un agenda sinistre,  refroidissement et terrifiant.   Inquiétant, terrifiant et effrayant – les événements décrits se sont produits : Jim Jones (1978) et beaucoup d'autres.


Links to other posts / Liens pour d’autres attestations:

Article expounding principle on / L’article exposant le principe sur Ancient and Biblical Studies
********************************************************
 
The Railway Man / Les Voies du Destin, United Kingdom / Royaume-Uni / Australia / Australie 2013, 116m, Jonathan Teplitzky
This powerful touching and emotionally stirring historical drama is an adaptation of Eric Lomax’s (1919-2012) book of the same name. It recounts his experiences before, during and after World War II. The film focuses on his road to recovering from the deep psychological wounds inflicted upon him by his Japanese captors. With the help of his second wife Patti, whom he met in 1980, and his best friend Finlay, he tracks down Takashi Nagase who had escaped prosecution as a war criminal and was now operating a museum on the very site of the POW camp. Lomax confronts Nagase. 

Ce puissant drame historique touchante et émotionnellement agitant est une adaptation du  livre d'Eric Lomax (1919-2012) du même nom. Il raconte son expérience avant, pendant et après la Seconde Guerre Mondiale. Le film se concentre sur sa route pour se remettre des blessures psychologiques profondes infligées sur lui par ses geôliers Japonais. Avec l'aide de sa seconde épouse Patti, qu'il a rencontré en 1980, et son meilleur ami Finlay, il traque Takashi Nagase qui avait échappé aux poursuites pour ses crimes de guerre et  était maintenant gérant d'un musée sur le site même du camp de prisonniers de guerre. Lomax confronte Nagase.
****************************************************


Vivir es Facil con los Ojos Cerrados / Living is Easy with Eyes Closed / Vivre est plus Facile avec les Yeux Fermés, Spain / Espagne 2013, 108m, David Tueba

The title of this award-winning film (6 Goyas) is taken from Strawberry Fields Forever by the Beatles.    1966: John Lennon is in Almeria, shooting for Richard Lester’s 1966 film How I Won the War. When die-hard Beatles fan Antonio hears of this, he decides to take a break from teaching English (using the lyrics of Beatles songs as a tool) in Albacete in the hope of meeting him.  On the way he picks up two hitchhikers – Juanjo (looks like a Beatle) and Belén (fleeing turmoil and reclusiveness). This road-movie is about following your dreams and finding your own freedom.

Le titre de ce film primé (6 Goyas) est tiré de Strawberry Fields Forever des Beatles. 1966: John Lennon est à Almeria, le tournage du film Comment j'ai Gagné la Guerre(1966) de Richard Lester. Lorsque Antonio, un die-hard fan des Beatles, entend parler de cela, il décide de prendre une pause de l'enseignement de l’Anglais (il utilise les paroles de chansons des Beatles comme un outil) à Albacete, dans l'espoir de le rencontrer. En chemin, il embarque deux auto-stoppeurs Juanjo (ressemble à un Beatle) et Belén (fuyant la tourmente et la réclusion). Ce road-movie est sur ​​la suite de vos rêves et de trouver votre propre liberté
***********************************

38th World Film Festival / 38e Festival des Films du Monde 

from  August 21st to  September 1st / du 22 Août au 2 Septembre 2013
For more information go to / Pour plus d’information aller a:
***********************************



 

Sin City: A Dame to Kill For / Sin City : J'ai Tué pour Elle, United States / États-Uni 2014, 102m, Robert Rodriguez / Frank Miller
As with its predecessor, this second installment of Frank Miller graphic novel series of the same name was shot using the Digital Backlot technique. As with its predecessor, it is a violent and graphic neo-noir crime thriller anthology with an all-star cast that includes Mickey Rourke, Bruce Willis, Joseph Gordon-Levitt and many more. In short it is almost a carbon copy of the first except it is shot in 3D. Still it is a pleasure to see the adventures and machinations of the mainly unsavory yet somewhat heroic inhabitants of Sin City.

Comme son prédécesseur, ce deuxième volet de la série roman graphique du même nom de Frank Miller a été tourné avec la technique  Digital Backlot.  Comme son prédécesseur, il est un thriller d’anthologie néo-noir violente et graphique avec un casting all-star incluent Mickey Rourke, Bruce Willis, Joseph Gordon-Levitt et beaucoup plus. En bref, c'est presque une copie carbone de la première, sauf qu'il est tourné en 3D. Néanmoins, il est un plaisir de voir les aventures et les machinations des habitants essentiellement peu recommandables mais  par fois héroïques de Sin City.