Friday, 2 March 2012

Festivalissimo 2012: Chronicle of Films seen/ Chronique de Films vus:



From March 01 till 11th / du 1 au 11 Mars:

{link to previous article / lien a l’article précédent: http://smrcultureplus.blogspot.com/2012/03/festivalissimo-2012.html}

Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival. As time permits a more elaborate critique (features only) will appear under the label “Film Box-Office.” They will be identified with the Festivalissimo 2012 logo. Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année. Si le temps le permet une critique plus élabore (long-métrages seulement) apparaîtra sous l’étiquette «Film Box-office.» Ils seront identifiés avec le logo du Festivalissimo 2012. Les mises à jour apparaîtra fréquent (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.

(Last updated / Dernière mis-a-jour: March 23Mars 2012
Films are listed in ascending order – the most recently seen on the top
Films sont énumérés par ordre – le plus récemment vu sur le haut de la page)

During / Au cours du:

Ausente (Absent / Absent), Argentina / Argentine 2011, 90m, Marco Berger
Martin has just joined the high school swim team, coached by Sebastian. He begins to weave a web of lies in the hope that he could sleepover at Sebastian’s condo. When he succeeds, Sebastian warns him not to tell anyone as just the fact that a teacher allowed a student to sleepover could cause a lot of trouble. When Sebastian overhears gossip in the teacher’s lounge the next day, he becomes acutely aware of the delicacy that Martin has put him through. A powerful drama exposing the fragilities with regards to teacher – student relations.
Martin vient de rejoindre l'équipe de natation de l'école secondaire, entraînée par Sebastian. Il commence à tisser une toile de mensonges dans l'espoir qu'il pouvait avoir une soirée-pyjama au condo de Sébastian. Lorsqu'il réussit, Sébastian l’avertit ne pas en parler à personne, juste le fait qu'un professeur à laisser un étudiant d’avoir une soirée-pyjama chez lui pourrait causer beaucoup de problèmes. Lorsque Sebastian entendre par hasard du bavardage dans le salon des enseignants le lendemain, il devient très conscient de la délicatesse de la situation que Martin lui met à travers. Un drame puissant, exposent les fragilités selon les relations entre un enseignant et un étudiant.

No Tengas Miedo (Don’t Be Afraid / N’Ayer Pas Peur), Spain / Espagne 2011, 89m, Montxo Armendáriz
A seemingly normal family; mom dad and daughter are playfully walking down the streets of a provincial city. Her eyes are filled with curiosity, innocence and life. The father tucks her to bed and begins to ‘tickle’ her (‘protector’ is a ‘monster’). The young girl is now emotionally torn. How should she really feel about her father and how does she tell her mother. She makes it through adolescence and continually gives out clues as to the horror she is going through. Now 25, she must decide that she needs to move on and liberate herself from her past.
Une famille apparemment normale; maman, papa et leur fille marche joyeusement dans les rues d'une ville provinciale. Ses yeux sont remplis de curiosité, d'innocence et de vie. Le père la borde au lit et commence à la «chatouiller» («le protecteur» est un «monstre»). La jeune fille est maintenant émotionnellement déchirée. Comment doit-elle vraiment se sentir en vers son père et comment elle le dit à sa mère. Elle rend grâce à l'adolescence et donne continuellement des indices quant à l'horreur qu'elle a traversée. Maintenant 25, elle doit décider qu'elle devrait aller vers l'avant et se libérer de son passé.

Anónimo (Anonymous / Anonyme),  Chile / Chili 2011, 90m, Renato Pérez Arancibia
Javier has just been released after 14 years in jail. At first he moves in with his brother. His brother’s  wife and three children are obviously uncomfortable with his presence. His brother demands that Javier   moves out. He moves to a home that has a room for rent. There he meets Amanda, a 16-year-old, who offers him the opportunity to be a father figure. He sees Amanda as a means to resume his relationship with his own daughter who is also 16 years old.
Javier vient juste d’être  libéré, après 14 ans, de prison. Dans un premier temps, il se déplace en avec son frère. Femme de son frère et ses trois enfants sont manifestement mal à l'aise avec sa présence. Son frère exige que Javier déménage. Il s’installe dans maison qui a une chambre à louer. Il  rencontre Amanda, âgee de 16 ans, qui lui offre la possibilité d'être une figure paternelle. Il voit Amanda comme un moyen de reprendre sa relation avec sa propre fille, qui est aussi l'âge de 16 ans.

Que Me Pongan en la Lista (Put Me on the List / Mettez-moi sur la Liste), Cuba 2009, 15m, Pedro Luis Rodriguez
A critical look at the Committees for the Defense of the Revolution (CDR) a grassroots organization for the population of Cuba that has lost its credibility and effectiveness.
Un regard critique sur les Comités pour la Défense de la Révolution (CDR) une organisation communautaire pour la population de Cuba qui a perdu sa crédibilité et son efficacité.

Close Up, Cuba 2008, 23m, Damian Sainz / Roger Herrera
In G Street Park in Havana Cuba, a wide variety of youths gather to discuss and play out their hopes, dreams and fantasies.
 Dans le parc de la Rue G à Havane Cuba, une grande variété de jeunes se rassemble pour discuter et jouer leurs espoirs, leurs rêves et leurs fantasmes.

Tacones Cercanos, Cuba 2008, 20m, Jessica Rodriguez
A transvestite living in Havana tells of his dreams for an ideal life and pleads to be treated with equal respect.
Un travesti vivant à Havane raconte ses rêves pour une vie idéale et plaide pour être traités avec le même respect.

HabanaAverT.a31kb/sec, Cuba 2009, 30m, Javier Labrador / Juan Carlos Sanchez
Mara and Nuria were best of friends when Mara immigrated to the United States many years ago. They find each other through the internet. Against the background Cuban imagery the correspondences between the two are expressed.
Mara et Nuria ont été meilleurs amis quand Mara a immigré aux États-Unis il y a de nombreuses années. Ils se trouvent mutuellement par le biais de l'internet. Dans le contexte de l'imagerie Cubain les correspondances entre les deux sont exprimées.

Buscandote Havana (Looking for Havana / Recherche pour Havane), Cuba 2006, 21m, Alina Rodriguez Abreu
A look at a group of Cubans from the Eastern part of the country and their precarious living conditions of their ramshackle settlements in Havana. They are considered illegal. Unfortunately the copy screened had no subtitles.
Un regard sur un groupe de Cubains parvenant de l’est du pays et de leurs conditions de vie précaires de leurs colonies délabrés à la Havane. Ils sont considérés comme illégaux. Malheureusement la copie projetée n'avait aucuns sous-titres.

Tierra Roja (Red Earth / Terre Rouge), Cuba 2007, 18m, Heidi Hassan
Portrait of a young Latino woman who has immigrated to Europe. Against the backdrop of her daily activity are excerpts from the letters she sends regularly back home to her mother and daughter.
Portrait d'une jeune femme Latino qui a immigré en Europe. Dans le contexte de ses activités quotidiennes des extraits de ses lettres qu'elle envoie régulièrement à la maison a sa mère et sa fille.

La Mujer de Iván (Iván’s Woman / La Femme de Iván), Chile / Chili 2011, 88m, Francisca Silva Ibaceta
Natalia, 15-years-old, lives with 40-year-old Iván in an isolated house where no light is enters. She has done so since she was a little child. A daily routine and full family life exists between them despite the repressive conditions placed upon Natalia by Iván. The relationship takes on an even more bizarre twist as Natalia’s sexuality begins to awaken. Iván’s power over her begins to weaken as her powers of seduction begin to increase and sunlight begins to enter into the house. The film exudes a sense of foreboding throughout that is enhanced by the contemporary classical score.
Natalia, 15 ans, vie avec Iván, 40 ans, dans une maison isolée où aucune lumière ne rentre. Elle est la depuis qu’elle est petite enfant. Une routine quotidienne et une vie familiale complète existe entre eux malgré les conditions répressives imposées sur Natalia par Iván. La relation prend une tournure encore plus bizarre quand la sexualité de Natalia commence à se réveiller. Le pouvoir d’Iván sur elle commence à affaiblir pendant que sa pouvoir de séduction commence à s’augmenter et les rayons de soleil commencent à entrer dans la maison. Le film dégage un pressentiment en tout temps ce qui est renforcée par une trame sonore de  musique classique contemporaine.

Patria (Homeland / Patrie), Cuba 2007, 14m, Susana Barriga
This short documentary portrays an all too common facet of society. Yubisnel, a young man of 22, wants to leave home but he feels obligated to stay and perform his responsibilities. He has been regularly repairing the road in and out of his village for the past five years.
Ce court métrage documentaire dépeint un aspect trop souvent de la société. Yubisnel, un jeune homme de 22 ans, veut quitter la maison, mais il se sent obligé de rester et d'exercer ses responsabilités. Il répare régulièrement la route de son village pour les cinq dernières années.

Porfirio, Columbia / Columbie / Spain / Espagne / Argentina / Argentine / France / France 2011, 101m, Alejandro Landes
Based on actual events; Porfirio Ramirez (as himself) has been confined to his bed and wheelchair. He was shot in the back by the police. He must depend on his son, Jarlin and his next door neighbour Jasbleidy (who also gives him sex) to take care of his day-to-day needs. He lives in a remote village located in the Columbian Amazon. The struggles and frustrations of his daily routines and the continuous run around when he inquires about his lawsuit against authorities lead him to try and escape his ‘imprisonment’ by attempting to hijack a plane destined to Bogotá. 
Basé sur des événements réels; Porfirio Ramirez (jouer par lui-même) est limitée à son lit et son fauteuil roulant. Il a été abattu dans le dos par la police. Il doit dépendent de son fils, Jarlin et son voisin   Jasbleidy (qui lui donne aussi des relations sexuelle) pour prendre soin de ses besoins quotidiens. Il vit dans un village éloigné situé dans l'Amazonie colombienne. Les luttes et les frustrations de sa routine quotidienne et la course continue autour quand il porte sur son action en justice contre les autorités l'ont conduit à essayer de s'échapper de sa « prison » en tentant de détourner un avion à destination de Bogota.

El Premio (The Prize / Le Prix), Mexico / Mexique / France / France / Poland / Pologne / Germany / Allemagne 2010, 115m, Paula Markovitch
How does a seven-year-old keep a huge secret, one that is not fully understood? Ceci and her mother must live in hiding from the Argentine military regime. When her mother sends her to the local school where they are currently residing, Ceci is told that she must not reveal her true identity. The film is autobiographical and deftly examines one of the hardest dilemmas facing many children. How do I protect my family and still be accepted by those around me; living with a lie in hostile surroundings (often stormy and threatening weather)?
Comment un enfant de sept ans garde un secret énorme, un qui n’est pas entièrement compris?  Ceci et sa mère doivent vivre dans la clandestinité du régime militaire Argentin. Lorsque sa mère l’envoie à une école locale, où ils résident actuellement, Ceci est dit qu'elle ne doit pas révéler sa véritable identité. Le film est autobiographique et adroitement examine l'un des dilemmes les plus difficiles auxquels sont confrontés de nombreux enfants. Comment protéger ma famille et encore être accepté par les autres autour de moi ; vivre avec un mensonge dans un environnement hostile (Un météo souvent orageux et menaçant)?

Sentados Frente al Fuego (By the Fire / Assis Devant le Feu, Chile / Chili / Germany / Allemagne 2011, 90m, Alejandro Fernandez Almendras
Daniel and Alejandra are approaching 40. They have been together for nearly two years and have just decided buy a farm in the countryside. Daniel now works for a company that clears away and burns the under-growth in the nearby forest. When Alejandra is diagnosed with a serious life-threatening illness, which threatens to slowly erode their dreams and put a tremendous burden on Daniel, testing his love and principles. Director subtly exposes daily concerns of the people in rural Chile in a minimal fashion, leading the viewer to ponder “How strongly am I anchored to my principles and convictions?”
Daniel et Alejandra s’approchent de la quarantaine. Ils sont ensemble depuis près de deux ans et ils ont juste décidé d’achète une ferme en campagne. Daniel travaille pour une entreprise qui se dissipe et brûle le sous-bois à proximité. Quand Alejandra est diagnostiquée avec une maladie grave et mortelle, qui menace de saper lentement leurs rêves et de mettre un énorme fardeau sur Daniel en métrant a l’épreuve  son amour et ses principes. Le réalisateur subtilement expose les préoccupations quotidiennes des gens au Chili rurale de façon minime, menant le spectateur à réfléchir sur «Dans quelle mesure que je suis ancré à mes principes et convictions?»

Gordo, Calvo Y Bajito (Fat, Bald, Short Man / Homme Gros, Chauve et Petit), Columbia / Columbie 2011, 100m, Carlos Osuna
Antonio Farfán, a solitary middle-aged virgin, works in a Notary’s office. His co-workers tease him constantly.  His brother, Benardo only calls when he needs money and if Antonio ‘refuses’, threatens never to speak to him again. Antonio always caves in. Antonio strongly believes this is due to his appearance: fat, bald and short). When his boss announces that he has accepted a position in another firm he is replaced by Maitre Enriquez, Antonio’s doppelganger but with one major difference: he is successful both socially and professionally. Good concept that is undermined by overly simple animation and kitschy score.
Antonio Farfán, un homme  de moyen-âge  vierge et solitaire, employé dans  un étude notaire. Ses collègues lui taquinent constamment.  Son frère, Benardo appelle uniquement quand il a besoin d'argent et si Antonio «refuse», il menace de lui jamais parler à nouveau. Antonio s’affaisse toujours. Antonio croit fortement que c'est à cause de son apparence : gras, chauve et petit). Lorsque son patron annonce qu'il a accepté un poste dans une autre entreprise, il est remplacé par Maitre Enriquez, le doppelganger d’Antonio mais avec une différence majeure: il a réussi, tant que socialement et professionnellement. Une bonne concept qui est ébranle par une animation trop simple et un trame sonar quétaine.

Las Acacias, Argentina / Argentine / Spain / Espagne 2011, 85m, Pablo Giorgelli
An endearing and touching human drama that centers on complete strangers as they develop an ever deepening bond of mutual love and appreciation, nearing their destination and moment of moving on. A ‘road-movie’ that inhabits the space of the unsaid and time is stretched out. Ruben hauls lumber on a regular basis from Asunción to Buenos Aires (approximately 1316km). This trip is different; at a rendezvous point he picks up Jacinthe and her five month old daughter Anahi.
Un drame humain engageant et touchant qui se concentre sur des étrangers comme ils développent un lien toujours en approfondissant d'un amour et de reconnaissance, en approche de leur destination et le moment de se remettre en route. Un «road-movie» qui vit dans un temps allongé et l'espace du non-dit. Ruben transporte du bois régulièrement entre l'Asunción et Buenos Aires (environ 1316km). Ce voyage sera différent; à un point de rendez-vous, il ramasse Jacinthe et sa fille âgée de cinq mois, Anahi.

Paraísos Artificiales (Artificial Paradises / Paradis Artificiels), Mexico / Mexique 2011, 83m, Yulene Olaizola
A human drama reflecting upon the need inherent in all of us to attempt escaping the harsh realities of life, most commonly through intoxication. The film features two non-professional actors Luisa Pardo and Salomón Hernández. Luisa is a 25-year-old city dweller who is addicted to heroin. To try and kick her habit she goes to the beach town of Jicasal in the province of Veracruz. She begins to bond with the residents, particularly Salomón, a 65-year-old peasant. He is addicted to marijuana. Deftly shows that one cannot escape reality even in the most idyllic surroundings.

Un drame humain qui reflet sur la nécessité inhérente de chacun d'entre nous de tenter de fuir les dures réalités de la vie, plus souvent par le biais de l'intoxication. Le film met en vedette deux acteurs non professionnels Luisa Pardo et Salomón Hernández. Luisa est un citadin âgé de 25 ans qui est accro à l'héroïne. Pour essayer de se désintoxiquait, elle va à la ville de Jicasal une ville de plage dans la province de Veracruz. Elle commence des liaisons avec les résidents, notamment Salomón, un paysan âgé de 65 ans. Il est accro à la marijuana. Montre habilement qu'on ne peut échapper à la réalité même dans les environs de plus idylliques.

La Mitad de Óscar (Half of Óscar / Moitié de Óscar), Spain / Espagne / Cuba / Cuba 2010, 89m, Manuel Martín Cuenca
Óscar works as a security guard in a nearly abandoned salt mine. One day his regular routine (lunch with a former co-worker and visiting his sick grandfather) is upset. When he arrives at the residence where his grandfather resides, Óscar is told that he has been sent to the hospital and his sister Maria has been advised. Maria has been living in France for two years. She arrives at the airport with Jean, whom Óscar does not know. From this moment we realise that something from their past has happened. The tension between brother and sister is subtly apparent.
Óscar travaille comme garde de sécurité dans une mine de sel presque abandonné. Un jour sa routine régulière (déjeuner avec un ancien collègue et à visiter son grand-père malade) est bouleversé. Lorsqu'il arrive à la résidence où son grand-père réside, Óscar est avisé qu'il a été envoyé à l'hôpital et sa sœur, Maria, est au courant. Maria vit en France depuis deux ans. Elle arrive à l'aéroport avec Jean, qui ne connaît pas Óscar. A partir de ce moment, nous nous rendons compte que quelque chose dans leur passé les a marqués. La tension entre frère et sœur est subtilement apparente.

Riscado (Craft), Brazil /Brézil 2010, 85m, Gustavo Pizzi
Bianca is a very talented actress.  But in order to ‘pay the bills’, Bianca needs to take on other odd jobs (such as role-playing  for special events) and continues to try out in auditions. One day she tries out for a big international production – a leading role co-starring with a major actress). She gets the part and the director makes major revisions so that her character reflects her own life. A moving drama that attempts to portray that talent and effort is not enough to guarantee a successful career. Luck is a major element.
Bianca est une actrice très talentueuse.  Mais afin de «payer les factures», Bianca doit prendre d'autres petits boulots (comme des jeux de rôles pour les événements spéciaux) et continue d'essayer passer des auditions. Un jour elle essaie de pour une grande production internationale – un rôle de premier plan avec une actrice majeure). Elle décroche le rôle et le réalisateur fait des révisions majeures que son personnage reflète sa propre vie. Un drame émouvant qui tente de décrire ce talent et l'effort ne suffit pas à garantir une carrière réussie. La chance est un élément majeur.

La Hora Cero (The Zero Hour / L’Heure Zéro), Venezuela 2010, 103m, Diego Velasco
Fast-paced thriller set during the 24-hour national health strike that paralysed Venezuela’s hospitals in 1996. La Parca is a cold-blooded hit man. As a result of a scuffle a young pregnant woman named Ladydi is seriously wounded.  In desperation La Parca, along with his gang of thugs, enter into an upper class private hospital. They take the residents hostage and force the doctors to try and save both the woman and her baby.  Director’s first feature length film is multi-layered exploring the link between violence and social inequalities; brutal realism and the power of political and public interest.
Un thriller trépidant qui se déroule au cours de la grève national de 24 heures de santé qui a paralysé les hôpitaux du Venezuela en 1996. La Parca est un tueur de sang-froid. À la suite d'une bagarre, une jeune femme enceinte nommée Ladydi est grièvement blessée.  En désespoir  La Parca, avec sa bande de voyous, se rend à un hôpital privé de la classe supérieure. Ils prennent les résidents en otage pour forcer les médecins d’essayer de sauver la femme et son bébé.  Ce premier long métrage du directeur contient plusieurs niveaux qui explore le lien entre la violence et les inégalités sociales; un réalisme brutal et le pouvoir politique et l'intérêt public.

Seen previously / Vue auparavant:

Intimidades Del Shakespeare Y Victor Hugo (Shakespeare and Victor Hugo's Intimacies / Les Intimités de Shakespeare et Victor Hugo), Mexico / Mexique 2008, 83m, Yulene Olaizola
First feature documentary recollecting her grandmother's relationship with a troubled young tenant - Jorge Riosse - who died suddenly in 1993. Personal intimacy laid refreshingly bare. Familiarity with the background would help in understanding and appreciating the film.
Premier long métrage; un documentaire qui revit la relation entre sa grand-mère et un jeune locataire troublée - Jorge Riosse - qui meurt subitement en 1993. L'intimité personnelle mis agréablement nue. Se familiariser avec le contexte permettra de comprendre et d'apprécier le film.