Monday, 28 January 2013

Quartet / Quatuor by / par Dustin Hoffman


 The Beecham House is a retirement home for retired musicians. Among the current residents are life-long friends and colleagues Wilfred ‘Wilf’ Bond (Billy Connolly), Reginald ‘Reggie’ Paget (Tom Courtenay) and Cecily ‘Cissy’ Robson (Pauline Collins). They are all retired opera singers. The residents are rehearsing and preparing for the annual gala directed by Cedric Livingston (Michael Gambon), which honours the birthday of Giuseppe Verdi and to raise funds for Beecham. 
 It is a normally smooth running and pleasant event that evokes warm memories of long gone days. But this year there is a new arrival at Beecham. It is Jean Horton (Maggie Smith), the fourth and most famous of the Quartet that included Reggie, Wilf and Cissy. She also was married to Reggie. Her arrival upsets Reggie as the pain of her betrayal resurfaces. Initially he refuses to speak to her but eventually realises that life goes on and she will be staying at Beecham. 
Cedric gets an idea for the gala – a reunion of the Quartet. Reggie, Wilf and Cissy are keen on the idea but Jean refuses. The idea of singing again scares her. Can the other 3 convince her to sing again even if it is just for the sheer pleasure of youth rekindled? 
Dustin Hoffman’s directorial debut is a delightful comedy that approaches aging with the same spirit  as John Madden’s The Best Exotic Marigold Hotel. The cast of veteran actors shine, proving beyond a doubt, that aging does not entail the cessation of living as long as the ‘breath of life’ is within us. 
 

La maison Beecham est un foyer de retraite pour les musiciens pensionnaire. Parmi les résidents actuels sont amis et collègues de longue date Wilfred « Wilf » Bond (Billy Connolly), Reginald « Reggie » Paget (Tom Courtenay) et Cecily «Cissy» Robson (Pauline Collins). Ils sont tous les chanteurs d'opéra à la retraite. Les résidents sont en répétitions et préparations pour le gala annuel réalisé par Cédric Livingston (Michael Gambon), qui rend hommage à l'anniversaire de Giuseppe Verdi et pour amasser des fonds pour Beecham. 
Il s’agit d’un événement normalement de bon déroulement et agréable qui évoque des souvenirs chaleureux de journées disparus depuis longtemps. Mais cette année il y a une nouvelle arrivée chez Beecham. C'est Jean Horton (Maggie Smith), la quatrième et la plus célèbre du Quatuor qui incluait Reggie, Wilf et Cissy. Aussi, elle a été mariée à Reggie. Son arrivée bouleverse Reggie comme la douleur de sa trahison refait surface. Il refuse de lui parler mais finit par se rend compte que la vie continue et elle va rester à Beecham.
Cedric a une idée pour le gala – une réunion du Quatuor. Reggie, Wilf et Cissy enthousiaste a l'idée, mais Jean refuse. L'idée de chanter à nouveau lui fait peur. Peuvent que les 3 autres la convaincre de chanter à nouveau même si c'est juste pour le plaisir d’une jeunesse ravivée? 
Ce premier long métrage de Dustin Hoffman est une comédie charmante qui se rapproche au vieillissement avec le même esprit que The Best Exotic Marigold Hotel de John Madden. Le casting d’acteurs vétérans brille, prouvant hors de tout doute que le vieillissement n'entraîne pas la cessation de la vie aussi longtemps que le « souffle de vie » est en nous.