Thursday, 21 June 2018

Monthly Film Chronicle – April 2018



Chronique  Mensuelles de Film – Avril 2018

A monthly chronicle of films (features, medium or shorts) seen throughout the current month from any source. Commentaries will be limited to 99 words or less. Film festivals will be hyperlinked. If time permits certain films will be elaborated on and be posted under the label “Film Box Office” (100-399 words) or “Film Review” (400 or more) (number of words based on English only). 
Une chronique mensuelle de films (long-, moyen- ou court-métrages) vu tout au long du mois en cours de n'importe quelle source. Les commentaires sera limitée à 99 mots ou moins. Les festivals du film seront notés avec un lien hypertexte. Si le temps le permet certains films seront élaborer  et afficher sous l'étiquette « Film Box Office » (100-399 mots) ou « Film Review » (400 ou plus) (le nombre de mots est basé sur l’Anglais seulement).

(Last update  / Dernière mis-a-jour: Junly 09 Juillet 2018
Films are listed the order seen scrolling down.   Films seront énumérés en ordre vue défilant vers le bas.)
****************************************************************************

Black Hollow Cage, Spain / Espagne 2014, 105m, Sadrac González-Perellón

Thirteen-year-old Alice lives in a large hyper-modern home in a secluded forest with her father Adam and her dog Beatrice. The dog has a device around its neck that allows it to express its thoughts in Alice’s mother’s voice. Her deceased mother and Alice had been in an accident.    Alice lost part of her right arm and blames her father for the accident. She also hates her new ultra-modern prosthetic arm. One day, while walking with her dog Beatrice, discovers a mysterious cube. Time travel, changing timelines, doppelgängers, mysterious strangers and cryptic messages makes this a fascinating jigsaw puzzle.
Alice, treize ans, vit dans une grande maison hypermoderne dans une forêt isolée avec son père Adam et son chien Beatrice. Le chien a un dispositif autour du cou qui la permet d'exprimer ses pensées dans la voix de la mère d'Alice. Sa mère décédée et Alice avaient été dans un accident. Alice a perdu une partie de son bras droit et blâme son père pour l'accident. Elle déteste aussi son nouveau bras prothétique ultramoderne. Un jour, en marchant avec son chien Beatrice, elle découvre un mystérieux cube. Le voyage dans le temps, les changements de chronologie, les doppelgängers, les inconnus mystérieux et les messages cryptiques en font un puzzle fascinant.

Fake Blood, Canada 2017, 81m. Rob Grant

Rob Grant and Mike Kovac receive a disturbing fan video based on their 2012 film Mon Ami. This motivates them to investigate the responsibility of filmmakers in portraying violence in movies. Their first step is to explore what happens in the real world. To do this, they must find out what ‘real’ violence really feels like and what really happens when a bullet pierces your skin. This doesn’t really answer their question, so they decide to try and interview a real killer...they do...things deteriorate quickly...
This original docu-fiction provocatively draws a line in the sand between ethics and entertainment.
Rob Grant et Mike Kovac reçoivent un inquiétante vidéo de fan basée sur leur film de 2012 Mon Ami. Cela les motive à enquêter sur la responsabilité des cinéastes dans la représentation de la violence dans les films. Leur première étape consiste à explorer ce qui se passe dans le monde réel. Pour ce faire, ils doivent découvrir ce que la violence «réelle» ressemble vraiment et ce qui se passe réellement quand une balle perce votre peau. Cela ne répond pas vraiment à leur question, alors ils décident d'essayer d'interviewer un vrai tueur ... ils le font ... les choses se détériorent rapidement ...
Cette docu-fiction originale dessine une frontière entre l'éthique et le divertissement.

Hyperlight, Canada 2018, 17m44s, Nguyen-Anh Nguyen
In the year 2085, through the use of faster-than-light technology, man is now capable of traveling into deep space. Emiliana Newton and Philip Maeda are on a mission to answer a distress signal from a nearby planet, Q465b. The film’s opening scene shows Emiliana waking and finding herself adrift in space. She spots her partner, Philip, drifting down towards the planet below. She reads little signs of life in him. She rescues him and returns to the mothership...
Bizarre events begin to take place...
En 2085, grâce à l'utilisation d'une technologie plus rapide que la lumière, l'homme est maintenant capable de voyager dans l'espace lointain. Emiliana Newton et Philip Maeda ont pour mission de répondre à un signal de détresse provenant d'une planète voisine, Q465b. La scène d'ouverture du film montre Emiliana se réveiller et se retrouvent à la dérive dans l'espace. Elle voit son partenaire, Philip, descendre vers la planète en bas. Elle lit des signes de vie bas en lui. Elle le sauve et retourne au vaisseau-mère ...
Des événements bizarres commencent à se produire ...

Chimera, India / Inde / United Arab Emirates / Emirats Arabes Unis / United States / États-Unis 2018, 84m, Maurice Haeems

This debut film is a philosophical science fiction thriller that explores humanity’s ever persistent quest for immortality.
Scientist Peter Quint is plagued by the death of his wife Jessie. When he finds that his two children, Miles and Flora, are afflicted with the same deadly genetic disease that killed their mother, he becomes obsessed with finding a cure. After putting them in cryogenic stasis, he desperately races against time and the haunting pleas of Jessie to let them die as she did. He is attempting to decode the DNA of the immortal Turritopsis jellyfish.
Story unfolds like a jigsaw.
Ce premier film est un thriller philosophique de science-fiction qui explore la quête persistante de l'humanité pour l'immortalité.
Le scientifique Peter Quint est en proie par la mort de sa femme Jessie. Quand il constate que ses deux enfants, Miles et Flora, sont atteints de la même maladie génétique mortelle qui a tué leur mère, il devient obsédé par la recherche d'un remède. Après les avoir mis dans une stase cryogénique, il lutte désespérément contre le temps et les appels lancinants de Jessie pour les laisser mourir comme elle l'a fait. Il tente de décoder l'ADN de l'immortelle méduse Turritopsis.
L'histoire se déroule comme un puzzle.

 
Anote's Ark / L’Arche d’Anote. Canada 2018. 77m, Matthieu Rytz
The Republic of Kiribati is an island country with a population of 100 thousand located in the middle of the Pacific Ocean far-removed from the pressures of modern life. It consists of 32 atolls and one raised coral island dispersed over 3,500,000 square kilometers (1,351,000 square miles), Anote's Ark is the first feature film shot in the Republic of Kiribati.
The filmmaker explores the effects of climate change on the island republic – it is expected to be swallowed by the ocean by the end of this century. Its former President, Anote Tong (2003-2006) travels around the world to raise awareness of the effects of climate change. His desire is to protect his people and their 4000-year-old culture. Many of them are seeking asylum – the first refugees due to climate change – elsewhere. Many have already escaped to safer grounds.
La République de Kiribati est un pays insulaire avec une population de 100 000 habitants située au milieu de l'océan Pacifique, loin des pressions de la vie moderne. Il se compose de 32 atolls et d'une île de corail soulevée dispersés sur 3 500 000 kilomètres carrés (1 351 000 miles carrés). L’Arche d’Anote est le premier long-métrage tourné en République de Kiribati.
Le cinéaste explore les effets du changement climatique sur la république insulaire il devrait être englouti par l'océan d'ici la fin du siècle. Son ancien président, Anote Tong (2003-2006) parcourt le monde pour sensibiliser les gens aux effets du changement climatique. Son désir est de protéger son peuple et leur culture anciene de 4000 ans. Beaucoup d'entre eux demandent l'asile les premiers réfugiés en raison du changement climatique ailleurs. Beaucoup ont déjà échappé à des terres plus sécuritaire.

Tehran Taboo / Téhéran Taboo, Austria / Autriche / Germany / Allemagne 2017, 90m, Ali Soozandeh

This animated feature film takes a provocative and confrontational look at Iran’s seedy underbelly, thus exposing the hypocritical double standard prevalent in the country.
It centers on four main characters whose desperate attempts to cope bring them together.
Pari is forced into prostitution in order be able to raise her six-year-old son, Elias. Her husband, who is in jail, refuses to grant divorce. An Islamic judge agrees but Pari becomes his concubine. Moving into one of his apartments, she meets Sara, who is pregnant and seeking work against the wishes of her husband. The other two: Babak and  Donya.

Ce long métrage d'animation prend un air provocateur et conflictuel sur le ventre miteux de l'Iran, exposant ainsi le double standard hypocrite répandu dans le pays.
Il est centré sur quatre personnages principaux dont les tentatives désespérées de faire face les rapprochent.
Pari est contraint à la prostitution afin de pouvoir élever son fils de six ans, Elias. Son mari, qui est en prison, refuse d'accorder le divorce. Un juge Islamique est d'accord, mais Pari devient sa concubine. En emménageant dans un de ses appartements, elle rencontre Sara, qui est enceinte et cherche du travail contre la volonté de son mari. Les deux autres: Babak et Donya.
***************************************************************************

Vues d’Afrique 2018
the 34th edition from April 13th to the 22nd

Now in its 34th year, this wonderful and culturally exciting film festival has become the largest festival celebrating the diversity of African and Creole culture outside Africa. The 33rd edition will begin on Friday, April 13th and will continue until Sunday, April 22nd; exclusively at the Cinémathèque Québécoise. During 10 days, the Festival will present 88 films from 33 countries, including 15 international premieres, 52 Canadian premieres and 15 Quebec premieres. Among this selection, 7 screenings will be intended for English-speaking audiences.
Tunisia will be in the spotlight this year.
la 34e édition du 13 au 22 Avril
Maintenant dans sa 34e année, ce festival du film merveilleux et culturellement passionnant est devenu le plus important festival célébrant la diversité de la culture Africaine et Créole hors d’Afrique. La 34e édition débutera Vendredi  13 Avril et se poursuivra jusqu'au Dimanche 22 Avril; exclusivement à la Cinémathèque Québécoise. Pendant 10 jours, le Festival présentera 88 films de 33 pays, dont 15 premières internationales, 52 premières Canadiennes et 15 premières Québécoises. Parmi cette sélection, 7 projections seront destinées aux publics Anglophones.
Le Tunisie sera mise sous la lumière d’honneur, cette année.
For more info/ pour plus d’information:
514-284-3322
*****************************************************************************

Jealous / Jalouse, France 2017, 102m, David Foenkinos / Stéphane Foenkinos

Nathalie Pécheux, a French literature professor at a preparatory school, is recently divorced. Her daughter, Mathilde has just turned 18 and is in love with her boyfriend Felix. She is preparing for a make-or-break audition at the Paris Opera. Mathilde wants to be a professional ballet dancer. Nathalie’s former husband, Jean-Pierre has a new girlfriend, Isabelle. As well, the preparatory school has hired a new teacher – Mélanie Pick. All of these factors lead to Nathalie transform from a thoughtful and considerate person into a creature consumed by pathological jealousy. Is it just a mid-life crisis or a burn out?

Nathalie Pécheux, professeur de littérature Française à un école préparatoire, est récemment divorcée. Sa fille, Mathilde, vient d'avoir 18 ans et est amoureuse de son petit-ami Felix. Elle prépare une audition de type make-or-break à l'Opéra de Paris. Mathilde veut devenir danseuse de ballet professionnelle. L'ex-mari de Nathalie, Jean-Pierre, a une nouvelle petite amie, Isabelle. De plus, l'école préparatoire a embauché une nouvelle enseignante, Mélanie Pick. Tous ces facteurs conduisent Nathalie à se transformer d'une personne réfléchie et attentionnée en une créature consommée par la jalousie pathologique. Est-ce juste une crise de la quarantaine ou un burn out?