Monday, 5 December 2011

French Immersion / Immersion Française by / par Kevin Tierney

Political farce about a group of unilingual Anglophones (mainly Canadians plus one from New York) going to a remote village in Northern Quebec for a two week French immersion course. The name of the village is ‘St-Isidore-du-Cœur-de-Jésus.’ The village is a perfect place for total French immersion as its demographics show that 99% of the population is ‘pure laine’ Quebecois – unilingual and fervently nationalistic. All save for one is a Tremblay. The film failed to live up to its potential of being a very funny (it is similar in its concept to Gabrielle Nadeau’s short film entitled “Quebec, Quebec.”) This was due to a lack of coherence in the script, editing and performances. The film also suffered from too many subplots. It would have worked better as a weekly television sitcom that could have been broadcast on both the English (CBC) and French (Radio Canada) networks.

Farce politique sur un groupe d'Anglophones unilingues (essentiellement Canadienne plus un de New York) se rende a un village éloigné au Nord du Québec pour un cours de deux semaines  d'immersion en Français. Le nom du village est «St-Isidore-du-Cœur-de-Jésus». Un lieu idéal pour l'immersion total en Français comme sa démographie montre que 99 % de la population son Québécois pure laine – unilingues  avec une ferveur nationaliste. Tous sauf un, est un Tremblay.
Le film n'était pas à la hauteur de son potentiel d'être très drôle (il est similaire dans son concept du court-métrage de Gabrielle Nadeau intitulé «Québec, Québec»). Ceci était dû à un manque de cohérence avec le scenario, le montage et les interprétations. Le film a également souffert de trop nombreuses intrigues secondaires. Elle aurait fonctionné mieux comme une sitcom de télévision hebdomadaire qui pouvait ont été diffusés sur le réseau Anglophone (CBC) et le  réseau Francophone (Radio Canada).