Sunday, 26 November 2017

Vic and Flo Saw a Bear: presented by Talisman Theatre





November 21 - December 2 @ 730 pm @ Centaur (453 Saint-François-Xavier, Montreal)

Director’s Michael Mackenzie’s theatrical adaptation and translation of the original screenplay of internationally admired, acclaimed and award-winning filmmaker Denis Côté.
Performed by:
Julie Tamiko Manning as Vic(toria)
Natalie Liconti as Flo(rence)
Leslie Baker as Jackie
Alexandre Lavingne as Daniel

Synopsis:
Photograph : Maxime Côté
Victoria has just been released on parole. She had been serving a life sentence for murder. She goes to her Uncle’s cabin in the backwoods. Her main concern is to start again and live the rest of her life in peace and quiet. Florence, her much younger lover and also an ex-con, arrives unexpectedly but welcomed with a bit of trepidation. Florence is apparently hiding something from Victoria. As well Victoria's parole officer keeps popping up at the most inopportune moments. Further complications arise when the shadows of Florence’s past begin to disrupt the couple’s quest for intimacy.
Commentaries:
Photograph : Maxime Côté
Unfortunately I haven’t had the opportunity to see the film version as of this moment. Therefore I am unable to make any valid comments in regards to the adaptation itself.
Granted, due to budgetary constraints and other factors, set design must be scaled down, but must be functional enough to stimulate the audience’s imagination. Sound design must enhance this. As well certain characters and background plots must be dropped. This must be done in a way that the theatrical version could stand on its own as do many cinematic adaptations (whether from theatre or books). Most importantly, the performance must be near to perfection. Overall, the end result must reflect the spirit of the original.
Overall, I found the play to be enjoyable, well acted and well written. It engaged my attention throughout. The characters showed depth and were superbly interpreted by all, with the possible exception of Alexandre Lavingne’s. I did notice a few errors in dialogue and some out of character elements in the representation I attended (Thursday, November 23rd). Hopefully they were noticed and have since been corrected.
I do hope to be able to see the original work – I would definitely do a more valid re-evaluation of the theatrical adaptation.
*******************************************************************************

Vic et Flo ont vu un ours: présenté par le Théâtre Talisman
21 Novembre - 2 Décembre @ 19h30 @ Centaur (453 Saint-François-Xavier, Montréal)

L'adaptation théâtrale et la traduction du scénario original du cinéaste internationalement admiré et acclamé, Denis Côté par le metteur-scène Michael Mackenzie.
Interprété par:
Julie Tamiko Manning comme Vic
(toria)
Natalie Liconti comme Flo
(rence)
Leslie Baker comme Jackie
Alenandre Lavingne comme Daniel

Synopsis:
Photographe : Maxime Côté
Victoria vient d'être mise en liberté conditionnelle. Elle purgeait une peine d'emprisonnement à perpétuité pour meurtre. Elle va à la cabane de son oncle dans les bois. Sa principale préoccupation est de recommencer et de vivre le reste de sa vie dans la paix et dans la tranquillité. Florence, son amant beaucoup plus jeune qu’elle et aussi un ex-con, arrive de façon inattendue mais accueillie avec un peu d'inquiétude. Florence cache apparemment quelque chose à Victoria. De plus, l'agent de libération conditionnelle de Victoria ne cesse de surgir dans les moments les plus inopportuns. D'autres complications surviennent lorsque les ombres du passé de Florence commencent à perturber la quête d'intimité du couple.
Commentaires:
Photographe : Maxime Côté
Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de voir la version du film à partir de ce moment. Par conséquent, je suis incapable de faire des commentaires valables en ce qui concerne l'adaptation elle-même.
Certes, en raison de contraintes budgétaires et d'autres facteurs, la scénographie doit être réduite, mais doit être suffisamment fonctionnelle pour stimuler l'imagination du public. Le design sonore doit l'améliorer. En plus de certains personnages et des intrigues de fond doivent être abandonnées. Cela doit être fait de telle sorte que la version théâtrale puisse se suffire à elle-même, tout comme de nombreuses adaptations cinématographiques (que ce soit du théâtre ou des livres). Plus important encore, la performance doit s’approch
é à la perfection. Dans l'ensemble, le résultat final doit refléter l'esprit de l'original.
Dans l'ensemble, j'ai trouvé la pièce agréable, bien interpréter et bien écrit. Cela a attiré mon attention tout au long. Les personnages ont montré de la profondeur et ont été superbement interprétés par tous, à l'exception peut-être d'Alexandre Lavingne. J'ai remarqué quelques erreurs dans le dialogue et quelques éléments hors du caractère dans la représentation à laquelle j'ai assisté (Jeudi 23 Novembre). Espérons qu'ils ont été remarqués et ont été corrigés depuis.
J'espère pouvoir voir l’oeuvre original
 je ferais certainement une réévaluation plus valide de l'adaptation théâtrale.