Tuesday, 13 February 2018

36e Rendez-vous Québec Cinéma



On se fait notre cinéma!

36th Rendez-vous Québec Cinéma

We make our own cinema!

Préliminaire / Preliminary

Pendant 11 jours, du 21 Février (a l’Impérial)  jusqu'au 03 Mars 2018, 307 films (90 parmi eux sont des premières), représentant la crème de la crème du cinéma Québécois pour l'année précédente seront projetés. Les lieux de projections et d’événements sont: Cinémathèque Québécoise; Pierre Péladeau et le Cineplex Odéon Quartier Latin.
For 11 days, from February 21 (at the Imperial) until March 03, 2018, 307 films (90 of them are premieres), representing the cream of the crop of Quebec cinema for the previous year will be screened. Screenings and events will be at the following venues: Cinémathèque Québécoise, Pierre Péladeau and the Cineplex Odeon Quartier Latin.


Pour plus d'informations, SVP visitez:
For more information please consult program or visit:
(Dernière mis-a-jour: 13 Août 2018 / Last updated: August 13 2018)

Chronique de Films vus / Chronicle of Films seen:

Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année. Si le temps le permet une critique plus élabore (long-métrages seulement) apparaîtra sous l’étiquette «Film Box-office.» Ils seront identifiés avec le logo du RVQC 2018. Les mises à jour apparaîtra fréquent (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.
Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival. As time permits a more elaborate critique (features only) will appear under the label “Film Box-Office.” They will be identified with the RVQC 2018 logo. Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
(Films sont énumérés par ordre – le plus récemment vu sur le haut de la page
Films are listed in ascending order – the most recently seen on the top)

Parmi les films au programme pour cette édition et vu pendant 2017/18, les suivantes sont à ne pas manquer: Pas assez de films vu pour faire un choix valide.
Among the films in the program for this Edition and seen during 2017/18, the following are not to be missed: Not enough movies seen to make a valid choice.

Pour critiques de ce qui précède et d’autres films Québécois, utilisez la boîte de recherche située dans le coin supérieur gauche de mon blog.
For reviews of the above and other Quebec films use the search box located on the top left-hand corner of my blog.

Sauf avis contraire, tous les films sont de Québec, Canada (+ égale coproduction).
Unless noted, all films are from Québec, Canada (+ equals co-production).

Âpres / After:

*****************************************************************************

13 Nominations au Sprint Gala Québec Cinéma

Du 29 Mai au 10 Juin
Détails et plateformes partenaires : www.quebeccinema.ca
12 Nominations at the Sprint Gala Québec Cinéma
May 29 to June 10
Details and platform partners: www.quebeccinema.ca
***********************************************************************

Au cours du / During:


1999, + Nouveau-Brunswick / New Brunswick / France / Suisse / Switzerland 2017, 90m, Samara Grace Chadwick

À la fin des années 1990 et au début des années 2000, une vague de suicides a balayé l'école secondaire Mathieu-Martin de Dieppe. Au milieu d'eux, le cinéaste quitte Dieppe. Sentant le besoin de fermeture, elle décide de retourner à Dieppe et de parler à ses anciens camarades de classe et enseignants. Contrairement à d'autres étudiants, le cinéaste n'a pas tenu un journal de ce qui se passait. Même ainsi, les souvenirs, tels que ceux-ci, persistent. L'un des moments les plus émouvants du film a été lorsque les élèves ont chanté Wish You Were Here de Pink Floyd en hommage aux étudiants qui n'ont pas survécu.
In the late 1990s and early 2000s, a wave of suicides swept through Dieppe's École Mathieu-Martin High School. In the midst of them, filmmaker leaves Dieppe. Feeling the need to find closure, she decides to return to Dieppe and talk to her former classmates and teachers. Unlike some of the other students, the filmmaker didn’t keep a diary of what was happening. Even so, memories, such as these, linger. One of the more moving moments of the film was when the students sung Pink Floyd’s Wish You Were Here as a tribute to those students who didn’t survive.

La Maison du Hérisson / Hedgehog's Home, + Croatie / + Croatia 2017, 10m, Eva Cvijanović
R.V. Hedgehog est invité pour un repas somptueux par Fox. Après le repas, Fox invite R.V. à rester la nuit. R.V. décline poliment en déclarant qu'il préfèrerait dormir dans le confort de sa propre maison. Fox est curieux de savoir ce qui est si spécial à ce sujet, alors il le suit. Sur son chemin, Fox est rejoint par Ours, Loup et Sanglier. Les trois derniers avaient des motifs inavoués..
R.V. Hedgehog is invited for a sumptuous meal by Fox. After the meal, Fox invites R.V. to stay the night. R.V. politely declines stating that he would rather sleep in the comfort of his own home. Fox is curious to find out what is so special about this, so he follows him. On his way, Fox is joined by Bear, Wolf and Boar. The latter three had ulterior motives.

Deyzangeroo, 2017, 4m, Ehsan Gharib
Deyzangeroo est un rituel exécuté dans la ville portuaire Iranienne de Bushehr. Habituellement fait pendant une éclipse lunaire, on croit que le rituel éloigne les mauvais esprits et reprend la lune. Ce film éloquente combine l'animation peinte à la main, la photographie time-lapse, la photographie de tour à l'aide de miroirs et la musique envoûtante du percussionniste virtuose Habib Meftah Boushehri.
Deyzangeroo is a ritual performed in the Iranian port city of Bushehr. Usually done during a lunar eclipse, it is believed that the ritual wards off evil spirits and takes back the moon. This eloquent film combines hand-painted animation, time-lapse photography, trick photography using mirrors, and the haunting music of virtuoso percussionist Habib Meftah Boushehri.

Mon Yiddish Papi / My Yiddish Papi, 2017, 7m, Éléonore Goldberg
Le grand-père d'une jeune femme l'appelle la veille de son décès. Il veut lui rappeler d’une promesse faite il y a longtemps: d’illustré ses aventures de guerre en tant que membre de la Résistance Française. Elle n'a pas décroché le téléphone. Accablée de culpabilité et de regret et incapable de dormir, elle se souvient...
A young woman’s grandfather calls her on the eve of his passing. He wants to remind her of a promise made long ago: to illustrate his wartime adventures as a member of the French Resistance. She did not pick up the phone. Overwhelmed with guilt and regret and unable to sleep, she remembers...

Charles et les Grenouilles, 2017, 10m40s, Dominic Etienne Simard
Charles est un inadapté social. Sa vie est différente de celle de ses camarades de classe et il se sent pris en charge différemment des autres enfants de son quartier. Pour échapper aux railleries des autres enfants et au traitement injuste de ses aînés, il se réfugie dans un monde aquatique peuplé de petites grenouilles de bon cœur.
Charles is a social misfit. His life is different from that of his classmates and he feels that he is cared for differently than the other children in his neighborhood. To escape the taunts of the other children and the unfair treatment from his elders, he retreats to an aquatic world populated with good-hearted little frogs.

Nadine, 2017, 4m, Patrick Péris
Pendant que Sam étudie à la bibliothèque, la plus belle fille du monde entre et se trouve juste en face de lui. Ses hormones adolescentes enragées entrent immédiatement en première vitesse mais sont retenues en raison de sa peur d'être rejeté. Pour gagner son coeur, il doit vaincre son anxiété ... il appelle son samouraï intérieur. Ce film, à sa manière charmante, définit un vrai courage.
 While Sam is studying in the library, the most beautiful girl in the world walks in and sits just across from him. His raging teenage hormones immediately kick in to first gear but are held back due to his fear of being rejected. To win her heart he must conquer his anxiety...he summons his inner samurai. This film, in its own charming way, defines real courage.

Frère Jeremy, 2017, 6m, Anne Laguë
Quand Jeremy-Marie avait 30 ans, il a décidé d'abandonner le sport et de devenir un frère Franciscain. Malheureusement, il devait aussi prendre ses distances avec sa famille et ses amis.
When Jeremy-Marie was 30-years-old, he decided to give up sports and become a Franciscan friar. Unfortunately, he also needed to distance himself from his family and friends.

Les Deuxièmes / The Runners-Up, 2017, 21m35s, Claudia Hébert
Un homme et une femme partagent un secret ils se retrouvent dans un chalet chaque week-end. Ensemble, ils jouent du piano, des jeux et discute de quitter leurs partenaires actuels afin d'être ensemble.
A man and a woman share a secret – they rendezvous in a chalet every weekend. Together they play the piano, games and discuss leaving their current partners in order to be together.

Vétérane / Veteran, 2017, 15m, Pier-Philippe Chevigny
Camélila est une escorte avec un passé troublé. Elle a récemment commencé à travailler dans un salon de massage érotique dans l'Est de Montréal. Se trouvant dans un environnement très compétitif, elle essaie de trouver sa place tout en conservant sa dignité. Ce film dépeint la prostitution avec honnêteté, sincérité et authenticité car il transmet l'angoisse et le désespoir du protagoniste alors qu'elle lutte contre son incapacité à lutter contre le temps.
Camélila is an escort with a troubled past. She recently started working in an erotic massage parlor in East Montreal. Finding herself in a very competitive environment, she is trying to find her place and still maintain her dignity. This film portrays prostitution honestly, sincerely and authentically as it transmits the protagonist's angst and hopelessness as she struggles with her inability to fight against time.

Palissade, 2017, 9m, Alexis Fortier Gauthier
Les œuvres d'un artiste Atikamekw sont exposées dans la ville. La galeriste (bien qu'elle soit bien intentionnée) lui fait sentir instrumentalisé. Malgré cela, il suscite l'intérêt des acheteurs potentiels. Il retourne heureux dans sa communauté, sachant que son art a de la valeur.
An Atikamekw artist’s works are on exhibit in the city. The gallery owner (though she is well-intentioned) makes him feel instrumentalized. Despite this, he sparks the interest of potential buyers. He returns to his community happy, knowing that his art has value.

Marguerite, 2017, 19m, Marianne Farley
Marguerite est une femme diabétique dans ses années soixante-dix. Rachel, sa gardienne personnelle, la visite tous les jours. Au fur et à mesure qu'ils se connaissent, Marguerite peut enfin se libérer de la culpabilité et de la honte en raison de désirs et de passions non avoués, ce qui la permet de faire la paix avec son passé.
Marguerite is a diabetic woman in her seventies. Rachel, her personal caretaker, visits her daily. As they become more familiar with each other, Marguerite can finally find release from guilt and shame due to un-confessed desires and passions, thus allowing her to make peace with her past.

Labrecque, une Caméra pour la Mémoire, 2017, 94m, Michel La Veaux

Jean-Claude Labrecque (né en 1938) est l'un des cinéastes pionniers du Québec un temps effervescent à travailler/collaborer avec Perrault, Brault, Jutra, Groulx et Carle et est au cœur de l'industrie cinématographique florissante de la province. Michel La Veaux, lui-même directeur de la photographie et réalisateur, ne partage pas seulement son amour du cinéma, mais offre également un hommage respectueux à son illustre collègue et prédécesseur, Jean-Claude Labrecque. Au cours de sa longue et fructueuse carrière, Jean-Claude Labrecque a filmé plusieurs des moments les plus mémorables du Québec. Quelques exemples frappants sont la visite du Général de Gaulle en 1967 au Québec et les Jeux Olympiques de 1976 à Montréal.
Jean-Claude Labrecque (born 1938) is one of Quebec’s pioneering filmmakers – an effervescent time working/collaborating with Perrault, Brault, Jutra, Groulx and Carle – and is at the heart and soul of the province’s burgeoning film industry.  Michel La Veaux, himself director of photography and director, not only shares his love of cinema but also offers a respectful homage to his illustrious colleague and predecessor, Jean-Claude Labrecque. During his long and fruitful career, Jean-Claude Labrecque has captured on film many of Quebec’s most historically memorable moments. Some striking examples are General de Gaulle’s 1967 visit to Quebec and the 1976 Montreal Olympics.

Chasseur Inuk / Inuk Hunter, 2017, 4m, George Annanack
La beauté et l'immensité du Grand Nord Québécois sont révélées poétiquement et contemplativement alors que George chasse les aurores boréales avec sa caméra.
The beauty and immensity of Quebec’s Great North is poetically and contemplatively revealed as George chases aurora borealis with his camera.

Tesla Lumière Mondial / The Tesla World Light, 2017, 8m, Matthew Rankin
Cette animation expérimentale retrace le dernier appel de Nikola Tesla en 1905 à son ancien mécène, J.P. Morgan, pour des fonds. Le film est une explosion audiovisuelle spectaculaire qui comprend de nombreux éléments symboliques, comme une colombe blanche son nouveau concept révolutionnaire de l'électricité ayant pour résultat d'apporter la paix à toute l'humanité, peut-être?
This experimental animation recounts Nikola Tesla’s final appeal in 1905 to his former patron, J.P. Morgan for funds. The film is a spectacular audiovisual explosion that includes many symbolic elements, such as a white dove – his revolutionary new concept of electricity resulting in bringing peace to all of humanity, perhaps?

Un Printemps / Winds of Spring, 2017, 6m7s, Keyu Chen
Dans son premier film d'animation professionnel, Keyu Chen aborde avec délicatesse l’universelle, émotionnelle et intime question «Dois-je rester ou devrais-je partir?» Une jeune fille, animée par un besoin viscéral d'épanouissement, rêve de quitter le nid familial au printemps arrive.
In his first professional animated film, Keyu Chen delicately crafts the universal, emotional and intimate question “Should I stay or should I leave?” A young girl, who is driven by a visceral need for fulfillment, dreams of leaving the family nest when spring arrives.

Le Sujet / The Subject, 2018, 10m, Patrick Bouchard
Une «autopsie» étrange et bizarre est en cours. Alors que le coroner sonde dans le corps sur la table, il identifie le fardeau dont il avait envie de se débarrasser.
A strange and bizarre ‘autopsy’ is being performed. As the coroner probes into the body on the table, he identifies the burden he’s been dying to cast off.

Rubans / Threads, 2017, 8m49s, Torill Kove
Le dernier film de cinéaste illustre avec éloquence les liens qui lient les parents à leurs enfants et vice versa.
Filmmaker’s latest film eloquently illustrates the threads that bind parents with their children and vice versa.

Ce Silence qui Tue, 2018, 76m, Kim O'Bomsawin

Au Canada, une femme autochtone est huit fois plus susceptible d'être assassinée que toute autre personne. Et pourtant, il y a un silence écrasant à ce sujet à travers toutes les facettes de cette réalité insupportable. Dans une tentative de briser ce silence, le cinéaste plonge profondément sous la surface de ce problème. Aucune pierre n'a été laissée au hasard la police, les juges, les proches des victimes, les travailleurs du sexe, les activistes, les victimes d'abus tous ont été interrogés. En fait, le facteur le plus significatif est que NOTRE SOCIÉTÉ a construit tellement de «murs», confinant essentiellement ces femmes dans des situations dangereuses. Ils n'ont aucun recours – un documentaire à voir absolument.
In Canada, an indigenous woman is eight times more likely to be murdered than any other person. And yet there is an overwhelming silence about this throughout all facets of this unsupportable reality. In an attempt to break this silence, the filmmaker delves deep under the surface of this issue. No stone was left unturned – police, judges, victims' loved ones, sex workers, activists, abuse victims – all were interviewed. As it turns out, the most significant factor is that OUR SOCIETY has built so many ‘walls’, essentially confining these women in dangerous situations. They have no recourse –a ‘must-see’ documentary.

La Zone / The Zone, 2017, 80m, Syned Sindrajed (Denys Desjardins)

Un essai de mémoires reconstituées librement basé sur les réflexions poétiques et philosophiques de Chris Marker (1921-2012). Le 11 Septembre 2001, la troisième guerre mondiale éclate lorsque deux avions attaquent les États-Unis en s'écrasant sur les Tours Jumelles à New York. Depuis ce jour, Madeleine a été hantée par la dernière image d'un bon ami cinéaste disparu. Pour l'aider à se réconcilier avec cela, elle se tourne vers un mystique du nom de Stalker. Pour l'aider à trouver son amie, la Stalker doit entrer dans ses souvenirs. Une fois dans ses souvenirs, le Stalker découvre une zone très étrange.

An essay of reconstructed memories loosely based on the poetic and philosophical reflections of Chris Marker (1921-2012). On September 11th, 2001, WW III breaks out when two aircraft attacked the U.S. by crashing into New York City’s Twin Towers. Since that day, Madeleine has been haunted by the last image of a good filmmaker friend who disappeared. To help her come to terms with this, she turns to a mystic by the name of Stalker. To help her find her friend, the Stalker must enter her memories. Once inside her memories, the Stalker discovers a very strange zone.