Tuesday, 6 November 2012

15th /e RIDM:


Montreal International Documentary Festival /Rencontres Internationale du Documentaires a Montréal
From November 7th till November 18th 2012; 110 films from 38 countries; 190 screenings in the following venues: the Cinémathèque Québécois, Excentris, Grande Bibliothèque, Concordia University and Centre Phi. To celebrate its 15th, RIDM has asked 15 high-profile personalities in Canadian and international culture to select the documentary film that profoundly changed their life. A new section called Docs 2.0 will feature 5 online projects.
Du 07 au 18 Novembre 2012; 110 films provenant de 38 pays; 190 séances dans les lieux suivants : le Cinémathèque Québécois, l’Excentris, la Grande Bibliothèque, l’Université Concordia et le Centre Phi. Pour célébrer son 15e, RIDM a demandé 15 personnalités notoires dans la culture Canadien et internationale de choisir le film documentaire qui a profondément changé leur vie. Une nouvelle section appelée Docs 2.0 présentera 5 œuvres interactives.

For more information consult program or visit / Pour plus d'informations, consulter le programme ou visitez: http://www.ridm.qc.ca/fr ; http://www.ridm.qc.ca/en


Chronicle of Films seen / Chronique de Films vus:

Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival. If time permits, a more elaborate critique (features only) will appear under the label “Film Box-Office.” They will be identified with the RIDM 2012 logo. Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année. Si le temps le permet, une critique plus élabore (long-métrages seulement) apparaîtra sous l’étiquette «Film Box-office.» Ils seront identifiés avec le logo du RIDM 2011. Les mises à jour apparaîtra fréquent (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.

 (Last updated /Dernière mis-a-jour: May 09 May 2013
Films are listed in ascending order – the most recently seen on the top
Films sont énumérés par ordre croissant  – le plus récemment vu sur le haut de la page)

After / Âpres:   

Brave New River / La Nouvelle Rupert, Canada 2012, 68m, Nicolas Renaud     
This insightful, poignant and thought-provoking film explores the impact of the Eastman hydro-electric plant and the damming of the Rupert River in order to divert it to drive the plant. Before it was a majestic torrent, an important part of the identity of the Cree Nation and a vital source of their sustenance; now it is barely a big creek. Without resorting to reductionist arguments or activist rage and using sensitive portraits and observational sequences the film asks the question: how can natural resources be used to satisfy society’s needs without trampling on human rights and the environment?

Ce film perspicace, poignant et réflexif explore l'impact de l'usine hydroélectrique d’Eastman et l'endiguement de la rivière Rupert, afin de le détourner enfin d’alimenter l'usine. Avant c'était un torrent majestueux, une partie importante de l'identité de la Nation Crie et une source vitale de leur subsistance ; maintenant, c'est à peine un gros ruisseau. Sans avoir recours à des arguments réductionnistes ou l’activiste enragé et à l'aide des portraits sensibles et des séquences d'observation, le film pose la question : comment les ressources naturelles peuvent être utilisées pour satisfaire les besoins de la société sans piétiner sur les droits de l'homme et l'environnement ?




Figure d'Armen, 2012, 74m, Marlene Edoyan  
Filmmaker travels to  her homeland of Armenia and surrounding states – Georgia and Nagorno- Karabakh – in order to get to know her fellow countrymen and  to hear their stories of how they coped with the countless social, natural and geopolitical upheavals in the past century: genocide 1915-23, earthquake 1988, wars with Azerbaijan (1918-21 and 88-94), collapse of USSR 1991, etc. This gentle, moving, emotionally evocative and intimate work shows the importance of heritage and identity.
Cinéaste se rend à sa patrie  de l'Arménie et les États avoisinants – Géorgie et Nagorno-Karabakh – afin d'apprendre à connaître de ses compatriotes et pour entendre leurs histoires de comment ils ont fait face à des bouleversements sociaux, naturels et géopolitiques d'innombrables au cours du dernière siècle : le génocide de 1915-23, tremblement de terre de 1988, les guerres avec l'Azerbaïdjan (1918-21 et 88-94), effondrement de l'URSS 1991, etc. Cette œuvre doux, émouvant, émotionnellement évocateur et intime montre l'importance du patrimoine et identité. 





The Last Cabaret / Le Dernier Cabaret, Canada 2012, 48m, Catherine Proulx
Catherine Proulx goes backstage in the Café Cléopâtre to explore why the last cabaret on The Main (Boulevard St Laurent) is still presenting nightly shows despite being surrounded by boarded up buildings.
 

Catherine Proulx va dans les coulisses du Café Cléopâtre enfin d'examiner pourquoi que le dernier cabaret sur la « Main » (Boulevard St Laurent) présente toujours des spectacles nocturnes en dépit d'être entouré d’immeubles barricadé.  
 
 The / Le Horse Palace, Canada 2012, 68m, Nadine Gomez 
Griffintown (south-western district of Montreal), Canada’s oldest working-class neighbourhoods was once a bustling hub of the industrial era. Many of its warehouses and horse stables have closed and are being demolished to make room for condominiums. The Horse Palace was built in the 1850s and is presently owned by Leo Leonard. The stables are in dire need of restoration and Leo is in his mid 80s. He is under pressure to yield to sell it for urban redevelopment. A deeply nostalgic tribute to an era that will soon disappear unless something is done to preserve this rich cultural heritage.

Griffintown (dans le district du sud-ouest de Montréal), le plus vieux quartier de classe ouvrières du Canada était autrefois un carrefour animé durant le période industrielle. Un grand nombre de ses entrepôts et écuries ont fermé leurs portes et sont en cours de démolition  enfin de faire place à des condos. Le Horse Palace a été construit dans les années 1850 et appartient actuellement à Leo Leonard. Les écuries  ont un besoin urgent de restauration et Leo est dans ses mi-80-ans. Il est sous pression de les vendre pour la rénovation urbaine. Un hommage profondément nostalgique d'une époque qui va bientôt disparaître si rien n'est fait pour préserver ce riche patrimoine culturel.           
 






Blockade 138 : The Inuit Resistance / Blocus 138 : La Résistance Innue, Canada 2012, 7m, Réal Junior Leblanc 
On March 9 2012, a group from the Inuit reserve of Maliotenam set up a blockade of Highway 138 just outside of Sept-Îles Québec, to protest Hydro-Quebec’s development of the Roumaine River. This short film superbly captures the emotional intensity.
Le 9 Mars 2012, un groupe de la réserve Inuit de Maliotenam, mis en place un blocus de la route 138, juste à l'extérieur de Sept-Îles (Québec), pour protester contre le développement d'Hydro-Québec de la rivière Roumaine. Ce court-métrage superbement capte l'intensité émotionnelle.

Journal de France, France 2012, 100m, Raymond Depardon / Claudine Nougaret 
Using never before seen footage from Depardon’s films, his long-time collaborator and spouse Claudine Nougaret examines the evolution of his artistic path; approaching her subject from the angle of his current work  as a photographer. Returning to many of the locations Depardon visited earlier in his career, we can also witness the evolution of his country of birth.   

 En utilisant extraits inédits de nombreux films de Depardon, son collaborateur et épouse de longue date Claudine Nougaret examine l'évolution de son parcours artistique; en abordant son sujet sous l'angle de son travail actuel en tant que photographe. Revenant à un bon nombre des endroits que Depardon a visité auparavant dans sa carrière, nous pouvons également assister à l'évolution de son pays de naissance. 







5 Broken Cameras / 5 Cameras Brisées, Palestine / Israel / Israël / France 2011, 90m, Emat Burnat / Guy Davidi
2005, village of Bil’in on the West Bank, Emad Burnat, a Palestinian farmer buys a video camera to document the birth of his fourth son. At the same time the Israeli government begins to construct a separation barrier; purpose – to cut off the Palestinians from a future settlement. The Palestinians, angered at the prospect of having their lands stolen, began to protest led by Emad’s 2 best friends and family. 6 years and 5 broken cameras later, the result is a powerful personal diary that succinctly captures the repressive and creepy nature of the Israeli occupation of Palestine.
2005, le village de Bil'in en Cisjordanie, Emad Burnat, un fermier Palestinien achète une caméra vidéo pour documenter la naissance de son quatrième fils. En même temps, le gouvernement Israélien commence à construire un mur de séparation; le but – de séparer  les Palestiniens d’une future colonie. Les Palestiniens, en colère à l'idée d'avoir leurs terres volées, ont commencé à protester dirige par les  2 meilleurs amis et la famille d’Emad. 6 ans et 5 caméras cassées plus tard, le résultat est un puissant journal personnel qui saisit de façon succincte la nature répressive et effrayant de l'occupation Israélienne de la Palestine.





North at Heart / Le Nord au Cœur, Canada 2012, 85m, Serge Giguére
A topical portrait of Quebec's most famous geographer, Louis-Edmond Hamelin (born 1923). One of the few 'white men' who traveled up north for the purpose of research and understanding. He is the pioneer of the concept of ‘nordicity (the degree of northernness)’ and a champion of aboriginal rights. The film will stand out as an undeniably vital thread in the fabric of Quebec culture and a powerful statement on the true long-term impact of megaprojects such as James Bay and Plan Nord.
Un portrait topique du géographe le plus célèbre au Québec, Louis-Edmond Hamelin (né en 1923). L'un des quelques «hommes blancs» qui a voyagé dans le Nord aux fins de la recherche et la compréhension. Il est le pionnier du concept de «la nordicité (référence à l’état du Nord)» et un champion des droits autochtones. Le film ressortira comme un fil indéniablement vital dans le tissu de la culture Québécoise et une déclaration puissante sur l'impact à long terme des mégaprojets comme la Baie James et le Plan Nord.

The Invisibles / Les Invisibles, France 2012, 115m, Sébastien Lifshitz
An intelligent, compelling, engaging and down-to-earth portrait of 8 gay and lesbian lives as they recount their 'coming out' stories. Born between the 2 world wars, all have had to fight for the right to live their lives fully and openly; to be free to be visible and loving whom they wished. Full of humanity, this film gives credence to the notion that all men (and women) are equal in God’s eyes and every single one of us has the right to live as we please as long as the lives and liberties of those around us are respected.
Un portrait intelligent, convaincant, stimulant et terre-à-terre de 8 gay et lesbienne vit qu'ils racontent leurs histoires de «coming-out». Né entre les deux guerres mondiales, tous ont dû se battre pour le droit de vivre leur vie pleinement et ouvertement; pour être libres d'être visible et d’aimer ceux qu'ils voulaient. Plein d'humanité, ce film donne foi à l'idée que tous les hommes (et femmes) sont égales aux yeux de Dieu et que chacun d'entre nous a le droit de vivre comme nous voulons tant que la vie et les libertés de ceux qui nous entourent sont respectées.
Fists of Pride / Les Poings de la Fierté, Canada 2012, 63m, Hélène ChoquetteThe Water Festival is held every year in Southeast Asia from April 13th till 15th to celebrate New Year’s. As part of the celebration Thai and Burmese boys combat each other through boxing bouts. The Burmese are illegal and take up boxing in order to survive. Their coaches, whose intentions are questionable, are former Thai boxing professionals. This film profiles 4 such boys, members of the Karen people of Burma (Myanmar).
Le Festival de l'eau a lieu chaque année en Asie du sud-est du 13 au 15 d’Avril à l'occasion du nouvel an. Dans le cadre des célébrations des garçons Thaïlandais et Birmans se combattre entre eux par le biais de combats de boxe. Les Birmans sont illégaux et à reprendre la boxe pour survivre. Leurs entraîneurs, dont leurs intentions sont discutables, sont des anciens professionnels de la boxe Thaï. Ce film profils 4 ces garçons, membres du peuple Karen de Birmanie (Myanmar).

During / au cours du:

Hotel Terminus The Life and Times of Klaus Barbie / Hôtel Terminus la Vie et l'Époque de Klaus Barbie, France / United States / États-Unis 1988, 267m, Marcel Ophüls
Nikolaus 'Klaus' Barbie (1913-1991) was a member of the Nazi SS and led the Gestapo unit headquartered at the Hôtel Terminus in Lyon’s France. He was arrested in 1983 for war crimes and crimes against humanity. He had become known as the “Butcher of Lyon” due to his brutality and an estimated 14 thousand deaths. This exceptionally well researched and detailed film investigates the life and times of this man.
Nikolaus «Klaus» Barbie (1913-1991) était un membre de la SS Nazi et a dirigé l’unité de la Gestapo  dont le siège-social était à l'Hôtel Terminus en Lyon France. Il a été arrêté en 1983 pour des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité. Il était connu comme le «boucher de Lyon» en raison de sa brutalité et environ 14 000 morts. Ce film, exceptionnellement bien documenté et détaillé, étudie la vie et l'époque de cet homme.

A Summer with Anton / Un Été avec Anton, Belgium / Belgique 2012, 59m, Jasma Krajinovik
For the last 20 years, 60 percent of Russian youths between the ages of 8 and 17 are sent to Kaskad School to receive military training during the summer vacation. They receive physical conditioning, prayer, barracks banter, anti-Chechen propaganda are revealed in this up-close and intimate look at one of these boys, Anton Belakov. Anton lives with his grandmother.
Depuis 20 ans, 60 pour cent des jeunes Russes âgés de 8 à 17 sont envoyés à l'école de Kaskad pour recevoir un entraînement militaire pendant leurs vacances d'été. Ils reçoivent des plaisanteries de caserne, la prière, le conditionnement physique, la propagande anti-Tchétchène se révèlent dans ce regard intime et près  de un de ces garçons, Anton Belakov. Anton vit avec sa grand-mère.

Return to Mandima / Retour a Mandima, Switzerland / Suisse 2011, 39m, Robert-Jan Lacombe
Born in 1986 in Mandima, Democratic Republic of the Congo; left with his family for Europe 3 months before civil war broke out in 1996. Continuing his personal quest for identity, Lacombe returns to Mandima to see whether time and war have affected the bonds of friendship.  
Née en 1986 à Mandima, République Du Congo; la quitté avec sa famille pour l'Europe trois mois avant la guerre civile a éclaté en 1996. Poursuivant sa quête personnelle de l'identité, Lacombe retourne à Mandima pour voir si le temps et la guerre ont affecté les liens d'amitié.

The Tundra Book A Tale of Vukvukai The Little Rock / Le Livre du Tundra Book – Le Récit de Vukvukai le Little Rock, Russia / Russie 2011,105m, Aleksei Vakrushev
Vukvukai is the patriarch of a nomadic Chukchi family traveling across the frozen landscape of the Siberian Tundra with their reindeer; a strong leader, full of infectious joy, always ready to crack a joke; trying to pass on his way of life to his children and grandchildren (who would rather be rolling around in the snow, bundled up in their pelts). Yet below the surface of this lies an anger and concern (especially Vukvukai) at the threat posed to their way of life by modern progress and industrialization and the assimilation of the children into Russian society.
Vukvukai est le patriarche d'une famille de nomade des Tchouktches voyageant à travers le paysage glacé de la toundra Sibérienne avec leurs rennes; un leader fort, plein de joie infectieuse, toujours prêt à casser une blague; essayer de passer sa mode de vie à ses enfants et petits-enfants (qui seraient plutôt se roulent dans la neige, emmitouflée dans leurs fourrures). Encore sous la surface de ce réside une colère et inquiétude (surtout Vukvukai) à la menace que fait peser sur leur mode de vie moderne progrès et l'industrialisation et l'assimilation des enfants dans la société Russe.

La Chica del Sur / The Girl from the South / La Fille du Sud, Argentina /Argentine 2012, 94m, José Luis Garcia
In 1989, the filmmaker had travelled to North Korea for an international congress of young communists. While there, a young activist Lim Su-Kyung had crossed from South to North Korea and garnered media attention by advocating re-unification. 20 years later, José Luis along with Argentinean-Korean translator Alejandro contacts Lim seeking to interview her in order to complete his film. The result is a touching film that shows how youthful idealisms, dreams and perceptions are often interrupted by life’s realities.
En 1989, le cinéaste s'était rendu à la Corée du Nord pour un congrès international des jeunes communistes. C'est là qu'une jeune militante Lim Su-Kyung avait traversé de la Corée du Sud à la Corée du Nord et a attiré l'attention des médias en préconisant la réunification. 20 ans plus tard, José Luis accompagniez par Alejandro, un traducteur Coréen Argentin, contacte Lim cherchant à l’interviewer enfin de terminer son film. Il en résulte un film émouvant qui montre comment les idéalismes, les rêves et les perceptions des jeunes sont souvent interrompues par les réalités de la vie.

The Search for Emak Bakia / En Quête d'Emak Bakia, Spain / Espagne 2012, 84m, Oskar Alegria
Emak-Bakia, a Basque term that means “leave me alone”, is the title of a ciné-poème by avant-garde artist Man Ray (1890-1976). But who or what was Man Ray referring to? Allowing random chance to be his guide, the filmmaker sets out to uncover the answer. Too much text and not enough time to read made this film hard to follow.
Emak Bakia, un terme Basque qui signifie «laisser-moi tranquille», est le titre d'un ciné-poème par l'artiste d'avant-garde Man Ray (1890-1976). Mais a qui ou a quoi que Man Ray fait référence? Permettant le hasard d’être son guide, le cinéaste vise à découvrir la réponse. Trop de texte et pas assez de temps pour le lire fait que ce film est difficile à suivre.

74 (Re-enactment of a Struggle) / 74 (La Reconstitution d'une Lutte), Libya / Liban 2012, 95m, Raed Rafei / Rania Rafei
A re-enactment of the Lebanese student revolt in 1974 as interpreted by young activists of today. The resemblance to recent events is intentional and shows that core issues involved in any rebellion or protest remain the same in any generation or country.
Une reconstitution de l'étudiant libanais se révoltent en 1974, tel qu'interprété par de jeunes militants d'aujourd'hui. La ressemblance avec les événements récents est intentionnelle et montre que les questions fondamentales impliquées dans la rébellion ou de protestation demeurent les mêmes dans une génération ou un pays.

De Regels van Matthijs / Matthew's Laws / Les Lois de Matthieu, Netherlands / Pays-Bas 2012, 72m, Marc Schmidt
Marc and Matthew are best of friends and have been since childhood. Matthew suffers from autism and lives in another world, often in serious conflict with those around him. Feeling helpless and confused, Matthew agrees to let Marc film him without restriction thus including his fits of rage and his bouts of hopelessness that overwhelms him. A difficult film to make and to watch but one that allows the ‘normal’ person to hopefully understand an autistic or psychologically damaged mind.
Marc et Matthieu sont meilleurs amis depuis l'enfance. Matthieu souffre d'autisme et vit dans un autre monde, souvent en conflit avec ceux qui l'entourent. Se sentir impuissants et confus, Matthieu accepte de  laisser Marc de lui filmer sans restriction, donc y compris ses crises de colère et ses combats de désespoir qui l’accable. Un film difficile à faire et à voir mais qui permet à une personne «normale» comprendre j'espère que l'esprit autistique ou psychologiquement endommagé.

For the Continuation of the World / Pour la Suite du Monde, Canada 1962, 105m, Michel Brault / Pierre Perrault
A Quebec classic and a pioneer of direct cinema centering on the efforts of the older residents of Isle-aux-Coudres to resume fishing for the Beluga whale. A delightful portrait of a Quebec that has sadly disappeared – a simple people with a love of life and community.
Un classique Québécois et un pionnier du cinéma direct, centrer sur les efforts des résidents plus âgés des Isle-aux-Coudres à reprendre la pêche a marsouin. Un portrait magnifique d'un Québec qui a malheureusement disparu – un peuple simple avec un amour de la vie et de la communauté.

Detropia, United States / États-Unis 2012, 90m, Heidi Ewing / Rachel Grady
In the early to mid 20th century, Detroit was the fastest growing city in the United States, due in large part to the automotive industry was the embodiment of the American Dream. Today, all has changed – the big 3 (GM, Ford, Chrysler) facing bankruptcy have closed their plants in Detroit resulting in a mass exodus – the population has dropped from 1,849,568 in the 1950s to 713,777 in 2010. Many homes abandoned, demolished leaving empty lots even in the downtown core. An intelligent and insightful film; can Detroit recover or is it a warning for the rest of the country?
Dans la première moitié du XXème siècle, Detroit a été ville aux États-Unis avec la plus rapide croissance, due en grande partie à l'industrie automobile était l'incarnation du Rêve Américain. Aujourd'hui, tout a changé – les 3 grands (GM, Ford, Chrysler) face à la faillite ont fermé leurs usines à Detroit, entraînant un exode massif – la population est passée de 1 849 568 dans les années 1950 à 713 777 en 2010. Beaucoup de maisons abandonnées, démoli laissant des terrains vacants même au cœur du centre-ville. Un film intelligent et perspicace; Est-ce que Detroit peut récupérer ou est-ce un avertissement pour le reste du pays?

Herman's House, Canada 2012, 82m, Angad Singh Bhalla
[Due to the importance of this film, I will not apply my rule of no more than 99 words and it is also posted on / En raison de l'importance de ce film, j'appliquerai pas ma règle des pas plus de 99 mots et il est aussi attesté sur: Matters of Personal Interest]
In 1967, Herman Wallace along with fellow Black Panthers Robert Hillary King and Albert Woodfox, were sent to Angola State Penitentiary in Louisiana after being caught robbing a bank. They became known as the Angola 3. In 1972, during a series of prison strikes, 23-year-old guard Brent Miller was stabbed to death. The 3 were put in solitary confinement as a result. In 2001, a young activist artist Jackie Sumell, outraged by the apparent cruelty, got into contact with Herman and asked him to participate in a very ambitious art project. What would be your ‘dream house’ after being in solitary confinement for nearly 4 decades?
What follows is a heart-wrenching portrait of how one man can survive physically, emotionally and spiritually despite being subjected to a cruel and barbaric punishment. What struck me as most amazing is that Herman, despite being in such an exceptionally bad situation, was the one who provided the strength to continue not only to Jackie but also to his sister and many others with whom he has come into contact with over the years.
En 1967, Herman Wallace ainsi que ses compatriotes des Black Panthers Robert Hillary King et Albert Woodfox, ont été envoyés à l’Angola, un pénitencier de l'État en Louisiane après avoir été arrêter pour un braquage de banque. Ils sont devenus connus comme les Angola 3. En 1972, au cours d'une série de grèves prisonnier, Brent Miller, un gardien de 23 ans, a été poignardé à mort. Les 3 ont été mis en cellule d'isolement par conséquence. En 2001, un jeune artiste activiste Jackie Sumell, scandalisé par la cruauté apparente, prend contact avec Herman et lui a demandé de participer à un projet très ambitieux. Quelle serait votre «maison de rêve» après avoir été en cellule d'isolement pendant près de 4 décennies?
Ce qui suit est qu'un portrait déchirant de comment un homme peut survivre physiquement, émotionnellement et spirituellement malgré une punition cruelle et barbare. Ce qui m'a frappé comme la plus étonnante est que Herman, malgré dans une telle situation exceptionnellement mauvaise, était celui qui a fourni à la force de continuer non seulement à Jackie, mais aussi à sa sœur et beaucoup d'autres avec qui il est venu en contact avec au fil des ans.

The State of the World / L'État du Monde, Canada 2012, 80m, Hubert Caron Guay / Rodrigue Jean
A mosaic portraiture of Montreal’s population of people who have been marginalized – a young man just released from jail; a young couple living on the streets; a group of friends seeking shelter from the cold and buying beer with their meager earnings. Watching this gives the viewer a sense that these people are a reflection of each and every one of us in ways that are totally unexpected.
Un portrait en mosaïque de la population de Montréal des gens qui ont été marginalisés – un jeune homme qui vient juste de sortir de prison; un jeune couple vivant dans la rue; un groupe d'amis qui cherchent un abri contre le froid et l'achat de bière avec leurs maigres revenus. Regardent ceci donne au spectateur un sentiment que ces personnes sont le reflet de chacun d'entre nous d’une façon totalement inattendue.

East Hastings Pharmacy / Pharmacie East Hastings, Canada 2012, 46m, Antoine Bourges
Vancouver’s East Hastings district is one of the poorest neighbourhoods in Canada and has the greatest number of drug addicts. Special pharmacies have been established to dispense to patients their daily dose of methadone. In most cases it must be taken in front of the pharmacist. Antoine Bourges has superbly recreated these using actual addicts, rebuilt set and an actress playing the part of the pharmacist.
Le quartier d’East Hastings à Vancouver est l'un des quartiers plus pauvres au Canada et a le plus grand nombre de toxicomanes. Des pharmacies spéciales ont été créées pour distribuer aux patients leur dose quotidienne de méthadone. Dans la plupart des cas, les patients doit la prendre devant le pharmacien(ne). Antoine Bourges a superbement recréé ceci en utilisant des toxicomanes réels, une pharmacie en plateau et une actrice jouant le rôle de la pharmacienne.

Let the Daylight into the Swamp / Que la Lumière du Jour Rejoindre le Marais, Canada 2012, 37m, Jeffrey St. Jules
Using an original approach, Jeffrey St. Jules recounts his family history bringing out the tragedy of child abandonment and its effects on both parent and child. Filmmaker uses photomontages, re-enactments and interviews (both real and re-enacted) to tell the story in 3 parts.
À l'aide d'une approche originale, Jeffrey St. Jules raconte son histoire familiale, faisant ressortir la tragédie des abandons d'enfants et de ses effets sur les parents et l'enfant. Le cinéaste utilise des photomontages, des reconstitutions historiques et des entrevues (réels et reconstitués) pour raconter l'histoire en 3 parties.

Family Nightmare / Cauchemare de Famille, United States / États-Unis 2011, 10m, Dustin Guy Defa
Re-edited ‘Home movie’ of a Christmas reunion that starts out normal enough but deteriorates into an all too common nightmare witnessed by many a child as aunts, uncles, parents and grandparents drink too much, chain smoke, tensions rise and harsh words exchanged.
Une réédition d'une vidéo familiale d’une réunion de Noël qui commence assez normal, mais se dégrade en un cauchemar trop souvent témoigné par beaucoup enfants car les tantes, les oncles, leurs parents et leur grands-parents boivent trop, enchaînent cigarettes, les tensions augmentent et un échange des mots durs est le résultat.

Alleluia / Alléluia, Canada 2012, 55m, Jean-Simon Chartier
The film follows four young men (all in their 20s) as they take the required steps to become Dominican monks. The film shows that though society has been secularised, religion can still take on a major role in shaping one’s life. The faith of one converting to religion from secularity would actually be stronger that another ‘born into’ religion.
Le film suit quatre jeunes hommes (tous dans leur vingtaine) qu'ils prennent les mesures nécessaires pour devenir des Frères Dominicains. Le film montre que bien que la société a été sécularisée, la religion peut prendre encore un rôle majeur dans le formage de sa vie. La foi d'une conversion à la religion de la laïcité serait en fait plus fort qu'un autre «né en » religion.

Our Days Absolutely Must Be Illuminated / Nos Jours Absolument Doivent Être Illumines, France 2012, 22m, Jean-Gabriel Periot
Filmmaker films a concert of French pop standards by inmates of an Orleans jail from the point of view of the exterior crowd listening to them via loudspeakers; without commentary or special effects; rather pointless.
Le cinéaste film un concert de standards pop Françaises par les détenus d'une prison d'Orléans du point de vue de la foule à l’extérieur qui les écoutent via des haut-parleurs; sans commentaire ni effets spéciaux; plutôt inutile.

My Real Life / Ma Vie Réelle, Canada 2012, 90m, Magnus Isaacsson
The realities of life in districts like Montreal North make it tough for teens to survive. Many find themselves in dysfunctional low-income families where drugs, delinquency and abandonment are the order of the day. Magnus Isacsson’s (1948-2012) final film is an unforgettable and intimate portrait of 4 youths who have found the energy and the will to escape their situations through rap music.
Les réalités de la vie dans les quartiers comme Montréal-Nord rendirent difficile pour les adolescents survivre. Beaucoup se retrouvent dans une famille dysfonctionnelle à faible revenu où les drogues, la délinquance et l'abandon sont l'ordre du jour. Ce dernier film de Magnus Isacsson (1948-2012) est un portrait intime et inoubliable de 4 jeunes qui ont trouvé l'énergie et la volonté d'échapper de leur situation par le biais de la musique rap.

On the Edge of the World / Sur le Rivage du Monde, Canada 2012, 105m, Sylvain L'Esperance
Squatters in an abandoned building in Bamako, Mali express their hopes and dreams as they struggle to survive and be given identity. Their lives are frozen in time as they find their voices in the form of a theatrical presentation.
Des squatters dans un bâtiment abandonné à Bamako (Mali) expriment leurs espoirs et leurs rêves dans leur lutte pour survivre et d'être accordée une identité. Leur vie est figée dans le temps qu'ils trouvent leur voix sous la forme d'une présentation théâtrale.

La France qui se Lève Tôt, France 2011, 21m, Hugo Chesnard
In the summer of 2006, France decided to deport migrant workers who had no papers back to their countries of origin. One such migrant was Malian Souleymane Bagayogo, who had lived with his family and worked in a factory in Paris for many years. This ‘mini’ operetta recounts his story and through music will hopefully break down ‘Government-sanctioned’ barriers between men and women of different cultures.
Au cours de l'été 2006, la France a décidé d'expulser des travailleurs migrants sans papiers et les retourner dans leur pays d'origine. Un de ces migrants a était Souleymane Bagayogo de Mali, qui avait vécu avec sa famille et a travaillé dans une usine à Paris depuis de nombreuses années. Cette «mini» opérette raconte son histoire et à travers la musique sera, nous espérons que les barrières «sanctionnés par le gouvernement» entre hommes et femmes de différentes cultures disparaitra.

Cuates de Australia / Drought / Sécheresse, Mexico / Mexique 2011, 83m, Everardo González
The residents of Los Cuates de Australia, located in the region of Cuatrocienagas Coahuila in northeastern Mexico, are required to do a massive exodus every year due to severe drought. The filmmaker transforms their struggle for survival into an epic poem through the use of cinéma vérité.
Les résidents de Los Cuates de Australia, située dans la région de Coahuila de Cuatrocienagas au nord-est du Mexique, sont tenus de faire un exode massif chaque année en raison d’une grave sécheresse. Le cinéaste transforme leur lutte pour la survie en un poème épique grâce à l'utilisation de la cinéma-vérité.

Room 237 / Chambre 237, United States / États-Unis 2012, 102m, Rodney Asher
Do film directors use coded subliminal messages to convey references, thoughts and concepts that go beyond the film itself? Do these films contain allegories to historical events or spoofs of certain ‘conspiracy’ theories? This cinematic essay looks into Stanley Kubrick’s psychological horror film “The Shining” and the many interpretations and theories held by “Shiningologists” – obsessive analysts of the film who painstaking watch the film for any details that ‘prove’ their interpretation.
Les cinéastes, utilisent-ils des messages subliminaux codés pour transmettre les références, les pensées et les concepts qui vont au-delà du film? Ces films contiennent-ils des allégories d'événements historiques ou des parodies de certaines «théories du complot» ? Cet essai cinématographique se penche sur le film d'horreur psychologique «The Shining» de Stanley Kubrick et les nombreuses interprétations et théories détenues par des «Shiningologists» – des analystes obsessionnelles du film qui visionne minutieusement le film pour tous les détails qui « prouver » leur interprétation.

The Fruit Hunters / Chasseurs de Fruits, Canada 2012, 95m, Yung Chang
Due to the practice of monoculture, the average person’s experience with ‘fruit’ has been limited to the ‘few’ varieties available in the supermarket. Bananas, apples, oranges, strawberries etc that are grown in abundance but have lost creation’s intention for fruit and lack the flavour, colours and varieties actually available but unfortunately threatened with extinction. This colourful film follows various individuals who have dedicated their lives to finding, tasting and preserving these fruits.
En raison de la pratique de la monoculture, l’expérience de l’individu  moyen avec «les fruits» est limitée aux  « petits nombres » de variétés  disponibles dans les supermarchés. Les bananes, pommes, oranges, fraises, etc. qui sont cultivés en abondance mais ont perdu l'intention de la Création pour les fruits et manque la saveur, les couleurs et les variétés réellement disponible, mais malheureusement en voie d'extinction. Ce film coloré fait suite à diverses personnes qui ont consacré leur vie à la découverte, la dégustation et la préservation de ces fruits.

Bookstore Belfast / La Librairie de Belfast, France / Northern Ireland / Irlande du Nord 2012, 54m, Alessandra Celesia
Due to fast-changing urban landscapes in many cities, many ‘community’ boutiques have had to close their doors. This is clearly brought out in this charming and irresistible film that follows passionate bookstore owner John Clancy as he must close his store in Belfast and rid himself of thousands of unsold books. Rounding out the film is a colourful cast of characters, all with their own aspirations to escape their current situations.
En raison de l’évolution rapide du paysage urbaine dans de nombreux centres urbains, nombreuses boutiques de « communauté » ont dû fermer leurs portes. Ceci est clairement mis en évidence dans ce film charmant et irrésistible qui suit propriétaire d'une librairie passionné en Belfast, John Clancy, alors qu'il doit fermer son magasin et débarrasser de milliers de livres invendus. Complétant le film est un casting de personnages colores, tous avec leurs propres aspirations à s’échapper de leur situation actuelle.

Cutting Loose, Scotland / Écosse 2011, 29m, Adrian McDowell / Finlay Pretsell
Humanly touching film that deals with barbers and hairdressers in Scottish prisons; focusing on their preparations for their annual competition. Francis is also getting ready to defend his title (it would be his 3rd straight victory but something else occupies his thoughts. After spending most of his youth in prison, he is being released.
Film humainement touchant traitant des coiffeurs et coiffeurs dans les prisons Écossaises; en mettant l'accent sur leurs préparatifs pour leur concours annuel. Francis aussi se prépare à défendre son titre (ce serait sa 3e victoire mais quelque chose d'autre occupe ses pensées. Après avoir passé la majeure partie de sa jeunesse en prison, il est libéré.

Amma Lo-Fi / Grandma Lo-Fi: The Basement Tapes of Sigríður Níelsdóttir, Iceland / Islande / Denmark / Danemark 2011, 62m, Orri Jónsson, Kristín Björk Kristjánsdóttir, Ingibjörg Birgisdóttir
Sigríður Níelsdóttir (1930-2011) released her first album in 2001 at the age of 71 and went on to release 59 albums containing over 600 songs. She had become a cult figure in Iceland. The filmmakers with a superb mix of animation (her collages) along with her ‘creative process’ give a delightful portrait of this adorable, virtuous and courageous woman who must be admired for taking on a venture that many of her age would have said “I am too old.”
Sigríður Níelsdóttir (1930-2011) sort son premier album en 2001 à l'âge de 71 ans et a sortie 59 contenant plus de 600 chansons. Elle était devenue une figure culte en Islande. Les cinéastes avec un superbe mélange d'animation (ses collages) ainsi que de son « processus créatif » donnent un portrait charmante de cette femme adorable, vertueuse et courageuse, qui doit être admirée pour avoir entrepris d’une aventure que beaucoup de son âge auraient dit: « je suis trop vieux. »

Spinach and Sugar / Les Epinards et le Sucre, Germany / Allemagne 2011, 20m, Laura Laabs
The filmmaker films her grandmother as she recounts her experiences during the holocaust. An original approach to a familiar topic whose protagonist is fiercely independent and obsessively controlling yet has an endearing and absolutely unique personality. She founded East Germany’s first fashion magazine.
Le réalisateur filme sa grand-mère qu'elle relate ses expériences durant l'Holocauste. Pourtant, une approche originale d'un sujet familier, dont le protagoniste est farouchement indépendant et obsessionnelle de contrôle mais a une personnalité attachante et absolument unique. Elle a fondé le premier magazine de la mode d’Allemagne de l’Est.

Meanwhile in Mamelodi, Germany / Allemagne / South Africa / Afrique du Sud 2011, 75m, Benjamin Kahlmeyer
Mamelodi is a township northeast of Pretoria in South Africa. The residents of Extension 11 live a difficult life burdened by poverty and illness. In 2010, when the World Cup of Football was held in South Africa, the residents were given a ray of hope.
Mamelodi est une township au nord-est de Pretoria, en Afrique du Sud. Les résidents d'Extension 11 mènent une vie difficile, accablée par la pauvreté et la maladie. En 2010, quand la Coupe du monde de Football s'est tenue en Afrique du Sud, les habitants ont eu une lueur d'espoir.

Jeppe on a Friday / Un Vendredi à Jeppe, Canada / South Africa / Afrique du Sud 2012, 85m, Arya Lallo / Shannon Walsh
Jeppestown is one of the oldest and most diverse of Johannesburg’s districts. This collaborative film superbly captures this in one single day of filming.
Jeppestown est l'une des plus anciennes et plus diversifiée des districts de Johannesburg. Ce film collaboratif saisit superbement ceci  en une seule journée de tournage.

As Canções / Songs / Chansons, Brazil / Brésil 2011, 92m, Eduardo Coutinho
The filmmaker invites a group of everyday Brazilians to talk and sing the song that has the most meaning in their lives. Due to the diversity of the men and women there was the inevitable inconsistency in engagement. Overall the film brings out the powerful effect of music in our everyday lives and how a simple song can trigger a strong emotional response and a vivid recall of memory.
Le cinéaste invite un groupe de Brésiliens quotidiennes pour en parler de et de chanter la chanson qui a le plus de sens à leur vie. En raison de la diversité des hommes et des femmes y était que l'incompatibilité inévitable selon l’engagement. Dans l'ensemble, le film fait ressortir l'effet puissant de la musique dans notre vie quotidienne et comment une simple chanson peut déclencher une forte réponse émotionnelle et un vif rappel de mémoire.

The Colors of the Prism, the Mechanics of Time / Les Couleurs du Prisme, la Mécanique du Temps, France 2009, 96m, Jacqueline Caux
Major figures of the avant-garde contemporary music scene, from John Cage (using archival footage) to DJ Richie Hawtin through Pauline Oliveros, Steve Reich, Philip Glass and others talk of what inspired them and how they realised their works; performing select pieces on-camera. An insightful and important document on contemporary American music of the last half of the 20th century.
Des grandes figures de la scène de musique contemporaine d'avant-garde, de John Cage (à l'aide d'images d'archives) à DJ Richie Hawtin en passent par Pauline Oliveros, Steve Reich, Philip Glass et d'autres parlent de ce qui les inspirait, et comment ils ont réalisé leurs œuvres; interprétant des extraits sélectionnés devant la camera. Un document perspicace et important sur la musique contemporaine Américaine de la seconde moitié du XXe siècle.

Before / Avant: 

Mari, Canada 2012, 38m, Sofia Belaid / Ulysses del Drago
In sharp contrast to the modesty of the imagery and with her calm voice, Mari recounts the pain of being a woman trapped in a man's body and her hope that one day life would be easier. She recounts how her parents rejected her and the deep wounds both physical and emotional received from the men she has 'loved'.
En contraste frappant avec la modestie de l'imagerie et avec sa voix calme, Mari raconte la douleur d'être une femme emprisonnée  dans un corps d'homme et de son espoir que la vie un jour serait plus facile. Elle raconte comment ses parents l’a rejeté et les plaies profondes tant physiques qu'émotionnelles a reçu de l'homme qu'elle a «adoré».

Argentinian Lesson / Leçon Argentin, Poland / Pologne 2011, 59m, Wojciech Staron
The filmmaker, his wife and 2 children's move to a remote town in the province of Missiones in Argentina. This is a video-diary of their two year stay concentrating mainly on Janek, their 7-year-old son, and his friendship with Marcia. The film delicately captures how each discovers the world of children’s games and the bitterness of family tragedies.
Le cinéaste, son épouse et leurs 2 enfants passent à une petite ville éloignée dans la province de Missiones en Argentine. Ceci est un vidéo-journal intime de leur séjour de deux ans, se concentrant principalement sur Janek, leur fils de 7 ans et son amitié avec Marcia. Le film capte délicatement comment chacun découvre le monde des jeux pour enfants et l'amertume des tragédies familiales.

Paal / Child / Enfant, Mexico / Mexique / Canada / Switzerland / Suisse 2012, 21m,
Christoph Müller / Victor Vargas Villafuerte
Benjamin is a 9-year-old Mayan boy who loves to tell stories and help his father in the cornfields. Benjamin recounts his daily walks in the jungle to help his father in the cornfields and his desire to meet an ‘Ayun’, a benevolent spirit of Mayan legend.
Benjamin est un garçon Maya âgée de 9 ans qui aime raconter des histoires et à aider son père dans les champs de maïs. Benjamin raconte ses promenades quotidiennes dans la jungle pour aider son père dans les champs de maïs et son désir de rencontrer un «Ayun», un esprit bienveillant de légende Maya.

¡Vivan Las Antipodas! / Long Live the Antipodes! / Vive les Antipodes!, Germany / Allemagne / Netherlands / Pays-Bas / Argentina / Argentine / Chile / Chili  2011, 104m, Victor Kossakovsky
Have you ever wondered what was happening on the other side of the world from where you are now (your antipode)? The filmmaker visits four antipodal pairs:   Entre Rios (Argentina) and Shanghai (China); Patagonia (Chile) et Lake Baikal (Russia); Miraflores (Spain) et Castle Point (New Zealand); Kabu (Botswana) et Kilauea (Hawaii).. Deftly captures both the similarities and the differences; a fascinating and insightful look at human society. The transition between the different localities was often confusing, unclear and inconsistent.
Avez-vous demandé ce qui se passait de l'autre côté du monde où vous êtes maintenant (votre antipode)? Le cinéaste visites quatre paires antipodal: Entre Rios (Argentine) et Shanghai (Chine); Patagonie (Chili) et Lake Baïkal (Russie); Miraflores (Espagne) et Castle Point (Nouvelle-Zélande); Kabu (Botswana) et Kilauea (Hawaii). Saisit adroitement les similitudes et les différences; un regard fascinant et perspicace sur la société humaine. La transition entre les différentes localités était souvent confuse, imprécis et incohérentes.

The End of Time / La Fin du Temps, Canada / Switzerland / Suisse 2012, 114m, Peter Mettler
A compelling, magnificent, and visionary audio-visual expedition exploring the elusive concept of time from scientific, philosophical, religious and personal viewpoints. Is time a specific reality or a perception; linear or circular; is the past, present and future distinct from the each other or can one travel from one to another (as in the long running TV series ‘Dr Who?’
Une expédition audiovisuelle visionnaire, magnifique et fascinante explorant la notion insaisissable du temps des points de vue scientifiques, philosophiques, religieux et personnels. Temps est-elle une réalité spécifique ou une perception; linéaire ou circulaire; est le passé, présent et futur distinct les uns des autres ou peut un voyage de l'un à l'autre (comme dans la télésérie   ‘Dr Who?’

Leviathan / Léviathan, France, United Kingdom / Royaume-Uni / United States / États-Unis 2012, 87m, Lucien Castaing-Taylor/ Véréna Paravel
An innovative and original film that observes the daily lives of the crew of an industrial fishing boat. A thrilling and harrowing cinematic experience that takes the viewer on a dreamlike voyage on the seas. Very little dialogue.
Un film innovant et original qui observe la vie quotidienne de l'équipage d'un bateau de pêche industrielle. Une palpitante et pénible expérience cinématographique qui prend le spectateur dans un voyage onirique sur les mers. Très peu de dialogue.

River Rites, United States / États-Unis / Suriname / Suriname 2011, 10m, Ben Russell
Beginning with the simple premise of a group of children and young adults frolicking on the banks of a river in Suriname, by using a simple cinematic device, the filmmaker transforms human movements into a beautiful ballet that exudes pure rhythmic motions.
Commençant par le principe simple d'un groupe d'enfants et de jeunes adultes batifoler sur les rives d'un fleuve au Suriname, en utilisant un simple dispositif cinématographique, le cinéaste transforme les mouvements humains en un beau ballet où règnent les mouvements rythmiques purs.