Monday, 2 April 2018

Vues d’Afrique 2018


the 34th edition from April 13th to the 22nd
Now in its 34th year, this wonderful and culturally exciting film festival has become the largest festival celebrating the diversity of African and Creole culture outside Africa. The 33rd edition will begin on Friday, April 13th and will continue until Sunday, April 22nd; exclusively at the Cinémathèque Québécoise. During 10 days, the Festival will present 88 films from 33 countries, including 15 international premieres, 52 Canadian premieres and 15 Quebec premieres. Among this selection, 7 screenings will be intended for English-speaking audiences.
Tunisia will be in the spotlight this year.

Six competitive categories are being presented:
·         International fiction – directors express their vision of the world
·         International documentaries – an open window to African and Creole realities
·         Regards d’Ici – a Canadian perspective on Africa and Creole nations
·         Afrique connexion – African and Creole telefilms, TV series, features and shorts
·         Human Rights – films that express the right of all to live with dignity.
·         Sustainable development the filmmakers who will take into account fundamental issues in their works. 
 

la 34e édition du 13 au 22 Avril
Maintenant dans sa 34e année, ce festival du film merveilleux et culturellement passionnant est devenu le plus important festival célébrant la diversité de la culture Africaine et Créole hors d’Afrique. La 34e édition débutera Vendredi  13 Avril et se poursuivra jusqu'au Dimanche 22 Avril; exclusivement à la Cinémathèque Québécoise. Pendant 10 jours, le Festival présentera 88 films de 33 pays, dont 15 premières internationales, 52 premières Canadiennes et 15 premières Québécoises. Parmi cette sélection, 7 projections seront destinées aux publics Anglophones.
Le Tunisie sera mise sous la lumière d’honneur, cette année.



Six catégories compétitives seront présentées:
·        Fiction Internationaux – les réalisateurs exprime  leur vision du monde
·         Documentaires Internationaux – une fenêtre ouverte aux réalités Africain et Créole
·         Regards d'ici – un perspectif Canadien ver l’Afrique et les pays Créoles.
·         Afrique Connexion –des téléfilms, télésérie, des longs et des courts métrages Africain et Créole
·         Droits de la Personne – les films qui exprime le droit de tous à vivre dans la dignité.
·         Développement Durable – les cinéastes qui se tiennent compte des enjeux fondamentaux dans leurs œuvres.


For more info/ pour plus d’information:
514-284-3322



Chronicle of films seen / Chronique de films vus:
Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival.  Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année. Les mises à jour apparaîtra fréquent (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.


(Last updated  / Dernière mis-a-jour: Septemner 12 Septembre 2018
Films are listed in ascending order – the most recently seen on the top
Films sont énumérés par ordre – le plus récemment vu sur le haut de la page)

After / Après:


El Jaida, Tunisia / Tunisie 2017, 114m, Selma Baccar

This powerful historically based drama is set between October 1954 and June 1955, on eve of Tunisian independence. It also explores the country’s feminist movement. It recounts the story of four women, from different backgrounds and of different ages, who find themselves incarcerated in Dar Joued – a prison for women. Together they share memories of the outside world, joy, emotions and distress of their daily lives. One was incarcerated because she spoke out on her husband’s affair with her sister and refused to forgive him. She became something of a matriarch to the other three.
Ce drame historique puissant se déroule entre Octobre 1954 et Juin 1955, à la veille de l'indépendance Tunisienne. Il explore également le mouvement féministe du pays. Il raconte l'histoire de quatre femmes, d'origines et d'âges différents, qui se trouvent incarcérées à Dar Joued une prison pour femmes. Ensemble, ils partagent des souvenirs du monde extérieur, la joie, les émotions et la détresse de leur vie quotidienne. L'une était incarcérée parce qu'elle avait parlé de la liaison de son mari avec sa sœur et avait refusé de lui pardonner. Elle est devenue une sorte de matriarche pour les trois autres.

A Day for Women / Un Jour pour les Femmes, Egypt / Égypte 2016, 110m, Kamla Abu Zekry





A government-subsidized pool opening in a poor neighborhood brings love, healing, freedom and awareness to many of its residents. On opening day, the pool guard, Captain Baghat, announces that Sunday will be women’s day. This was after Assa, a young woman considered the neighborhood “idiot” due to her impulsiveness and lack of inhibitions, jumps into the pool alongside the boys and men. Her enthusiasm convinces Shamiya, who has been shunned, and Lula, stricken with grief due to the loss of a child, to come to the pool. Many of the neighborhood's men try to put an end to this.

Une piscine subventionnée par le gouvernement et ouverte dans un quartier pauvre apporte l'amour, la guérison, la liberté et la sensibilisation à plusieurs de ses résidents. Le jour de l'ouverture, le garde de la piscine, le capitaine Baghat, annonce que Dimanche sera la journée des femmes. C'était après qu'Assa, une jeune femme considérée comme « l’idiote » du quartier en raison de son impulsivité et de son manque d'inhibition, saute dans la piscine aux côtés des garçons et des hommes. Son enthousiasme convainc Shamiya, qui a été évitée, et Lula, frappée par le chagrin causé par la perte d'un enfant, de venir à la piscine. Plusieurs d'hommes du quartier essaient de mettre fin à cela.

Zizou - Sweet Smell of Spring / Zizou - Parfum du Printemps, France / Tunisia / Tunisie 2016, 95m, Férid Boughedir

Arab Spring, 2010: Aziz (nicknamed Zizou) leaves his home village for the promise of work and marriage in Tunis. When he arrives at his destination – the local marketplace – he finds that the owner of the stand has closed shop and left. The owner of the stand next door offers him a job and a place to stay. He is to repair television satellite dishes. This leads Zizou to meet a wide range of colorful and endearing characters from all backgrounds and stances. On one particular job, he meets a woman being held captive. He becomes obsessed with freeing her.
Printemps Arabe 2010: Aziz (surnommé Zizou) quitte son village natal pour la promesse de travail et de mariage à Tunis. Lorsqu'il arrive à destination le marché local il constate que le propriétaire du stand a fermé ses portes et est parti. Le propriétaire du stand d'à côté lui propose un travail et un lieu de séjour. Il doit réparer des antennes paraboliques. Cela conduit Zizou à rencontrer un large éventail de personnages colorés et attachants de tous les milieux et positions. Sur un emploi en particulier, il rencontre une femme en captivité. Il devient obsédé de la libéré.

Chateau / La Vie de Château, France 2017, 81m, Modi Barry / Cédric Ido

A lighthearted, funny, and often subtle, portrayal of the daily machinations of the owners, employees and clientele of the African hair salons located around Paris’ Chateau d’Eau metro station. The district is a bustling African neighborhood. All of the hair salons in the district use street hustlers to get new customers. Charles, nicknamed the Prince, is their charismatic leader. He is always well dressed. His undisputed leadership is threatened when a new hustler, who has more aggressive tactics, appears on the scene. The Prince has dreams of owning his own shop – Mourat’s, a Kurdish poet at heart, failing barbershop.
Une représentation enjouée, drôle et souvent subtile des machinations quotidiennes des propriétaires, des employés et de la clientèle des salons de coiffure Africains situés autour de la station de métro Château d’Eau à Paris. Ce quartier est un quartier Africain très animé. Tous les salons de coiffure du district utilisent les escrocs pour obtenir de nouveaux clients. Charles, surnommé le Prince, est leur leader charismatique. Il est toujours bien habillé. Son leadership incontesté est menacé lorsqu'un nouveau harceleur, qui a des tactiques plus agressives, apparaît sur la scène. Le Prince rêve de posséder sa propre boutique Mourat’s, un poète Kurde dans l'âme, coiffeur défaillant.

During

Burkinabe Rising - the Art of Resistance in Burkina Faso / Burkinabè Rising - l’Art de la Résistance au Burkina Faso, Burkina Faso / Bulgaria / Bulgarie / United States / États-Unis 2018, 72m, Lara Lee

Burkina Faso, a landlocked country in West Africa, was previously known as the Republic of Upper Volta (1958-1984). Renamed so by president, Thomas Sankara), Burkina Faso literally translates to “the land of upright men.” In October 1987, he was killed in a coup d’état led by his best friend and advisor, Blaise Compaoré. Compaoré held power for 27 years. In October of 2014, he attempted to amend the constitution to extend his term as president. This led to a massive non-violent insurrection to force him to step down. Artists, ecologists, and activists played a major role in the insurrection.

Le Burkina Faso, pays enclavé d'Afrique de l'Ouest, était auparavant connu sous le nom de République de Haute-Volta (1958-1984). Renommé ainsi par le président Thomas Sankara, le Burkina Faso se traduit littéralement par «la terre des hommes debout». En Octobre 1987, il est tué dans un coup d’État mené par son meilleur ami et conseiller, Blaise Compaoré. Compaoré a tenu le pouvoir pendant 27 ans. En Octobre 2014, il a tenté de modifier la constitution pour prolonger son mandat de président. Cela a conduit à une insurrection massive non violente pour le forcer à démissionner. Les artistes, les écologistes et les activistes ont joué un rôle majeur dans l'insurrection.

The Minister of Garbage / Le Ministre des Poubelles,  Belgium / Belgique / France 2017, 75m, Quentin Noirfalisse

While his country, the Democratic Republic of the Congo, heads towards critical and uncertain elections, Emmanuel Botalatala, (unofficially) the Minister of Garbage of Kinshasa is busy thinking of his legacy. Emmanuel collects and transforms garbage into 3D works of art, that reflect on his country’s and Africa’s evolution. At 64, he is sharp-eyed, nimble-fingered, polio-crippled and penniless. And yet, he dreams of creating a cultural centre to host his rain-corroded work. With his two apprentices Richi and Eric, along with Romain, his appointed ‘head of state’, and Marguerite, his second wife, will he be able to achieve his destiny?
Alors que son pays, la République Démocratique du Congo, se dirige vers des élections critiques et incertaines, Emmanuel Botalatala (officieusement), le Ministre des Ordures de Kinshasa est en train de réfléchir à son héritage. Emmanuel collecte et transforme les ordures en œuvres d’art 3D, qui reflètent l’évolution de son pays et de l’Afrique. À 64 ans, il a les yeux vifs, les doigts agiles, estropié et sans le sou. Et pourtant, il rêve de créer un centre culturel pour accueillir ses travaux corrodés par la pluie. Avec ses deux apprentis Richi et Eric, ainsi que Romain, son «chef d’État» désigné et Marguerite, sa deuxième femme, sera-t-il capable de réaliser son destin?

Minga and the Broken Spoon / Minga et la Cuillère Cassée, Cameroon / Cameroun 2017, 80m, Claye Edou

This debut musical animated film, for both the director and country, recalls classic fairy tales such as Cinderella, Snow White and others. Minga is an orphaned girl who currently lives with her stepmother Mami Kaba, and her stepsister Abena. Mami Kaba is resentful of Minga’s presence and burdens her with all hard work.  Minga dances and sings while she does her daily routines. She’s very appreciative of her life’s situation. Abena is selfish and spoiled. One day while washing dishes, Minga accidentally breaks Mami’s favorite spoon. Minga is forced to leave and not return until she finds its twin.
Ce premier film d'animation musicale, tant pour le réalisateur que pour le pays, rappelle des contes de fées classiques tels que Cendrillon, Blanche-Neige et autres. Minga est une orpheline qui vit actuellement avec sa belle-mère Mami Kaba et sa demi-sœur Abena. Mami Kaba est irritée par la présence de Minga et la charge de tout son travail. Minga danse et chante pendant qu'elle fait ses routines quotidiennes. Elle apprécie beaucoup la situation de sa vie. Abena est égoïste et gâté. Un jour, alors qu'elle fait la vaisselle, Minga casse accidentellement la cuillère préférée de Mami. Minga est obligée de partir et de ne pas revenir avant d'avoir trouvé son jumeau.

N.G.O. Nothing Going On, Uganda / Ouganda 2017, 83m, Arnold Aganze

Best friends Tevo and Zizuke have just finished a university course in social sciences. Despite this, they just wile away their days in The Pearl, a local bar on Main Street in Jinja, Uganda. Zizuke works as a bartender. Tevo just drinks beer. Both love to party with mzungu (white/western) girls. When the owner gives Tevo an old camera, he begins to take photos. Elizabeth, a mzungo, offers to help Tevo, her newfound Ugandan fling. Mr.  Heineken, a successful NGO owner, becomes their mentor. A pictorial N.G.O project that supports women and girls education in the slums is born…
Meilleurs amis Tevo et Zizuke viennent de terminer un cours universitaire en sciences sociales. Malgré cela, ils se contentent de passer leurs journées à The Pearl, un bar de la rue principale de Jinja, en Ouganda. Zizuke travaille comme barman. Tevo ne boit que de la bière. Les deux aiment faire la fête avec des filles mzungu (blanches / occidentales). Lorsque le propriétaire donne à Tevo un vieil appareil photo, il commence à prendre des photos. Elizabeth, un mzungo, propose d'aider Tevo, sa nouvelle aventure en Ouganda. M. Heineken, un propriétaire d'ONG avec succès, devient leur mentor. Un projet d’O.N.G. pictural qui soutient l'éducation des femmes et des filles dans les bidonvilles est né...

I’m not a Witch / Je ne suit pas un Sorcière, Zambia / Zambie / England / Angleterre 2017, 93m, Rungano Nyoni

This directorial debut is a satirical allegory on certain African superstitions. Many individuals who don’t fit in are accused of being witches. A nine-year-old unnamed girl is accused of such by the residents of her village and is brought to the local police station. After the officer hears all of the testimonies, she calls Mr. Banda, a government official. After a makeshift ceremony, he takes her to a witch camp. The conditions are abysmal; the other women are elderly and are attached by a white ribbon to a spindle. Named Shula, she becomes a pawn in his get-rich-quick schemes.
Ce premier film est une allégorie satirique sur certaines superstitions Africaines. Beaucoup de personnes qui ne correspondent pas sont accusées d’être des sorcières. Une fillette anonyme de neuf ans est accusée par les habitants de son village et amenée au poste de police local. Après que l’agent ait entendu tous les témoignages, elle appelle M. Banda, un fonctionnaire du gouvernement. Après une cérémonie de fortune, il l'emmène dans un camp de sorcières. Les conditions sont catastrophiques ; les autres femmes sont âgées et attachées par un ruban blanc à un fuseau. Nommée Shula, elle devient un pion dans ses schémas get-rich-quick.

Assia, France / Morocco / Maroc 2017, 20m, Malika Zairi
The teacher gives the class a special assignment: “What does it mean to ‘live together’?” He stipulates that it must be demonstrated without writing an essay. But Assia, who is of three cultures, is very distracted...
L'enseignant donne à la classe une mission spéciale: «Que signifie« de vivre ensemble »?» Il stipule que cela doit être démontré sans écrire un essai. Mais Assia, qui est de trois cultures, est très distraite ...

Destin Commun – Hommage à Trois Eclaireurs du 7ème Arts, Senegal / Sénégal 2017, 52m, Stéphane Vieyra

This heartfelt documentary pays homage to three pioneers of African cinema – Ousmane Sembène (1923-2007), Paulin Soumanou Vieyra (1925-1987) and Jean Rouch (1917-2004). This film is made from archival footage and edited on the occasion of the 30th anniversary of the death of Paulin Soumanou Vieyra. The story of African cinema began in 1955, with Paulin Soumanou Vieyra’s Afrique sur Seine. An excerpt from this was shown along with a clip of Soumanou working on set.
Ce documentaire sincère rend hommage à trois pionniers du cinéma Africain: Ousmane Sembène (1923-2007), Paulin Soumanou Vieyra (1925-1987) et Jean Rouch (1917-2004). Ce film est réalisé à partir de séquences d'archives et édité à l'occasion du 30ème anniversaire de la mort de Paulin Soumanou Vieyra. L'histoire du cinéma Africain a commencé en 1955, avec Afrique sur Seine de Paulin Soumanou Vieyra. Un extrait de ceci a été montré avec un clip de Soumanou travaillant sur le plateau.

Tenga, Burkina Faso 1986, 34m, Idrissa Ouédraogo

To break away from the chains of poverty Tenga leaves his village to find a job in the city. He leaves behind his wife and his mother. Unsuccessful in finding employment, he returns with his wife when she tells him that his mother had passed away. An esoteric depiction the earth which is the source of life through the clumsy meanderings of humanity as it struggles to survive its daily obstacles.
Pour rompre avec les chaînes de la pauvreté, Tenga quitte son village pour trouver un emploi dans la ville. Il laisse derrière lui sa femme et sa mère. N'ayant pas réussi à trouver un emploi, il revient avec sa femme quand elle lui dit que sa mère est décédée. Une représentation ésotérique de la terre qui est la source de la vie à travers les méandres maladroits de l'humanité alors qu'elle lutte pour survivre à ses obstacles quotidiens.

Nawal and the Women of the Moon / Nawal et les Femmes de la Lune, Comoros / Comores / Tanzania / Tanzanie / France 2016, 70m, Eric Munch / François Kotlarski

Nawal, as a given name in Arabic (نوال‎), means ‘gift’. Nawal is a singer of Sufi Gospel and is considered the Comoros Archipelago’s ‘Goodwill Ambassador.’ Filmmakers follow the singer as she travels from island to island to uncover what remains of ancient Sufi traditions. She subsequently puts together a group called The Women of the Moon, and teaches them the principals of performance. They embark on a tour of the Comoros Islands and Zanzibar. As well, the singer shares thought-provoking reflections on society and culture on her native islands. Nawal truly lives up to the meaning of her name.
Nawal, en tant que prénom en Arabe (نوال), signifie «cadeau». Nawal est une chanteuse de l’évangile Soufi et est considérée comme l’ambassadrice de bonne volonté de l’archipel des Comores. Elle réunit ensuite un groupe appelé The Women of the Moon et leur enseigne les principes de la performance. Ils entreprennent une tournée des îles Comores et de Zanzibar. La chanteuse partage également des réflexions sur la société et la culture dans ses îles natales. Nawal vit vraiment la signification de son nom.

Tangente, France 2016, 27m, Rida Belghiat / Julie Jouve
The Grand Raid of La Réunion (a.k.a. The Madmen's Diagonal) is an annual three-day marathon that takes place annually in October on Reunion Island. Florid, 28-year-old single mother is participating in the marathon for the first time. For three days, she confronts the demons of her past. Though her body begins to feel the strain and everyone is telling her to stop, she is persistent in crossing the finish line regardless.
Le Grand Raid de La Réunion (aussi connu comme La Diagonale des Fous) est un marathon annuel de trois jours qui a lieu chaque année en Octobre sur l'île de la Réunion. Florid, mère célibataire de 28 ans, participe pour la première fois au marathon. Pendant trois jours, elle affronte les démons de son passé. Bien que son corps commence à ressentir la tension et que tout le monde lui dise d'arrêter, elle persiste à franchir la ligne d'arrivée malgré tout.

Madagascar Special / Special Madagascar
Malaria Business, + Belgium / Belgique / Congo / Senegal / Sénégal 2017, 70m, Bernard Crutzen

Malaria claims nearly 500 victims every year, most of whom are children. And yet a cure exists that could be easily grown, harvested and consumed – the Artemisia plant. And yet, institutions, such as World Health Organization, pharmaceuticals and big businesses who provide funds for research and development, continue to oppose its usage and have made it illegal as an alternative treatment for malaria. Although Big Pharmaceuticals continue to develop new drugs to combat malaria, a child dies every two minutes as the parasite becomes immune to the drug. The verdict – Big Pharmaceuticals are guilty of deception, theft and murder.

Le paludisme fait près de 500 victimes chaque année, dont la plupart sont des enfants. Et pourtant, il existe un remède qui pourrait être facilement cultivé, récolté et consommé la plante Artemisia. Et pourtant, des institutions telles que l’Organisation Mondiale de la Santé, les sociétés pharmaceutiques et les grandes entreprises qui fournissent des fonds pour la recherche et le développement continuent de s’opposer à son utilisation et la rendent illégale en tant que traitement alternatif du paludisme. Bien que Big Pharmaceuticals continue de développer de nouveaux médicaments pour lutter contre le paludisme, un enfant meurt toutes les deux minutes, à mesure que le parasite devient immunisé contre le médicament. Le verdict Les gros pharmaceutiques est coupable de tromperie, de vol et de meurtre.
The Rice Boy / Le Petit Bonhomme de Riz, 2013, 26m, Ludovic Rianando
In an impoverished neighborhood in Antanarivo, a man goes everyday to the local market to buy a half bag of rice to feed his wife and daughter. On his way home, the man’s rice is stolen by a street urchin (gavroche). He does so to feed himself and his family. One day, the street urchin follows the man to his home and discovers...
Dans un quartier pauvre d'Antanarivo, un homme se rend chaque jour au marché local pour acheter un demi-sac de riz pour nourrir sa femme et sa fille. En rentrant chez lui, le riz de l'homme est volé par un gamin des rues (gavroche). Il le fait pour nourrir lui-même et sa famille. Un jour, le gavroche suit l'homme à son domicile et découvre ...
Rush, 2017, 10m, Ludovic Rianando
While a group of friends are shooting a film, their camera is stolen. The eye of the camera captures all that follows...
Pendant qu'un groupe d'amis tourne un film, leur caméra est volée. L'oeil de la caméra capte tout ce qui suit ...
Da Tsysy Da, 2016, 3m, Tojoniaina Rajaofera
A young boy, who lives in a cave, dreams of having a family. When he sees a man pass by, he follows him. As he does, a menacing black mass follows him. A light at the end of the tunnel gives him hope.
Un jeune garçon qui vit dans une grotte rêve d'avoir une famille. Quand il voit un homme passer, il le suit. Comme il le fait, une masse noire menaçante le suit. Une lumière au bout du tunnel lui donne de l'espoir.


Borders / Frontières, Burkina Faso / France 2017, 90m, Apolline Traoré

Four women, of different backgrounds – Adjara, Emma, Sali and Vishaa – meet on a bus trip from Dakar, Senegal to Lagos, Nigeria, passing through Mali, Burkina Faso and Benin. Although the landscape through which they are traveling is breathtakingly beautiful, the journey is fraught with danger. At each and every border crossing, they would have to face corrupt officials who would levy heavy fees or certain ‘favors.’ To survive, the four will have to set aside their differences and work together as one. When they arrive at their destinations, their lives will be irreversibly changed. A brilliantly crafted road movie.
Quatre femmes de différentes origines Adjarie, Emma, Sali et Vishaa se rencontrent lors d'un voyage en bus de Dakar, au Sénégal, à Lagos, au Nigéria, en passant par le Mali, le Burkina Faso et le Bénin. Bien que le paysage à travers lequel ils voyagent soit d'une beauté à couper le souffle, le voyage est semé d'embûches. À chaque passage de la frontière, ils seraient confrontés à des fonctionnaires corrompus qui prélèveraient des frais élevés ou certaines «faveurs». Pour survivre, les quatre devront mettre de côté leurs différences et travailler ensemble. Lorsqu'ils arriveront à destination, leur vie sera irréversiblement modifiée. Un road movie aux couleurs éclatantes.

Taxi ECOWAS / Taxi CEDEAO, West Africa / Afrique de l’Ouest 2017, 13m, Caméra Cachée
The Economic Community of West African States (ECOWAS) is a regional economic union of fifteen countries located in West Africa. Collectively, these countries comprise an area of 5,114,162 km2 (1,974,589 sq. mi.), and in 2015 had an estimated population of over 349 million. Policies regarding travel between the countries in the union have been accepted by all and are supposed to protect everyone from annoyances and corruption at border crossings. Using a hidden camera, this film exposes that this isn’t true.

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est une union économique régionale de quinze pays situés en Afrique de l'Ouest. Collectivement, ces pays couvrent une superficie de 5 114 162 km2 (1 974 589 mi2) et, en 2015, ils comptaient plus de 349 millions d'habitants. Les politiques concernant les voyages entre les pays de l'union ont été acceptées par tous et sont censées de protéger tout le monde contre les ennuis et la corruption aux postes frontaliers. À l'aide d'une caméra cachée, ce film expose que ceci n'est pas vrai.

Être Juif et Noir en France (Being Jewish and Black in France), France 2017, 135m, Annick N’Guesson

A talking heads documentary addressing the issues concerning those of African origin living in France, who either consider themselves of Jewish origin, or have converted to Judaism. It is centered on the personality of Guershon Nduwa, President of the Judeo-Black Brotherhood, and his quest for acceptance of both identities – being black and being Jewish.
Un documentaire têtes parlantes traitant des questions concernant les personnes d'origine Africaine vivant en France, qui se considèrent soit d'origine Juive, soit converties au Judaïsme. Il est centré sur la personnalité de Guershon Nduwa, président de la Fraternité Judéo-Noire, et sa quête d'acceptation des deux identités: être noir et être Juif.

Before:

None/Aucun