Monday, 12 November 2018

21e Rencontres Internationale du Documentaire de Montréal (RIDM)



21st Montreal International Documentary Festival (RIDM)

Preliminary / Préliminaire

From November 08 to 18, 2018, 157 films from 47 countries; 48 spoken languages; 187 screenings plus a host of parallel activities in the following venues: the Cinémathèque Québécois, Quartier Latin, Concordia University (Théâtre Hall), Cinéma du Parc, Cinéma du Musée, Cinéma Moderne, BANQ and Centre Pierre-Péladeau.
Du 08 au 18 Novembre 2018, 157 films provenant de 47 pays; 48 langues parlées; 187 séances et en plus d'une foule d'activités parallèles dans les lieux suivants: le Cinémathèque Québécois, le Quartier Latin, l’Université Concordia (Théâtre Hall), le Cinéma du Parc, le Cinéma du Musée, le Cinéma Moderne, BANQ et le Centre Pierre-Péladeau.

The following retrospectives, tributes, sessions and master classes will be presented:
Les rétrospectifs, hommages, sessions et classes de maître suivants seront présentés: 
Maria Augusta Ramos: Exposing the System / La Mise a Nu du Système; Brazil / Brésil

Kazuhiro Soda: Making Images Speak / Faire Parler les Images; Japan / Japon

Rick Prelinger: Archives, Popular Documentary and NYC / Archives, documentaire populaire et NYC

For more information please consult program or visit:
Pour plus d'informations, consulter le programme ou visitez:
Email / Courriel: info@ridm.qc.ca


Trailer / Bande-annonce RIDM 2018

Chronicle of Films seen / Chronique de Films vus:

Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival. If time permits, a more elaborate critique (features only) will appear under the label “Film Box-Office.” They will be identified with the RIDM 2018 logo. Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année. Si le temps le permet, une critique plus élabore (long-métrages seulement) apparaîtra sous l’étiquette «Film Box-office.» Ils seront identifiés avec le logo du RIDM 2018. Les mises à jour apparaîtra fréquent (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.

(Last updated / Dernière mis-a-jour: April 11 Avril 2019
Films are listed in ascending order – the most recently seen on the top
Films sont énumérés par ordre croissant – le plus récemment vu sur le haut de la page)

After / Âpres:


La Soirée de la Reléve Radio Canada

Marées, 2018, 21m, Juliette Granger
The activities of the Gaspesian inhabitants who live near the Gulf of Saint Laurence are an ode to the spirits that dwell in its waters.
Les activités des Gaspésiens riverains du golfe de Saint-Laurent sont un hymne aux esprits qui habitent ses eaux.
Straight Backs / Les Dos Droits, 11m, Noémie Gagnon
Filmmaker profiles the rigorous training of a group of adolescent girls who aspire to become professional ballet dancers.
Cinéaste profils de la formation rigoureuse d'un groupe de jeunes filles qui aspirent à devenir des danseuses de ballet professionnels.
Chloé Virgule, 2018, 25m, Chloé Gayraud / Andréanne Martin
Chloe has just entered her thirties and is now wondering about her identity and her rightful place in society. To help her in her quest she hitchhikes on the Trans-Canada between Montreal and Vancouver, questioning those she encounters along the way.
Chloé vient atteindre ses trentaines et s'interroge sur son identité et sa place légitime dans la société. Pour l'aider dans sa quête, elle fait de l'auto-stop sur la Transcanadienne entre Montréal et Vancouver, interrogeant celles qu'elle rencontre tout au long de son parcours.
Shirley Temple, 16m, Audrey Nantel-Gagnon
This, her second short film, is a heartfelt tribute to friendship at any age.
Ce deuxième court métrage est un hommage sincère à l’amitié à tout âge.
Intertwined / La Même Eau, 29m, Charlotte Brousseau 
From the moment Charlotte got into Mr. Francoeur’s taxi on a wintery night in 2014, and many voyages over the next three years sharing their lives and their memories, she has realized that we are all formed from the same waters.
À partir du moment où Charlotte est montée dans le taxi de M. Francoeur lors d’une nuit hivernale en 2014 et de nombreux voyages au cours des trois prochaines années, partageant leur vie et leurs souvenirs, elle a compris que nous étions tous formés des mêmes eaux.
Amour is Love, 2017, 10m, Joanna Chevalier / Harold Junior Julmice
Mariana, Jodie-Ann and Diane, three queer as f*** women of color, reveal themselves without filters or taboos.
Mariana, Jodie-Ann et Diane, trois pédé comme f *** femmes de couleur, se révèlent sans filtre ni tabou.
Train Hopper, 18m, Amélie Hardy
A young man travels across America by hopping from one freight train to another, searching for freedom.
Un jeune homme parcourt l’Amérique en sautant d’un train de marchandises à l’autre, en quête de liberté.
Fermé Définitivement, 2018, 10m, Amélie Barrette
A delightful film about a store from another era, which is in danger of disappearing. Its current owner, Mrs. Fisher, is currently in her 90s.
Un film charmant d'un magasin d'une autre époque, qui est en danger de disparition. Son propriétaire actuel, Mme Fisher, est actuellement à ces 90s.

During / Au cours du:

Manufacturing Consent: Noam Chomsky and the Media / Chomsky: Les Médias et les Illusions Nécessaires, Canada 1992, 167m, Mark Achbar / Peter Wintonick

Based on Chomsky’s book (coauthored with Edward S. Herman) Manufacturing Consent: The Political Economy of the Mass Media (1988), this very intellectual, and multi-award winning film could be used as a text book / reference source for a course on government-sanctioned propaganda. It expands upon and illustrates Chomsky’s and Herman's thesis that corporate media, as profit-driven institutions, tend to serve and further the agendas of the interests of dominant, elite groups in the society. A key example of this is news coverage of certain events: Indonesian occupation of East Timor (meager) compared to that of Cambodia’s Khmer Rouge (abundant).
Basé sur le livre de Chomsky (co-écrit avec Edward S. Herman). La Fabrication de Consentement: L'Économie Politique des Médias de Masse (1988), ce film très intellectuel, récompensé de nombreuses fois, pourrait servir de manuel ou de référence à un cours sur la propagande approuvée par le gouvernement. Il développe et illustre la thèse de Chomsky et Herman selon laquelle les médias d’entreprise, en tant qu’institutions à but lucratif, ont tendance à servir et à promouvoir les intérêts des groupes d’élite dominants de la société. Un exemple clé en est la couverture de certains événements: l’occupation Indonésienne du Timor oriental (maigre) par rapport à celle des Khmers Rouges du Cambodge (abondante).

The Distant Barking of Dogs, Denmark / Danemark 2017, 91m, Simon Lereng Wilmont

Ten-year-old Oleg lives with his grandmother near the front lines in the Donbass conflict. A short while later, his cousin Jarik joins them. At first the two boys mirror the violence that echoes in the distance through the games they play. But as these “echoes” get closer to home and increase in intensity, they begin to realize that it is not a game. Fear begins to set its crippling grip upon the boys and their grandmother. By remaining politically neutral, the filmmaker brings out war’s effects on the lives of civilians, especially children, who are caught in the crossfire.
Oleg, 10 ans, vit avec sa grand-mère près des lignes de front dans le conflit du Donbass. Peu de temps après, son cousin Jarik les rejoint. Au début, les deux garçons reflètent la violence qui résonne au loin dans les jeux auxquels ils jouent. Mais au fur et à mesure que ces « échos » se rapprochent de chez eux et augmentent en intensité, ils commencent à se rendre compte que ce n'est pas un jeu. La peur commence à prendre son emprise paralysante sur les garçons et leur grand-mère. En restant politiquement neutre, le cinéaste fait ressortir les effets de la guerre sur la vie des civils, en particulier les enfants, pris entre tirs croisés.

Beautiful Things, Italy / Italie 2017, 96m, Federico Biasin / Giorgio Ferrero

Most of the items consumed in society today would not be possible if it were not for the petroleum industry. This symphonic visual journey explores the four steps: extraction, transport, testing and waste disposal that feed humanity’s obsessions with consumerism. Along with the audience, they visit the day-to-day routines of four men, who like monks, supervise their respective phase of development. The journey begins on a large Texan oil field… next, the bowels of a massive cargo ship. Thirdly, a scientist spends his days in the silent solitude of anechoic chambers testing various mathematical formulas…finally, disposal and recycling.

La plupart des articles consommés dans la société aujourd'hui ne seraient pas possibles sans l'industrie du pétrole. Ce voyage visuel symphonique explore les quatre étapes: extraction, transport, tests et élimination des déchets qui alimentent les obsessions de consommation de l’humanité. Avec le public, ils visitent les routines quotidiennes de quatre hommes qui, comme les moines, supervisent leur phase de développement respective. Le voyage commence sur un grand gisement de pétrole Texan… ensuite, dans les entrailles d'un énorme cargo. Troisièmement, un scientifique passe ses journées dans la solitude silencieuse de chambres anéchoïques éprouvant diverses formules mathématiques…enfin, élimination et recyclage.

Comfort and Indifference / Le Confort et l'Indifférence, Canada 1981,109m, Denys Arcand

This film is a well thought out and detailed analysis of the Parti-Quebecois’ 1980 referendum for sovereignty-association between Quebec and the rest of Canada. It illustrates what the proponents on both sides of the coin were promising in trying to convince the voters to vote for their side. The film features commentary from Nicolò Machiavelli (1469-1527), interpreted by Jean-Pierre Ronfort. The opinions of certain Quebec citizens and elite were included.
The final outcome:
“Held on 20 May 1980, the plan for sovereignty-association was rejected by 59.56% of the votes cast, with a participation rate of 85.61%.” (The Canadian Encyclopedia)
Ce film est une analyse réfléchie et détaillée du référendum de 1980 du Parti Québécois sur la souveraineté-association entre le Québec et le reste du Canada. Il illustre ce que les partisans des deux côtés de la médaille avaient promis d’essayer de convaincre les électeurs de voter pour leur côté. Le film présente les commentaires de Nicolò Machiavelli (1469-1527) interprétés par Jean-Pierre Ronfort. Les opinions de certains citoyens et élites québécois ont été incluses.
Le résultat final:
«Tenu le 20 Mai 1980, le plan de souveraineté-association a été rejeté à 59,56% des suffrages exprimés, avec un taux de participation de 85,61%.»
(L'Encyclopédie Canadienne)

Panorama Ephemera, United States / États-Unis 2004, 89m35s, Rick Prelinger

“Any wide-angle view or representation of a physical space, whether in painting, drawing, photography, film, seismic images or a three-dimensional model.”
“Any transitory written or printed matter not meant to be retained or preserved. The word derives from the Greek ephemeros, meaning “lasting only one day, short-lived"
Panorama Ephemera is a coherent and entertain collage of 64 self-contained sequences drawn from a wide variety of industrial, advertising, educational, and amateur films ranging from 5 seconds to 4 minutes in length. The result is a skewed vision of American history.
PANORAMA:
«Toute vue ou représentation grand angle d'un espace physique, qu'il s'agisse de peinture, de dessin, de photographie, de film, d'images sismiques ou d'un modèle tridimensionnel.»
ÉPHÉMÈRE:
«Tout écrit ou imprimé transitoire non destiné à être conservé ou préservé. Le mot dérive du grec ephemeros, signifiant « ne dure qu'un jour, éphémère »

Panorama Ephemera est un collage cohérent et divertissant de 64 séquences indépendantes tirées d’une grande variété de films industriels, publicitaires, éducatifs et amateurs d’une durée allant de 5 secondes à 4 minutes. Le résultat est une vision biaisée de l'histoire Américaine.

Distant Constellation, United States / États-Unis / Turkey / Turquie / Netherlands / Pays-Bas 2017, 82m, Shevaun Mizrahi

The residents of a Turkish retirement home reminisce about their lives, portraying ‘the golden years’ in all of their cruelty and beauty. The memories cover their careers, recount traumatic events (Armenian genocide), and recite influential works of art (Lolita by Nabokov) and much more. For the residents of the home, time stands still, but for those outside, time continues to move forward. Mizrahi does this by pointing her camera through the window to observe the construction site. The film was shot over a span of seven years, and was done so with an astounding sense of composition and detail.

Les résidents d’une maison de retraite Turque se souviennent de leur vie et décrivent «les années d’or» dans toute leur cruauté et leur beauté. Les souvenirs couvrent leurs carrières, racontent des événements traumatisants (génocide Arménien), récitent des œuvres d'art influentes (Lolita de Nabokov) et bien plus encore. Pour les résidents de la maison, le temps s'arrête, mais pour ceux de l'extérieur, le temps continue d'avancer. Mizrahi fait cela en pointant sa caméra par la fenêtre pour observer le chantier de construction. Le film a été tourné sur une période de sept ans et a été réalisé avec un sens incroyable de la composition et détails.


20-22 Omega, Canada 2018, 111m, Thierry Loa

Combining stark black and white images, industrial sounds and an immersive electronic soundtrack, Thierry Loa has created a symphonic visual performance piece that shows humanity’s effects on Planet Earth. The images were taken over a period spanning five years across a hundred locations. Truly, this is an impressive and inspirational performance work, both visually and sonically. The title refers to: previous century + next century + end of the world (omega is the last letter of the Greek alphabet).
En combinant des images en noir et blanc à l’état brut, des sons industriels et une bande sonar électronique immersive, Thierry Loa a créé une performance visuelle symphonique qui montre les effets de l’humanité sur la planète Terre. Les images ont été prises sur une période de cinq ans et cent lieux. En réalité, il s’agit d’un travail de performance impressionnant et inspirant, à la fois visuellement et acoustiquement. Le titre fait référence à: siècle précédent + siècle suivant + fin du monde (oméga est la dernière lettre de l'alphabet Grec).


Nin Tapwe / Genuine / Authentique, Canada 2018, 2m20s, Katherine Nequado
This impressionist visual poem urges women to find strength by sharing their views on beauty with each other.
Ce poème visuel impressionniste exhorte les femmes à trouver la force en partageant leurs points de vue sur la beauté.
                                           
Laila at the Bridge, Canada / Afghanistan 2018, 97m, Elizabeth Mirzaei / Gulistan Mirzaei

Afghanistan currently leads the world in the production of opium and heroin. Filmmakers follow Laila Haidan, as she ventures everyday to the Pul-i-Sokhta Bridge over the Kabul River to offer support and convince as many addicts as she can to enter her rehabilitation program. Her past was also troubled: child marriage and drug addiction. Her restaurant helped fund the program; but, due to the threat of attacks by the Taliban, she had to close the restaurant. Laila marches to government officials and appears on television to demand funding. She must face and conquer misogynistic male dominance and rampant corruption.
L’Afghanistan est actuellement le premier producteur mondial d’opium et d’héroïne. Les cinéastes suivent Laila Haidan, qui s'aventure tous les jours sur le pont Pul-i-Sokhta, sur la rivière Kaboul, pour offrir son soutien et convaincre le plus grand nombre de toxicomanes possible de participer à son programme de réadaptation. Son passé était également troublé: un mariage comme enfant et la toxicomanie. Son restaurant a aidé à financer le programme; mais, en raison de la menace d'attaques des Talibans, elle a dû fermer le restaurant. Laila se rend chez des représentants du gouvernement et passe à la télévision pour demander un financement. Elle doit affronter et vaincre la domination des hommes misogynes et la corruption endémique.

Land without Evil, Hungary / Hongrie / Argentina /Argentine 2017, 3m50s, Katalin Egely
Throughout all of history, humanity has searching far and wide for Paradise. What if it was actually closer – within us?
À travers toute l'histoire, l'humanité a cherché le paradis au loin. Et si c'était réellement plus proche - en nous?

We’re Here; We’re Queer; We're Fabulous, Canada 1990, 26m44s, Maureen Bradley / Danielle Comeau

In July, 1989, Montreal riot police raided an LGBT party that was happening in Old Montreal. They assaulted party-goers and arrested eight people. Two days later the LGBT communities and their supporters held a mass demonstration. Wielding clubs, riot police brutally attacked the demonstrators, injuring dozens and arresting 48. Taking to the streets to courageously face police brutality, Montreal’s LGBT communities continued to fight for equal rights as citizens until they were achieved.
En Juillet 1989, la police anti-émeute de Montréal a perquisitionné une fête LGBT qui se déroulait dans le Vieux-Montréal. Ils ont agressé les fêtards et ont arrêté huit personnes. Deux jours plus tard, les communautés LGBT et leurs partisans ont organisé une manifestation de masse. La police anti-émeute a brutalement attaqué les manifestants, blessant des dizaines de personnes et en a arrêté 48. Descendant dans la rue pour faire face avec courage à la brutalité policière, les communautés LGBT de Montréal ont continué à se battre pour l’égalité des droits, jusqu’à ce qu’elles soient atteintes.


Harvest Moon, Canada / Kyrgyzstan / Kirghizistan 2018, 69m, Zaheed Mawani

The Tagaev family reside in mountainous forests near Arslanbob, Kyrghystan. These forests are highly biodiverse, especially brimming with multiple species of nuts. The annual harvest moon is approaching and the family must make preparations to gather the nuts. Cooperation between each generation is a way of life. The filmmaker documents their day-to-day activities before, during and after. Bolot, the family’s patriarch, passes on to his children the stories, myths, legends and histories that were passed down to him from previous generations. Unfortunately, this way of life is on verge of disappearing due to deforestation that is destroying the ecosystem.

La famille Tagaev réside dans des forêts montagneuses près d’Arslanbob, au Kirghizistan. Ces forêts sont très riches en biodiversité, notamment avec de nombreuses espèces de noix. La lune de la récolte annuelle approche et la famille doit se préparer à cueillir les noix. La coopération entre chaque génération est un mode de vie. Le cinéaste documente ses activités quotidiennes avant, pendant et après. Bolot, le patriarche de la famille, transmet à ses enfants les histoires, mythes, légendes et histoires qui lui ont été transmis par les générations précédentes. Malheureusement, ce mode de vie est sur le point de disparaître en raison de la déforestation qui détruit l'écosystème.  

Idle No More, Canada 2017, 5m, Ginger Côté
This emotionally touching film is a powerful tribute to social activist, poet, writer and foster care child, Heather Archibald – whose life was recently cut short too early. Yet her powerful words live on and will empower many generations to come.
Ce film émouvant est un hommage puissant à Heather Archibald, une activiste sociale, poète, écrivain et enfant en famille d'accueil, dont sa vie a récemment été abrégée trop tôt. Pourtant, ses paroles puissantes perdurent et habiliteront de nombreuses générations à venir.

New York Stories, United States / États-Unis, Kazuhiro Soda
Freezing Sunlight, 1996, 85m

Jon is getting set to enjoy life with Jelena, his Yugoslavian girlfriend, in their newly rented one-room New York flat, when his mother calls to tell him that his cousin James is arriving and needs a place to stay. Reluctantly, Jon and Jelena accept him. Though James is an unwanted guest; the three try to live in harmony. But due to their cramped living quarters and polaric differences in lifestyles, it is impossible to do so. James wanders throughout the streets of New York City; taking photos. The filmmaker transitions from fictional storytelling to an observational fragmentary urban impression.
Jon s'apprête à profiter de la vie avec Jelena, sa petite amie ougoslave, dans leur appartement d'une chambre loué à New York, lorsque sa mère l'appelle pour lui dire que son cousin James arrive et a besoin d'un lieu de résidence. À contrecœur, Jon et Jelena l'acceptent. Bien que James soit un invité indésirable; les trois essaient de vivre en harmonie. Mais en raison de leurs quartiers exigus et de leurs différences de modes de vie, il est impossible de le faire. James erre dans les rues de New York; prendre des photos. Le cinéaste passe de la narration fictive à une impression urbaine fragmentaire d’observation.
The Flicker, 1997, 17m
A photographer takes several photos of a blind itinerant’s face. The developed photos reveal a disturbing moment in the photographer’s life.
Un photographe prend plusieurs photos du visage d’un itinérant aveugle. Les photos développées révèlent un moment troublant dans la vie du photographe.
A Night in New York, 1995, 10m
In a New York pizza parlor, each patron is consuming their pizzas in their own personal and unique way – a study reflecting the diversity of human kind.
Dans une pizzeria de New York, chaque client consomme ses pizzas à leur manière personnelle et unique une étude reflétant la diversité de l’humanité.
A Flower and a Woman,1995, 6m
A woman nurses a flower to blossom until one day a man enters her environment – a microcosm of the cycle of life.
Une femme nourrit une fleur pour qu'elle fleurisse jusqu'au jour où un homme entre dans son environnement un microcosme du cycle de la vie.

Becoming Animal, Switzerland / Suisse / United Kingdom / Royaume-Uni 2018, 78m, Emma Davie / Peter Mettler

This collaboration between the filmmakers and cultural ecologist and philosopher David Abram was filmed in Wyoming’s scenic and tranquil wilderness reserves of Yellowstone National Park and Grand Teton National Park. With its beautiful photography and capturing even the most subtle forest sounds, this film takes a different approach to nature than the usual nature films we’ve seen on television. Though much of our language and even much of our technology has been inspired by nature, many of us have lost true contact and respect towards nature. This film is an invitation to regain respect and to reconnect with nature.
Cette collaboration entre les cinéastes et David Abram, écologiste culturel et philosophe, a été tournée dans les réserves sauvages pittoresques et tranquilles du Wyoming du parc national de Yellowstone et du parc national de Grand Teton. Avec sa belle photographie et capturant même les sons les plus subtils de la forêt, ce film adopte une approche de la nature différente de celle des films sur la nature que nous avons vus à la télévision. Bien qu'une grande partie de notre langue et même de notre technologie soit inspirée par la nature, beaucoup d'entre nous ont perdu le contact et le respect véritables avec la nature. Ce film est une invitation à retrouver ce respect et à renouer le lien avec la nature.

Srbenka, Croatia / Croatie 2018, 72m, Nebojša Slijepčević

In the winter season of 1991, during the Croatian war of independence, Aleksandra Zec, a 12-year-old Serbian girl, and her family were brutally murdered. Croatian theatrical director, Oliver Frljić is staging a play about her and the incident. Nina, also a 12-year-old girl of Serbian descent, is performing in the lead role. As auditions and rehearsals begin, it is quickly revealed that racial tensions are still high between Serbs and Croatians. The debates sparked by the project, were heated, but in the end, turned out to be therapeutic in healing the rifts amongst the cast, crew and the audiences.
En hiver 1991, pendant la guerre d'indépendance Croate, Aleksandra Zec, une fille Serbe de 12 ans, et sa famille ont été brutalement assassinés. Le metteur en scène Croate, Oliver Frljić met en scène une pièce de théâtre à propos d'elle et de l'incident. Nina, également une fille d'origine Serbe âgée de 12 ans, joue le rôle principal. Alors que débutent les auditions et les répétitions, il est rapidement apparu que les tensions raciales entre Serbes et Croates étaient encore fortes. Les débats suscités par le projet ont été animés, mais au final, ils se sont avérés thérapeutiques pour remédier aux divisions entre les acteurs, l’équipe et le public.

Before / Avant:

La Strada dei Samouni / Samouni Road / La Route des Samouni,  France / Italy / Italie 2018, 126m, Stefano Savona  
Operation Cast Lead (a.k.a. The Gaza War and two other terms), was a three-week armed conflict between Palestinians in the Gaza Strip and Israel. It began on 27 December, 2008 and ended on 18 January, 2009. The Samouni family, who live in the agricultural district of Zeitoun, lost their livelihood, homes and 29 members of their family. As well much of their ancestral landscape was damaged. A year later, the filmmaker interviews the survivors and observes them as they attempt to restore what they have lost. The recollections of events that occurred during the war were re-enacted using animation.
Opération Plomb Durci (aussi connu comme La Guerre de Gaza et deux autres termes), était un conflit armé de trois semaines entre les Palestiniens dans la bande de Gaza et Israël. Il a commencé le 27 Décembre, 2008 et s'est achevé le 18 Janvier, 2009. La famille Samouni, qui vit dans le district agricole de Zeitoun, a perdu son gagne-pain, son domicile et 29 membres de sa famille. De plus, une grande partie de leur paysage ancestral a été endommagé. Un an plus tard, le cinéaste interroge les survivants et les observe alors qu'ils tentent de restaurer ce qu'ils ont perdu. Les souvenirs des événements survenus pendant la guerre ont été reconstitués à l'aide d'animations.

O Processo / The Trial, Brazil / Brésil / Netherlands / Pays-Bas / Germany / Allemagne 2018, 139m, Maria Augusta Ramos

Dilma Rousseff was the first democratically elected woman president in Brazil. She served as Brazil’s 36th president from 2011 until her impeachment and removal from office on the 31st of August, 2016. On May 12, 2016 the Senate suspended her presidential powers and duties. Ramos’ allegiance is clearly with President Rousseff. The impeachment process of the President was kick-started by Eduardo Cunha, the speaker of Brazil’s lower house of Congress. He was charged for pocketing at least 40 million in a plot at the state-owned oil company Petrobras. She was unjustly accused of being involved. A gripping political thriller.
 Dilma Rousseff a été la première femme présidente démocratiquement élue au Brésil. Elle a occupé le poste de 36e président du Brésil de 2011 à son mandat et à sa destitution le 31 Août 2016. Le 12 Mai 2016, le Sénat a suspendu ses pouvoirs et fonctions présidentiels. L’allégeance de Ramos est clairement liée au président Rousseff. La procédure de destitution du Président a été lancée par Eduardo Cunha, président de la Chambre basse du Congrès du Brésil. Il a été inculpé pour avoir empoché au moins 40 millions de dollars sur un terrain de la compagnie pétrolière publique Petrobras. Elle a été accusée à tort d'être impliquée. Un thriller politique captivant.

My War / Ma Guerre, Canada 2018, 97m, Julien Fréchette

Much has been said about Westerners joining the Islamic State to fight alongside their ranks, but little is known about those who volunteer to fight alongside the Kurds. Filmmaker interviews four such volunteers – three men and one woman. Their stories are told in their own words and at length – before departure, during their time on the frontlines and after returning home. They reveal their motives and feelings as to why they would leave the comforts of home to get involved in someone else’s conflicts. The filmmaker, remaining neutral and non-judgemental, also vividly captures the action in the combat zones.

On a beaucoup parlé des Occidentaux rejoignant l'État Islamique pour combattre aux côtés de leurs rangs, mais on sait peu de choses de ceux qui se portent volontaires pour combattre aux côtés des Kurdes. Le cinéaste interviewe quatre de ces volontaires trois hommes et une femme. Leurs histoires sont racontées dans leurs propres mots et en détail avant le départ, pendant leur séjour au front et après leur retour à la maison. Ils révèlent leurs motivations et leurs sentiments quant aux raisons pour lesquelles ils quitteraient le confort de leur foyer pour s’impliquer dans les conflits de quelqu'un d’autre. Le cinéaste, qui reste neutre et sans jugement, saisit également de manière vivante l’action dans les zones de combat.

What Walaa Wants / Le Rêve de Walaa, Canada / Denmark / Danemark 2018, 89m, Christy Garland
In 2011, after eight years in an Israeli prison, Walaa’s mother finally returns to her home which is located in a refugee camp on the West Bank. Walaa, a strong willed and single-minded young Palestinian woman, dreams of joining the Palestinian Security Forces. Her family, even her beloved brother Mohammed tried unsuccessfully to dissuade her from joining it. Along with her strong dynamic personality, she would seem to be a perfect candidate. But her complex family relationships, impulsiveness, strong-will and lack of respect for authority cause her to fall short of the demands during her time at the academy.
En 2011, après huit ans dans une prison Israélienne, la mère de Walaa rentre finalement chez elle qui est située dans un camp de réfugiés en Cisjordanie. Walaa, une jeune femme Palestinienne forte de volonté et déterminée, rêve de rejoindre les forces de sécurité Palestiniennes. Sa famille, même son frère bien-aimé Mohammed a tenté en vain de la dissuader de se joindre à ceci. Avec sa forte personnalité dynamique, elle semblerait être une candidate idéale. Mais en raison de ses relations familiales complexes, son impulsivité, sa forte volonté et son manque de respect pour l’autorité l’empêche de répondre aux exigences de son séjour à l’académie.

Kinder des Kalifat / Of Fathers and Sons, Germany / Allemagne / Syria / Syrie / Lebanon / Liban / Qatar 2017, 99m, Talal Derki

Under the pretext of doing a piece for a pro-jihadist media, Syrian-born Talal Derki returns to his homeland to film its current tragic condition. He wins the trust of Abu Osama, a leader of al-Nosra Front, a local chapter of al-Qaeda. He is both a loving father and a ruthless warrior. Derki   documents Osama’s activities on the battle front, his home life and interactions with his family and the paths taken by his two eldest sons – Osama (13) and his brother Ayman (12). Osama wants to follow in his father’s footsteps, whereas Ayman wishes to continue his educational studies.
Sous le prétexte de tourner une pièce pour un média pro-djihadiste, Talal Derki, d'origine Syrienne, retourne dans son pays natal pour filmer son état tragique actuel. Il gagne la confiance d'Abu Osama, chef du Front al-Nosra, une section locale d'Al-Qaïda. Il est à la fois un père aimant et un guerrier sans pitié. Derki documente les activités d’Oussama sur le front, sa vie familiale, ses interactions avec sa famille et les chemins empruntés par ses deux fils aînés, Osama (13 ans) et son frère Ayman (12 ans). Oussama veut suivre les traces de son père, alors qu'Ayman souhaite poursuivre ses études.

My Dearest Sister, Canada / Japan Japon 2018, 73m, Kyoka Tsukamoto

This first feature length documentary by the filmmaker, Kyoka is a love letter to her younger sister, Akane. Using an essay-like form, she begs Akane to reconcile with her, and restore the broken unity between them, regarding the psychological chasm caused by their troubled childhood. Kyoka left Japan in the late 60s to settle in Montreal, thus rejecting the country’s stifling patriarchal society. Akane, a successful potter, stayed behind in the ruins of Fukushima and still embraces it. Thus Kyoka sees the wrong and pain that psychological and physical abuse both sisters suffered as children, whereas Akane does not.
Ce premier long métrage documentaire de la cinéaste Kyoka est une lettre d'amour à sa sœur cadette, Akane. Utilisant une forme semblable à un essai, elle supplie Akane de se réconcilier avec elle et de rétablir l’unité brisée qui les sépare, en ce qui concerne l’abîme psychologique causé par leur enfance troublée. Kyoka a quitté le Japon à la fin des années 60 pour s’installer à Montréal, rejetant ainsi la société patriarcale étouffante du ce pays. Akane, un potier à succès, à resté dans les ruines de Fukushima et l’embrasse toujours. Ainsi, Kyoka voit le mal et la douleur que les deux sœurs ont subie dans leur enfance face à des violences psychologiques et physiques, contrairement à Akane.


The Apollo of Gaza / L’Apollon de Gaza, Switzerland / Suisse / Canada 2018, 78m, Nicolas Wadimoff

In August of 2013, a fisherman discovers a statue of Apollo, God of Arts, Beauty and Divinations. It was discovered in the Mediterranean Sea, just off the coast of Gaza. A few days later it disappears. Using his camera as a tool of observation, the filmmaker takes on a detective’s role, beginning an investigative quest on the streets of Gaza and Jerusalem. Interviewing various experts, it is discovered that everyone has their take on the affair as well as their own agendas, ambitions and beliefs. Filmmaker accurately measures the level and complexity of the tensions in this delicate region.
En Août 2013, un pêcheur découvre une statue d'Apollon, Dieu des Arts, de la Beauté et des Divinations. Il a été découvert dans la Mer Méditerranée, juste au large de la côte de Gaza. Quelques jours plus tard, il disparaît. Utilisant sa caméra comme outil d’observation, le cinéaste joue le rôle d’un détective et entame une enquête dans les rues de Gaza et de Jérusalem. En interrogeant divers experts, on découvre que chacun a son point de vue sur cette affaire ainsi que sur ses propres agendas, ambitions et croyances. Le cinéaste mesure avec précision le niveau et la complexité des tensions dans cette région délicate.

First Stripes / Premières Armes,  Canada 2018, 106m, Jean-François Caissy

This documentary takes the viewer on an in-depth nonjudgmental observation of boot camp training in the Canadian Armed Forces. With a keen and detached sense of observation, the filmmaker captures not only the repetitive training routines but also the motivations, doubts and the complex fabrics of the relationships that develop during the 12-week boot camp period. Instructors, recruits and the institution itself provide their part of the equation. This is an institution where every word or action must be tailored to fit a collective ideal. ‘Civilians’ embark upon an intense and grueling transformation into soldiers of this collective ideal.
Ce documentaire emmène le spectateur dans une observation approfondie, sans porter de jugement, de la formation dans les camps d’entraînement dans les Forces Armées Canadiennes. Avec un sens de l'observation perspicace et détaché, le cinéaste saisit non seulement les routines d'entraînement répétitives, mais également les motivations, les doutes et la complexité des relations qui se développent au cours des 12 semaines de camp d'entraînement. Les instructeurs, les recrues et l'institution elle-même fournissent leur part de l'équation. C'est une institution où chaque mot ou action doit être adapté à un idéal collectif. Les «civils» s’engagent dans une transformation intense et exténuante en soldats de cet idéal collectif.

Winds of Spring /Un Printemps, Canada2017, 6m7s, Keyu Chen
In his first professional animated film, Keyu Chen delicately crafts the universal, emotional and intimate question “Should I stay or should I leave?” A young girl, who is driven by a visceral need for fulfillment, dreams of leaving the family nest when spring arrives.
Dans son premier film d'animation professionnel, Keyu Chen aborde avec délicatesse l’universelle, émotionnelle et intime question «Dois-je rester ou devrais-je partir?» Une jeune fille, animée par un besoin viscéral d'épanouissement, rêve de quitter le nid familial au printemps arrive.