Friday, 8 April 2016

Vues d’Afrique 2016



Poster by / Affiche par Marie-Geneviève Morin
 the 32nd edition from April 17th to the 24th    
Now in its 32nd year, this wonderful and culturally exciting film festival has become the largest festival celebrating the diversity of African and Creole culture outside Africa. The 32nd edition will begin on Sunday, April 17th and will continue until Sunday, April 24th exclusively at the Cinémathèque Québécoise.

Six competitive categories are being presented:
·         International fiction – directors express their vision of the world
·         International documentaries – an open window to African and Creole realities
·         Regards D’Ici – a Canadian perspective on Africa and Creole nations
·         Afrique connexion – African and Creole telefilms, TV series, features and shorts
·         Human Rights – films that express the right of all to live with dignity.
·         Sustainable development the filmmakers who will take into account fundamental issues in their works. 

Also included in this year’s programme is a tribute to filmmaker Martine Chartrand (four films), a carte blanche to Nollywood Week Paris (three films from Nigeria), and lastly, three films plus video capsules from the archives of Vidéographe.
la 32e édition du 17 au 24 Avril
Maintenant dans sa 32e année, ce festival du film merveilleux et culturellement passionnant est devenu le plus important festival célébrant la diversité de la culture Africaine et Créole hors d’Afrique. La 32e édition débutera le Dimanche Avril 17 et se poursuivra jusqu'au Dimanche 24, Avril exclusivement à la Cinémathèque Québécoise.

Six catégories compétitives seront présentées :
·         Fiction Internationaux – les réalisateurs exprime  leur vision du monde
·         Documentaires Internationaux – une fenêtre ouverte aux réalités Africain et Créole
·         Regards d'ici – un perspectif Canadien ver l’Afrique et les pays Créoles.
·         Afrique Connexion –des téléfilms, télésérie, des longs et des courts métrages Africain et Créole
·         Droits de la Personne – les films qui exprime le droit de tous à vivre dans la dignité.
·         Développement Durable – les cinéastes qui se tiennent compte des enjeux fondamentaux dans leurs œuvres.


Également inclus dans le programme de cette année est un hommage au cinéaste Martine Chartrand (quatre films), un carte blanche à Nollywood Week Paris (trois films en provenance du Nigeria), et enfin, trois films ainsi que des capsules vidéo provenant des archives de Vidéographe.

 










Vues d’Afriques will also be in:
Vues d’Afriques sera aussi a:
A)       Québec
@ Musée de la Civilisation; from April 20 till April 23   / du 20 au 23 Avril 
85 rue Dalhousie, Québec  

B)       Ottawa
La Nouvelle Scène, École secondaire de la Salle; from April 20 till 22 / du 20 au 22 Avril   
501 ancienne rue St-Patrick

For more info/ pour plus d’information:
514-284-3322

Chronicle of films seen / Chronique de films vus:
Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival.  Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année.  Les mises à jour apparaîtra fréquent (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.

  
(Last updated  / Dernière mis-a-jour: May 15 Mai 2016
Films are listed in ascending order – the most recently s een on the top
Films sont énumérés par ordre – le plus récemment vu sur le haut de la page)


After / Après:

During / Pendant:


Le Caïman de Boromo, Burkina Faso / France 2015, 23m, Fabien Dao
Tomorrow, the village of Boromo is hosting a big wedding. Abdou wants to be DJ and will do anything to do so.  At first he tries to impress the young girls that he, along with Ali (his best friend) is the best DJ in the village. But they don’t want him; they want DJ Poutine, his arch rival. With the assistance of Ali, Abdou comes up with a plan to ‘detour’ Poutine. A hilarious sitcom in typical Burkina fashion.
Demain, le village de Boromo accueille un grand mariage. Abdou veut être DJ et fera tout pour le faire. Au début, il essaie d'impressionner les jeunes filles que lui, avec Ali (son meilleur ami) est le meilleur DJ dans le village. Mais elles ne veulent pas de lui; elles veulent DJ Poutine, son grand rival. Avec l'aide d'Ali, Abdou arrive avec un plan de 'détourner' Poutine. Une sitcom hilarante dans la mode typiquement Burkina.




Une Révolution Africaine - Les Dix Jours qui ont fait Chuter Blaise Compaoré, Burkina Faso 2015, 98m, Gideon Vink / Boubacar Sangare
On October 21st 2014, Burkina Faso’s President Blaise Compaoré and his government announced their plans to modify the constitution to allow them to remain in power. In a manner similar to that of Arab Spring and in the Ukraine, the people (more than one million) protest and march in the streets, demanding that he step down. On the 30th of October, they broke into the National Assembly, set it ablaze and vandalized the homes of other government ministers (including Compaoré’s brother). Compaoré steps down and flees the country to the Ivory Coast.
Le 21 Octobre 2014, le Président Blaise Compaoré du Burkina Faso et son gouvernement ont annoncé leur intention de modifier la constitution pour leur permettre de rester au pouvoir. D'une manière similaire à celle du Printemps Arabe et en Ukraine, le peuple (plus d'un million) proteste  et marche dans les rues, exigeant qu'il démissionne. Le 30 Octobre, ils ont fait irruption dans l'Assemblée nationale, mettre le feu et ils saccagent les maisons des autres ministres du gouvernement (y compris le frère de Compaoré). Compaoré démissionne et fuit le pays pour la Côte-d'Ivoire.

Partage, France / Tanzania / Tanzanie 2015, 70m, Olivier Monot
Partage Tanzania is an independent non-governmental organization (NGO) founded by former French military pilot Philippe Krynen in 1990. When he first arrived in Kagera, Tanzania, he saw a region ravaged by AIDS, economic depression and loss of family solidarity. He was moved to establish an emergency aid program. It is now a large organization that is funded by sponsors from France, Germany and other European countries. Each sponsor adopts a child in much the same way as ChildFund International. Projects created to support and educate poor orphaned children are also funded by donations.
Partage Tanzanie est une organisation non gouvernementale (ONG) indépendante fondée par Philippe Krynen, un ancien pilote militaire Français, en 1990. Quand il est arrivé à Kagera, en Tanzanie, il a vu une région ravagée par le sida, la dépression économique et la perte de la solidarité familiale. Il a été touché d'établir un programme d'aide d'urgence. Ceci a maintenant une grande organisation qui est financée par des parrainage provenant de la France, l'Allemagne et d'autres pays Européens. Chaque parrain adopte un enfant de la même manière que le ChildFund International. Les projets créés pour soutenir et éduquer les enfants pauvres et orphelins sont également financés par des dons.

Black Soul / Âme Noir, Canada 2000, 10m, Martine Chartrand
An elderly woman guides her grandson to discover his roots. Using handcrafted animated painting on glass, and aided by a great soundtrack that includes tracks by Oliver Jones, Martine Chartrand takes us on an exhilarating trip to the heart of Black culture.
Une femme âgée guide son petit-fils afin de découvrir ses racines. L’utilisation de la peintre artisanale animée sur le verre, et aidé par une grande bande sonore qui comprend des pièces d’Oliver Jones, Martine Chartrand nous emmène dans un voyage exaltant au cœur de la culture Noire.

Things of the Aimless Wanderer, Rwanda / England / Angleterre 2015, 78m, Ruhorahoza Kivu
An intellectual ‘talking-heads’ experimental film that explores the uneasy relationship between Africa and its former ‘masters’ – Europe. When Westerners first began exploring East Africa, the local Bantu populations called them ‘wazungu.’ It stems from the verb ‘kuzunguka’ which roughly means ‘turning in circles.’ The film opens with an explorer lost in the jungle. He is being followed by a local warrior. The explorer meets a young black woman. We jump forward into the 21st century… the young black woman has disappeared and the local is still following the ‘explorer’ who is now a ‘journalist’ on assignment.
Un film intellectuel « têtes parlent» expérimentale qui explore la relation difficile entre l'Afrique et ses «maîtres» anciens– l’Europe. Lorsque les Occidentaux d'abord commencé à explorer l'Afrique orientale, les populations Bantoues locales les appelaient « wazungu ». Il provient du verbe «kuzunguka» qui en gros signifie «tourner en rond». Le film débute par un explorateur perdu dans la jungle. Il est suivi par un guerrier local. L'explorateur rencontre une jeune femme noire. Nous avançons au 21ème siècle ... la jeune femme noire a disparu et le local suive toujours «l’explorateur» qui est maintenant un «journaliste» en devoir.

Rise / Renaître, Belgium / Belgique 2015, 14m, Jean-François Ravegnan
Sarah receives a phone call that revives past desires. She tells her mother that she is going to Paris to stay with a friend. Instead she returns to Tunisia to try and rekindle a former relationship.
Sarah reçoit un appel téléphonique qui ravive les désirs du passés. Elle dit à sa mère qu'elle va à Paris pour rester avec un ami. Au lieu de cela, elle retourne à la Tunisie pour tenter de raviver une ancienne relation.

Le Mystère Macpherson, Canada 2014, 77m, Serge Giguère
Filmmaker Martine Chartrand took 10 years to make her 2014 animated short film ‘Macpherson’. Using the technique of painting on glass, she illustrates a song by Felix Leclerc about his friendship with Jamaican chemical engineer, Frank Randolph Macpherson. This exquisite and delightful film takes us into the filmmaker’s studio and retraces her steps as she researches the life of Macpherson. Martine also shares the reasons why she worked on making the film. Along the way she also revisits her own story.
La cinéaste Martine Chartrand a pris 10 ans pour faire «Macpherson» son court métrage d'animation sortie en 2014. En utilisant la technique de la peinture sur verre, elle illustre une chanson de Félix Leclerc à propos de son amitié avec l’ingénieur chimiste Jamaïcain, Frank Randolph Macpherson. Ce film exquis et charmante nous emmène dans l'atelier du cinéaste et retrace ses pas comme elle étudie la vie de Macpherson. Martine partage également les raisons pour lesquelles elle a travaillé sur la réalisation du film. En chemin, elle revisite également sa propre histoire.

A Roundabout in my Head / Dans ma Tête un Rond-Point, Algeria / Algérie / France 2015, 100m (watched / vu 75m), Hassen Ferhani
In Algiers’ largest slaughterhouse the men live, work and eat behind closed doors. During two separate periods of shooting, we observe these men as they go about their daily work routines and conversations. The two main characters – Yusuf (who is in his 20s) and Ali Bey (middle-aged) – discuss a wide range of subjects from love, bitterness, heaven versus hell, soccer, music and much more. In doing so, they reveal the ‘generation gap’ amongst contemporary Algerians. This is a ‘exquisite and poetic’ film that gives an up close encounter with an ‘often forgotten’ corner of society.
Dans le plus grand abattoir d'Alger les hommes vivent, travaillent et mangent a huis clos. Pendant deux périodes distinctes de tournages, nous observons ces hommes alors qu'ils vaquent à leurs routines et les conversations de travail quotidiennes. Les deux personnages principaux – Yusuf (qui est dans son 20s) et Ali Bey (âge moyen) – discuter d'un large éventail de sujets de l'amour, l'amertume, le ciel contre l'enfer, le football, la musique et encore bien plus. Ce faisant, ils révèlent le «fossé des générations» parmi les Algériens contemporains. Ceci est un film «exquis et poétique» qui donne une rencontre rapprochée avec un coin de la société «souvent oubliée».

The Well / Le Puits, Algeria / Algérie 2015, 90m, Lotfi Bouchouchi
The women, children and a few older men of a small village in the south of Algeria are under siege by a troop of French soldiers. There is only one way out of the village – a bridge across a small ravine that is currently dry. If anyone tried to leave the village, they would be shot and killed. The villagers are becoming desperate – their water supply has seriously diminished. The children were especially hard hit. The script had a captivating premise and was well-acted. The editing and certain details were a bit illogical and not very credible. 
Les femmes, les enfants et quelques hommes âgés d'un petit village dans le sud de l'Algérie sont en état de siège par une troupe de soldats Français. Il n'y a qu'un seul moyen de sortir du village – un pont à travers un petit ravin qui est actuellement à sec. Si quelqu'un essayait de quitter le village, ils seraient abattus et tués. Les villageois deviennent désespérés – leur approvisionnement d’eau a sérieusement diminué. Les enfants ont été particulièrement touchés. Le scenario avait une prémisse captivante et était bien interpréter. L'édition et certains détails ont été un peu illogiques et peu crédible.

Le Club des Silencieux, Gabon / Cameroon / Cameroun / Belgium / Belgique 2015, 52m, Natalie Yveline Pontalier
For 27 years,  L’Association des Sourds Muets du Gabon (A.S.M.G) has brought together individuals who are deaf and mute to encourage them and ensure that their rights are respected and they find their place in society. One of their activities is managing a soccer team. The film follows the team as they prepare for a game against a team from Cameroon.
Depuis 27 ans, L’Association des Sourds Muets du Gabon (A.S.M.G) a réuni des personnes qui sont sourds et muets pour les encourager et veiller à ce que leurs droits soient respectés et qu'ils trouvent leur place dans la société. Un de leurs activités consiste à gérer une équipe de football. Le film suit l'équipe alors qu'ils se préparent pour un match contre une équipe du Cameroun.

Le Secret d’Omi Mouna, Canada / Tunisia / Tunisie / Belgium / Belgique 2016, 25m, Mohsen el Gharbi
In an attempt to understand the violence that he suffered at the hands of his father, the filmmaker returns to Tunisia to uncover the story of Omi Mouna, his great grandmother who is now over 100 years old. In March of 2000, Mohsen decides to make the documentary about his great grandmother but is unable to get her and his relatives to talk about anything significant. He archives the footage. They are revisited 16 years later. The result: a very touching and personal film that deals with a universal issue – the vicious cycle of violence that pervades many families.
Dans une tentative pour comprendre la violence qu'il a subie aux mains de son père, le cinéaste revient à la Tunisie pour découvrir l'histoire d’Omi Mouna, son arrière-grand-mère qui est âgée maintenant plus de 100 ans. En Mars 2000, Mohsen décide de faire un documentaire sur son arrière-grand-mère, mais est incapable de lui et ses parents se parler de quelque chose significatif. Il archive les images. Ils sont revus 16 ans plus tard. Le résultat: un film très émouvant et personnel qui traite d'une question universelle – le cercle vicieux de la violence qui règne dans de nombreuses familles.

Gone too Far, Nigeria 2013, 88m, Destiny Ekaragha
Yemi has lived in Peckham, a district of south-east London, with his Nigerian mother since he was an infant. Today is a special day – his older brother, Ikudayisi, is arriving from Nigeria. When Yemi sees him at the airport, he is disappointed – ‘this can’t be my brother… he’s African’. Their mother asks Yemi to go to the local store to get some okra and has Iku to accompany him. What ensues is a series of hilarious misadventures that clearly expose the ‘culture clash’ between Blacks who grew up in the West and those who did not.  
Yemi a vécu à Peckham, un quartier du sud-est de Londres, avec sa mère Nigériane depuis qu'il était enfant. Aujourd'hui est un jour spécial – son frère aîné, Ikudayisi, arrive en provenance du Nigeria. Lorsque Yemi le voit à l'aéroport, il est déçu – « cela ne peut pas être mon frère ... il est Africain». Leur mère demande Yemi d'aller au magasin local pour obtenir un peu de gombo et à Iku de l'accompagner. Ce qui s'ensuit est une série de mésaventures hilarantes qui exposent clairement le «choc culturel» entre Noirs qui ont grandi dans l'Ouest et ceux qui ne l'ont pas.

Choucha: An Unfathomable Indifference / Choucha: Une Insondable Indifference, France / Mauritania / Mauritanie 2015, 49m, Sophie Bachelier / Djibril Diallo
The Choucha Refugee Camp in Tunisia was created on February 24th 2011, to aid the Libyans escaping the conflict. On June 30th 2013, the camp was ‘officially’ closed. The NGO stops all aid though there are still over 700 ‘survivors’ from the 2011 Libyan conflict. This film examines their ‘unfathomable’ plight and their struggle to survive in the desert with no amenities. It also shows the resilience of the human spirit – no matter how dark the tunnel, there is always a light at the end of it.
Le camp de réfugiés de Choucha en Tunisie a été créé le 24 Février 2011, pour aider les Libyens de s’échapper du conflit. Le 30 Juin 2013, le camp était «officiellement» fermé. L'ONG arrête toute aide meme s’il y a encore plus de 700 «survivants» du conflit Libyen de 2011. Ce film se penche sur leur sort 'insondable »et leur lutte pour survivre dans le désert sans commodités. Il montre également la résilience de l'esprit humain – peu importe la façon dont le sombre tunnel, il y a toujours une lumière au bout de celui-ci.

The Cry of the Black Kite / Le Cri du Milan Noir, France 2015, 28m, François Perlier
Adama, an illegal migrant, finds himself lost, penniless and alone as he wanders in a remote village in France. During his wanderings, he meets a young girl named Lili and her guardian Baptiste. Will these two individuals help Adama find serenity? 
Adama, un migrant clandestin, se retrouve perdu, sans le sou et seul comme il erre dans un village isolé en France. Au cours de ses pérégrinations, il rencontre une jeune fille nommée Lili et son tuteur Baptiste. Est-ce que ces deux individus aider Adama trouver la sérénité?

Asha, Kenya / United States / États-Unis 2016, 10m, Meena Nanji
Asha travels by bus everyday to her job as a housemaid in an upper-class neighborhood of Nairobi Kenya. One day, on her way home, a policeman asks her for her identity papers. She starts to sing … this trigger certain childhood memories in the policeman.
Asha se déplace en bus tous les jours pour son travail en tant que femme de ménage dans un quartier de la classe supérieure de Nairobi au Kenya. Un jour, sur son chemin de retour à la maison, un policier lui demande ses papiers d'identité. Elle commence à chanter ... ceci déclenche  certains souvenirs d'enfance du policier.

La Foret Sacrée, France 2016, 52m, Camille Sarret
Martha Diomandé was circumcised in the Sacred Forest in Ivory Coast, when she was only 8 years old. As both the daughter and granddaughter of those responsible to carry out the ritual, she had the power to ‘take the knife’ to continue the tradition. Instead she decides to return to her village in order to sensitize the women on the risks of female circumcision. In this way, she hopes that the practice will be abandoned.
Martha Diomandé a été excisée dans la Forêt Sacrée en Côte-d'Ivoire, quand elle avait seulement 8 ans. Comme à la fois la fille et la petite-fille de ceux qui sont responsables d'effectuer le rituel, elle avait le pouvoir de «prendre le couteau» pour continuer la tradition. Au lieu de cela, elle décide de retourner dans son village afin de sensibiliser les femmes sur les risques de l'excision. De cette façon, elle espère que la pratique sera abandonnée.

En Dehors de la Ville, Morocco / Maroc 2014, 19m, Rim Mejdi
Amine drives Assia out of town for an unusual meeting. When they arrive at their destination, Assia tells Amine that he can go home. Assia’s true motive for being there soon becomes apparent. Yet things often don’t work out as we hoped for.
Amine conduit Assia hors de la ville pour une réunion inhabituelle. Quand ils arrivent à leur destination, Assia dit à Amine qu'il peut rentrer à la maison. Le vrai motif d’Assia d'être là devient vite apparente. Pourtant, les choses ne fonctionnent pas toujours comme nous espérions.

Sagar, Senegal / Sénégal / Morocco / Maroc 2014, 13m, Pape Abdouaye Seck
Amina has been severely traumatized by multiple miscarriages. The film opens with Amina trying to calm a crying baby to sleep. Her husband gets up and gives her an injection. When she awakes in the morning, the ‘baby’ is gone. She confronts her husband, who is told by his mother that he must rid himself of ‘his weakness.’
Amina a été gravement traumatisée par plusieurs fausses couches. Le film ouvre avec Amina essayant de calmer un bébé qui pleure de dormir. Son mari se lève et lui donne une injection. Quand elle se réveille le matin, le «bébé» a disparu. Elle confronte son mari, qui est racontée par sa mère qu'il doit se débarrasser de «sa faiblesse».

Flower Girl, Nigeria 2013, 94m, Michelle Bello
Kemi, who works in her parent’s flower shop, desperately wants to be married to her longtime boyfriend Umar, a young lawyer with ambition. When Umar invites her for dinner at a fancy restaurant, Kemi presumes that he intends to propose to her. Instead he accuses her of being an embarrassment and breaks up with her. Upset, she rushes out of the restaurant and gets hit by an oncoming car. The driver is Tunde, Nigeria’s number one movie star. He takes her home and heals her wounds. He agrees to help her get Umar back … but the ‘unexpected’ occurs.
Kemi, qui travaille dans le boutique de fleurs de ses parents, veut désespérément de se marier à son petit ami de longue date Umar, un jeune avocat avec ambition. Lorsque Umar l'invite pour le dîner dans un restaurant chic, Kemi suppose qu'il a l'intention de proposer à elle. Au contraire, il l'accuse d'être une source d'embarras et rompt avec elle. Bouleversée, elle se précipite hors du restaurant et se fait frapper par une voiture venant en sens inverse. Le pilote est Tunde, le star de cinéma numéro un du Nigeria. Il l’amène a sa maison et guérit ses blessures. Il accepte de l'aider à obtenir Umar retour ... mais le «inattendu» se produit.

Abeti Masekini: Le Combat d’une Femme, France 2015, 52m, Laura Kutika / Ne Kunda Nlaba
Abeti Masikini (1954-1994) was a Congolese singer who fought against many obstacles to be an International star in an industry that gives little room for women. Abeti achieved this with courage, determination and intense passion for music. Only Miriam Makeba, of South Africa, had achieved this. Through the use of archival footage and commentaries from those with whom she collaborated, this fascinating and insightful film retraces her struggle to achieve success against all odds. 
Abeti Masikini (1954-1994) était une chanteuse Congolais qui a lutté contre de nombreux obstacles pour être une star internationale dans une industrie qui donne peu de place pour les femmes. Abeti a réalisé ceci avec courage, détermination et une passion intense pour la musique. Seulement Miriam Makeba, de l'Afrique du Sud, avait atteint cet objectif. Grâce à l'utilisation des images archives et des commentaires de ceux avec lesquels elle a collaboré, ce film fascinant et perspicace retrace son combat pour réussir contre toute attente.

Entre 4 Murs, Chad / Tchad 2014, 19m, Aché Coelo
16-year-old Haoua wants to be free to enjoy all of the modern things that those her age do. However, in order for her to do so, she must do it behind her parent’s backs – they are extremely strict with enforcing their traditions and taboos.
Agée de 16 ans, Haoua veut être libre pour en profiter de toutes les choses modernes que ceux de son âge font. Cependant, pour elle de le faire, elle doit le faire dans le dos de ses parents – ils sont extrêmement stricte selon leurs traditions et leurs tabous.
Thy Will be Done / Que ta Volonté soit Fait, Nigeria 2015, 86m, Obi Emelonye
Pius pastors a large church in Lagos and is happily married to Lucy. The only ‘thorn’ is that Lucy is unable to become pregnant. When his first wife, whom he buried seven years ago, suddenly reappears, his life is totally turned upside down and he must decide to whom he is actually married to and what the Will of God is. His first wife discovers that she is pregnant. His present wife feels scorned (and we all know that ‘hell has no fury like a woman scorned’) and will do anything to maintain the status quo.
 Pius est le pasteur d’une grande église à Lagos et est heureusement marié à Lucy. La seule «épine» est que Lucy est incapable de devenir enceinte. Lorsque sa première femme, dont il a été enterré il y a sept ans, réapparaît soudainement, sa vie est totalement renversé et il doit décider à qui il est réellement marié et ce que la volonté de Dieu est. Sa première femme découvre qu'elle est enceinte. Sa femme actuelle se sent méprisé (et nous savons tous que «l'enfer n'a pas de fureur comme une femme dédaignée») et fera tout pour maintenir le statu quo.

Les Frontières du Ciel, Tunisia / Tunisie 2015, 83m, Farés Naanaa
This potentially powerful human drama is weakened by poor editing and unengaging performances by the principle characters. It centers on a young couple – Sami and Sara – in their thirties, dealing with the tragic loss of their only child, Yasmine (due to the poor editing it is not explicitly clear). ‘Chorus’ by François Delisle, which also deals with a young couple losing a child, is far superior. 

 Ce drame humain potentiellement puissant est affaibli par un montage médiocre le et des interpretations peu inspirants par les personnages principaux. Il est centré sur un jeune couple – Sami et Sara – dans leurs trentaines, qui traite de la perte tragique de leur seul enfant, Yasmine (en raison du montage médiocre, il n’est pas explicitement clair). «Chorus » par François Delisle, qui traite aussi avec un jeune couple perdre un enfant, est de loin supérieure.

Before / Avant:

El Djazair Mon Amour, Canada / Ageria / Algérie 2014, 73m, 
A collective of five Quebecois filmmakers with different visions explore Algeria in a subjective manner as it is today, fifty years after the revolution. An excellent overview and an enhancer of understanding of Algerian society and its daily encounters with the challenges it must face.
Un collectif de cinq cinéastes Québécois avec des visions différentes explore l'Algérie d'une manière subjective comme il est aujourd'hui, cinquante ans après la révolution. Une excellente vue d'ensemble et un activateur de la compréhension de la société Algérienne et de ses rencontres quotidiennes avec les défis auxquels elle doit faire face.

·          La Douceur de ses Mains, 21m, Michel Pineault
Twenty-one years after leaving Algeria, Elias returns to face the hazards of his souvenirs, impressions and emotions.
Vingt-et-un ans après avoir quitté l'Algérie, Elias revient pour faire face aux dangers de ses souvenirs, ses impressions et ses émotions.
·         1, 2, 3 Viva l'Algérie!, 13m, Yannick Nolan
In a café in Oran, a group of men watch the qualification match between Algeria and Burkina Faso for the World Cup Soccer.
Dans un café à Oran, un groupe d'hommes regarde le match de qualification entre l'Algérie et le Burkina Faso pour la Coupe du monde de football.
·         Une Idée pour Demain, 9m, Guillaume Fournier
When Ahmed, quits playing soccer and becomes depressed, his younger brother, Anis devises a plan to ‘bring him back to life.’
Lorsque Ahmed, arrête de jouer au soccer et devient déprimé, son frère cadet, Anis conçoit un plan pour « le ramener à la vie. »
·         Au Rythme du Temps, 20m, Elias Djemil
An exploration of Algeria’s current musical landscape.
Une exploration du paysage musical actuel de l'Algérie.
·         Karim + Hadjer, 9m, Samuel Matteau
In an Algeria torn between tradition and modernism, can Karim and Hadjer find their way towards a liberated love?  
Dans une Algérie déchirée entre la tradition et le modernisme, peuvent Karim et Hadjer trouver leur chemin vers un amour libéré ?



A Day at School / Un Jour à l’École, Canada / Burkina Faso 2014, 7m, Victor Ghizaru / Mikael Platon
This observational documentary with no dialogue follows the daily routines of two young hardworking brothers as they earn their living in order to arrive at their final destination – high school.
Ce documentaire d'observation sans dialogue, suit le quotidien de deux jeunes frères qui travaillent dur car ils gagnent leur vie dans le but d'arriver à leur destination finale l'école secondaire.

Carte Postale, Morocco / Maroc / Belgium / Belgique 2014, 24m, Mahassine el Hachadi
Amina (12-years-old) lives in a small village in the High Atlas Mountains of Morocco. Her sister-in-law Miriam (13-years-old) has just given birth. It is a village custom for young girls to marry soon after they menstruate. Amina decides to try and escape this tradition.
Amina (12-ans) vit dans un petit village dans les montagnes du Haut Atlas du Maroc. Sa belle-sœur Miriam (13-ans) vient de donner naissance. Il est une coutume du village pour les jeunes filles de se marier peu après leurs menstruations. Amina décide d'essayer et d'échapper à cette tradition.

Eye of the Cyclone / L’Œil du Cyclone, Burkina Faso / France 2015, 90m, Sékou Traoré
Emma, the daughter of a high-ranking government official, is asked to be the defense lawyer for a rebel accused of serious war crimes. He is mute, violent and held in high security. Reluctant at first, Emma soon realizes that there has been a huge cover-up; proceeds (disregarding her father’s protests) to break the rebel’s ‘code-of-silence’; leading to politically damaging truths as she enters the destructive force of the ‘cyclone’s eye’. The issues of child soldiers becoming adults (is there still an element of humanity left), and profiteering on both sides of a conflict are examined in this powerful drama. 
Emma, la fille d'un fonctionnaire de haut rang du gouvernement, est demandée d’être l'avocate de la défense pour un rebelle accusé de crimes de guerre graves. Il est muet, violente et tenu en haute sécurité. D'abord réticente au début, Emma se rend vite compte qu'il ya eu un énorme étouffement. Elle procède (sans tenir compte les protestations de son père) à briser le «code-de-silence» du rebelle. Ceci conduise à des vérités politiquement dommageables à mesures qu’elle entre dans la force destructrice de « l'œil du cyclone ». Les questions des enfants soldats qui deviennent adultes (est-il encore un élément de l'humanité qui reste), et le  mercantilisme des deux côtés d’un conflit son examiner dans ce drame puissant.

The Forgotten Kingdom, South Africa  / Afrique du Sud / Lesotho / United States / États-Unis 2013, 98m, Andrew Mudge
Atang finds out that his estranged father has just died and wishes to be buried in his native mountain village in Lesotho. Atang wishes to just go back, bury his father and return to his life in Johannesburg. He meets Dineo, a childhood friend who is now a teacher, and an orphaned boy, who claims to be the eyes in the dark clouds that follow him. Together they help him to discover the mystical beauty of Lesotho, forcing him to reevaluate his life choices. Majestic cinematography hides the stark reality of a people coping with poverty, aids and superstitions. 
Atang découvre que son père séparé vient de mourir et souhaite d’être enterré dans son village montagnard natif au Lesotho. Atang souhaite de juste revenir, d’enterrer son père et de retourner à sa vie à Johannesburg. Il rencontre Dineo, un ami d'enfance qui est maintenant un professeur, et un jeune orphelin, qui prétend d’être les yeux dans les nuages sombres qui le suivent. Ensemble, ils l'aident à découvrir la beauté mystique du Lesotho, le forçant à réévaluer ses choix de vie. Une cinématographie majestueuse cache la dure réalité d'un peuple aux prises avec la pauvreté, le SIDA et les superstitions.

Jimmy Goes to Nollywood / Jimmy Va a Nollywood, France 2014, 52m, Rachid Dhibou / Jimmy Jean-Louis
The Cinema industry in Nigeria (a.k.a Nollywood) has grown phenomenally since the early 1990s. It has now surpassed Hollywood as the second largest producer in the world (Bollywood is first and Hollywood is third). Actor Jimmy Jean-Louis takes us to Lagos Nigeria to discover this cinematic phenomenon.  
L'industrie du cinéma au Nigeria (aussi connu comme Nollywood) a connu une croissance phénoménale depuis le début des années 1990. Il a maintenant dépassé Hollywood comme le deuxième plus grand producteur au monde (Bollywood est d'abord le premier et Hollywood est le troisième). L’acteur Jimmy Jean-Louis nous emmène à Lagos au Nigeria pour découvrir ce phénomène cinématographique.

Macpherson, Canada 2012, 11m, Martine Chartrand
Beautifully hand-crafted animation (over 8,000 paintings used) honouring the friendship between a young Félix Leclair – French-Canadian singer-songwriter, poet, writer and actor) and Frank Randolph Macpherson Jamaican chemical engineer whose love of Jazz inspired Leclair to write a song about log drives and titled it Macpherson, in his honor. 
Animation magnifiquement fabriqués à la main (plus de 8 000 tableaux utilisées) honorant l'amitié entre un jeune Félix Leclair – chanteur-compositeur-interprète, poète, écrivain et acteur Canadien-Français) et Frank Randolph Macpherson – un ingénieur Jamaïcain dont son amour du Jazz a inspiré Leclair d’écrire une chanson sur la drave et la intitulé Macpherson, en son honneur.