Sunday, 12 February 2017

La 35e Rendez-vous du Cinéma Québécois


On a du bon stock!

The 35th Rendez-vous du Cinéma Québécois

We have good stock!

Préliminaire / Preliminary
Pendant 11 jours, du 22 Février (au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts) jusqu'au 04 Mars 2017, 340 films (111 parmi eux sont des premières), représentant la crème de la crème du cinéma Québécois pour l'année précédente seront projetés. Les lieux de projections et d’événements sont: l'Espace Rendez-vous (volet Réalité Virtuelle), Le Bistro SAQ (la salle Norman-McLaren de la Cinémathèque Québécoise; l'épicentre des rencontres et des soirées animées), salle principale de la Cinémathèque Québécoise, le Pavillon Judith-Jasmin Annexe et le Cineplex Odéon Quartier Latin. Les séries présentées sont: Les Soirées Bell Tapis Bleu, Incontournables, Horizons, Nouveau Regards, les Grandes Primeurs Documentaires, Valeurs Sûres, Regards sur le Mondes et 30 programmes de courts-métrages de tous les genres. Cette édition sera dédiée à la mémoire d'André Melançon (réalisateur, scénariste et acteur, né à Rouyn-Noranda le 18 Février 1941 et mort le 23 Août 2016 à Montréal).

For 11 days, from February 22 (at Théâtre Maisonneuve, Place des Arts) until March 04, 2017, 340 films (111 of them are premieres), representing the cream of the crop of Quebec cinema for the previous year will be screened. Screenings and events will be at the following venues: The Rendez-vous Space (Virtual Reality section), Le Bistro SAQ (the Norman-McLaren room of the Cinémathèque Québécoise, the epicenter of meetings and animated evenings), main room the Cinémathèque Québécoise, the Judith-Jasmin Pavilion Annex, and the Cineplex Odeon Quartier Latin. The sections presented are: Les Soirées Bell Tapis Bleu, Incontournables, Horizons, Nouveau Regards, les Grandes Primeurs Documentaires, Valeurs Sûres, Regards sur le Mondes and 30 programs of short films of all genres. This edition will be dedicated to the memory of André Melançon (director, screenwriter and actor, born in Rouyn-Noranda on February 18, 1941, and died August 23, 2016 in Montreal).
 

Pour plus d'informations, SVP visitez:
For more information please consult program or visit:
(Dernière mis-a-jour: 15 Juillet 2017 / Last updated: July 15 2017)



Chronique de Films vus / Chronicle of Films seen:

Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année. Si le temps le permet une critique plus élabore (long-métrages seulement) apparaîtra sous l’étiquette «Film Box-office.» Ils seront identifiés avec le logo du RVCQ 2016. Les mises à jour apparaîtra fréquent (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.
Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival. As time permits a more elaborate critique (features only) will appear under the label “Film Box-Office.” They will be identified with the RVCQ 2016 logo. Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
(Films sont énumérés par ordre – le plus récemment vu sur le haut de la page
Films are listed in ascending order – the most recently seen on the top)

Parmi les films au programme pour cette édition et vu pendant 2015/16, les suivantes sont à ne pas manquer:
Among the films in the program for this Edition and seen during 2015/16, the following are not to be missed:
  1. Two Lovers and a Bear
  2. Juste la Fin du Monde
  3. Boris sans Béatrice
  4. Embrasse-moi Comme Tu m'Aime
  5. King Dave
Pour critiques de ce qui précède et d’autres films Québécois, utilisez la boîte de recherche située dans le coin supérieur gauche de mon blog.
For reviews of the above and other Quebec films use the search box located on the top left-hand corner of my blog.
Sauf avis contraire, tous les films sont de Québec, Canada (+ égale coproduction).
Unless noted, all films are from Québec, Canada (+ equals co-production).

Âpres / After:

Nutag - Homeland, 2016, 6m, Alisi Telengut
En 1943, le U.R.S.S. ont déporté toutes les Kalmouks en Sibérie. Seulement la moitié d'entre eux est revenu en 1957. Ce magnifique court métrage d'animation est un requiem surréaliste pour eux.
In 1943, the U.S.S.R. deported all of the Kalmyk people to Siberia. Only half of them returned in 1957. This beautifully animated short is a surreal requiem to them.

Batailles / Battles, 2016, 3m41s, Karen Pinette Fontaine
Karen décide de changer sa vie elle quitte la partie, où l'alcool, les cigarettes et les drogues ne manquent pas, pour aller au combat pour ses « sœurs ». En le faisant, elle redécouvre sa fierté d'être Première Nation.
Karen decides to turn her life around – she leaves the party, where alcohol, cigarettes and drugs abound, to go into battle for her ‘sisters’. In doing so, she rediscovers her pride in being First Nation.

Au cours du / During: 

1:54, 2016, 105m, Yan England
Un thriller dramatique social/psychologique qui gère authentiquement deux problèmes graves auxquels les adolescents d'aujourd'hui doivent faire face tous les jours à l'école secondaire la terreur de l'intimidation et la question de leur orientation sexuelle. Ceci est accompli en tournant en temps réel et utilisant des vrai écoles secondaire et des étudiants réels. Ces scènes sont les réactions réelles des élèves.
Tim et Francis, étudiants du secondaire V, aiment travailler ensemble sur des projets de chimie. Mais cette amitié a de sérieuses répercussions pour Tim. Francis est gay et est victime d'intimidation par une bande de jocks dirigée par Jeff
le coureur étoile de l'école. Tim veut la vengeance.

A social/psychological drama thriller that authentically handles two serious issues that today's teens must face up to everyday in highschool – the terror of bullying and the question of their sexual orientation. This is accomplished by filming in actual time and using actual highschools and students. Such scenes are the actual student reactions.
Secondary V students Tim and Francis love to work together on chemistry projects. But this friendship has some serious repercussions for Tim. Francis is gay and is victimized from intimidation by a gang of jocks led by Jeff – the school's star runner. Tim wants vengeance.

Ça Sent la Coupe, 2016, 97m, Patrice Sauvé
Une comédie-drame intimiste contre la quête des Canadiens de Montréal pour la Coupe Stanely pour la saison 2009/10. Au cours des sept dernières années depuis la mort de son parent, Max (35 ans) a fait face à son chagrin en marchant simplement sur l'eau gérant la boutique de hockey de son père, habitant l'appartement au-dessus avec Julie, sa petite amie et regardant chaque match des Canadiens avec ses copains (Phil, Richard et François). Autour du 40e match de la saison, deux événements qui bouleversent l'équilibre de Max. Sa sœur, Nathalie revient, et rentre en relation avec Phil. Julie le quitte au milieu du match. Juste un film moyen.

An intimate comedy-drama set against the Montreal Canadians' (Habs) 2009/10 season quest for the Stanely Cup. For the past seven years since his parent's death, Max (35) has dealt with his grief by simply treading water – managing his father's hockey boutique, living in the apartment above with Julie, his girlfriend, and watching every single Habs game with his buddies (Phil, Richard and François). Around the 40th game of the season, two events that upsets Max's equilibrium. His sister, Nathalie returns, and hooks up with Phil. Julie walks out in the middle of a game. Just an average film.

Paul Sharits, 2015, 85m, François Miron
Paul Sharits (né en 1943 à Denver, Colorado, mort à Buffalo, New York en 1993) était un artiste visuel qui a complètement révolutionné l'art du cinéma. Fortement créatif et imaginatif, Sharits a complètement repensé la relation entre le spectateur et l'écran. Cela a été accompli en utilisant: des couleurs pulsantes, pellicules rayé, brûlé et re-filmées et des images aveuglantes. En utilisant de nombreux moyens expérimentaux similaires, avec des séquences d'archives rarement vues et des entrevues avec des historiens du cinéma et des collègues, Miron a esquissé un portrait détaillé d'un artiste tourmenté mais profondément romantique.

Paul Sharits (born 1943 in Denver, Colorado; died 1993 in Buffalo, New York) was a visual artist who completely revolutionized the art of filmmaking. Wildly creative and imaginitive, Sharits has completely rethought the relationship between the viewer and the screen. This was accomplished by using: pulsating colors, scratched, burned and re-filmed stock and blinding images. Using many similar experimental means, along with rarely seen archival footage and interviews with film historians and colleagues, Miron has sketched a detailed portrait of a tormented yet deeply romantic artist.

Tuktuq, 2016, 94m, Robin Aubert
Un docu-fiction drôle, engageant et instructif qui satire l'approche et l'attitude apparemment insensibles du Canada vis-à-vis de ses peuples autochtones. Tuktuq est Inuit pour caribou. Le cameraman Martin Brodeur est embauché par le sous-ministre pour prendre des photos d'archives d'une minuscule communauté Inuite et l'ordonne également de trouver un endroit approprié pour sa relocalisation. Une entreprise minière veut exploiter la terre. Martin se lie d'amitié avec une famille locale qui lui montre ses coutumes et ses traditions. Cela oblige Martin à repenser ses idéaux, ce qui le met en désaccord avec le sous-ministre. Des images et des bandes sonores se combinent pour donner au film une atmosphère poétique.

A funny, engaging and enlightening docu-fiction satirizing Canada's apparently insensitive approach and attitude towards its indigenous peoples. Tuktuq is Inuit for Caribou. Cameraman, Martin Brodeur, is hired by the Deputy Minister to take archival photos of a tiny Inuit community, and also instructs him that to find a suitable site for their relocation. A mining company wants to exploit the land. Martin befriends a local family who show him their customs and traditions. This causes Martin to rethink his ideals, putting him at odds with the Deputy Minister. Images and soundtrack combined to give the film a poetic atmosphere.

Miséricorde / Mercy, + Suisse / Switzerland 2016, 90m, Fulvio Bernasconi
Un drame sombre et hantant qui explore les thèmes de la culpabilité, du pardon, de la miséricorde et de la rédemption. Thomas Berger, policier Suisse, en rentrant d'un voyage de pêche au nord du Québec, passe par une scène d'accident mortel. Muk, un garçon de 13 ans de la communauté indigène du Lac Simon, est mort au milieu de la route. Il est victime d'un délit de fuite. Il continue jusqu'à l'aéroport. Juste avant d'embarquer sur le vol de retour à Montréal, Thomas décide de rester afin de trouver le coupable non seulement pour la justice, mais pour la rédemption de ses démons intérieurs.

A dark haunting drama that explores the themes of guilt, forgiveness, mercy and redemption. Thomas Berger, a Swiss policeman, on his way home from a fishing trip in Northern Quebec, passes by a scene of a fatal accident. Muk, a 13-year-boy from the indigenous community of Lac Simon, is lying dead in the middle of the road. He is the victim of a hit-and-run. He continues on to the airport. Just before boarding the flight back to Montreal, Thomas decides to stay in order to locate the culprit – not only for justice, but redemption from his inner demons.
*********************************************************************************

 Le Prix du Paradis, 2017, 46m, Guillaume Sylvestre


Chaque hiver, plus d'un million de Québécois se rendent en Floride pour leurs vacances. Ceux de la croûte supérieure du Québec (l'élite, les hommes d'affaires multimillionnaire, etcetera) affluent vers Aztec R.V. Resort, un lieu de vacances luxueux niché dans une paisible enclave résidentielle protégée de 104 acres situé dans la ville de Margate, en Floride, dans la grande région de Fort Lauderdale. Un aperçu de près d'une petite «tranche de Québec», au sud de la frontière.


 Every winter, over one million Quebecois head down to Florida for their vacation. Those of Quebec's upper crust (the elite, multimillionaire businessmen, etcetera) flock to Aztec R.V. Resort, a luxurious resort nested in the peaceful, gated,104-acre community located in the city of Margate, Florida, in the greater Fort Lauderdale area. An up-close look at a little 'slice of Quebec', south of the border.