Tuesday, 4 October 2016

45e Festival du Nouveau Cinéma de Montréal


Innovative and Generous / Innovant et Généreux

From October 05th to 16th / du 05 au 16 Octobre, 2016


(Last updated /Dernière mis-a-jour: July 15 Juillet 2017)

Preliminary:
The Festival du Nouveau Cinéma (FNC), Canada's longest-running film festival, returns once again for its 45th edition. As always, it promises to satisfy the different cravings of all who love cinema by presenting nearly 380 films and events in 12 venues: Cinema du Parc, Quartier Latin, Cinémathèque Québécoise, l'Inis, Théâtre Maisonneuve, Théâtre Imperial, UQAM’s Pavilion Judith-Jasmin, Kino Lab (3450 St-Urbain), La Grande Place du Complexe Desjardins, Societé des Arts Technologiques, Hotel Hyatt, and Agora / Chaufferie Hydro-Québec in UQAM’s Cœur des Sciences. 138 features and 170 shorts from 62 countries (152 of which are premieres) from either emerging or established directors. 

 
Préliminaire:
Le Festival du Nouveau Cinéma (FNC), le festival du film la plus longue du Canada, revient une fois de plus pour sa 45e édition. Comme toujours, il promet de satisfaire les différentes envies de tous ceux qui aiment le cinéma en présentant près de 380 films et d’événements dans 12 lieux: le Cinéma du Parc, le Quartier Latin, le Cinémathèque Québécoise, l'Inis, le Théâtre Maisonneuve, Théâtre Imperial, le Pavillon Judith-Jasmin de l'UQAM, Kino Lab (3450 St-Urbain), La Grande Place du Complexe Desjardins, Societé des Arts Technologiques, l'Hôtel Hyatt et l’Agora / ChaufferieHydro-Québec du Cœur des sciences de l'UQAM. 138 longs- et 170 courts-métrages de 62 pays (dont 152 sont en premières) soit de réalisateurs émergents ou établis.


For more information consult program or visit:
Pour plus d'informations, consulter le programme ou visitez:


Chronicle of Films seen / Chronique de Films vus:

Below find a run-down of all the films seen at this year’s festival. Updates will appear on a frequent basis (hopefully once a day) so please visit frequently.
Un aperçu de tous les films vus au festival de cette année. Les mises à jour apparaîtra sur une base fréquente (j’espère une fois par jour), donc veuillez visiter fréquemment.

(Films are listed in ascending order – the most recently seen on the top
Films sont énumérés par ordre – le plus récemment vu sur le haut de la page)



After /Âpres:

Nutag - Homeland, Canada 2016, 6m, Alisi Telengut
In 1943, the U.S.S.R. deported all of the Kalmyk people to Siberia. Only half of them returned in 1957. This beautifully animated short is a surreal requiem to them.
En 1943, le U.R.S.S. ont déporté toutes les Kalmouks en Sibérie. Seulement la moitié d'entre eux est revenu en 1957. Ce magnifique court métrage d'animation est un requiem surréaliste pour eux.

Prank, Canada 2016, 78m, Vincent Biron
Stefie, an awkward teenager with no friends, spends his days throwing tennis balls against schoolyard walls, and his evenings practising his clarinet. One day, while Stefie is throwing tennis balls, older pranksters, Martin and Jean-Se, lure him to collaborate with them on a practical joke. They are recording it on Stefie's smartphone. At first a reluctant participant … but when he meets Lea (Martin's girlfriend) … to him, the ideal woman … and so he stays – despite the ever-increasing cruelty of the jokes. The director missed an opportunity to teach the precious lesson of choosing ones friends well.

Stefie, un adolescent maladroit sans amis, passe ses journées à lancer des balles de tennis contre les murs de la cour d'école et ses soirées à pratiquer sa clarinette. Un jour, alors que Stefie est lance des balles de tennis, des farceurs plus âgés, Martin et Jean-Se, le leurre de collaborer avec eux sur une blague. Ils l'enregistrent sur le smartphone de Stefie. Dans un premier temps un participant réticent ... mais quand il rencontre Lea (la petite amie de Martin) ... pour lui, la femme idéale ... et donc il reste – malgré la cruauté toujours croissante des blagues. Le réalisateur a raté une occasion d'enseigner la leçon précieuse de bien choisir ses amis. 
 
During / au cours du

Mifune: The Last Samurai, United States / États-Unis 2015, 70m, Steven Kazaki
Toshirō Mifune (1920-1997) was a star of Japanese cinema during its golden age. He appeared in nearly 170 feature-films; this included a 16-film collaboration with director Akira Kurosawa between 1948 and 1965. Using previously unseen archival stills, footage from shootings that feature the actor and interviews with luminaries who were influenced by him and those who worked with him, Kazaki has crafted an eloquent celebration of this actor who played a key role in not only the evolution of the samurai film, but also bringing awareness of Japanese cinema to the rest of the world.


Toshirō Mifune (1920-1997) était un star du cinéma Japonais pendant son âge d'or. Il est apparu dans près de 170 longs métrages; cela comprenait une collaboration de 16 films avec le réalisateur Akira Kurosawa entre 1948 et 1965. En utilisant des images fixes d'archives inédites, des images de tournages qui comportent l'acteur et des entrevues avec des sommités qui ont été influencés par lui et ceux qui ont travaillé avec lui, Kazaki a conçu un éloquent célébration de cet acteur qui a joué un rôle clé dans l'évolution non seulement du film de samouraï, mais a aussi apporter la sensibilisation du cinéma Japonais au reste du monde.

Harmonium, Japan / Japon 2016, 118m, Kôji Fukada




Toshio lives a quiet life in the suburbs with his wife Fumie and their ten-year-old daughter Hotaru. The film opens with Hotaru practising on the harmonium, before being called for family breakfast – it was an idyllic scene. Afterwards, Fumie leaves to go to her job, Hotaru to school and Toshio to his small workshop in the garage. During the day, Yasaka, an old acquintance, shows up. Yasaka has just been released from prison and begs Toshio for work. Toshio says yes and even welcomes him into his home. Unbeknownst to Toshio, Yasaka is nursing a deep grudge …
Toshio vit une vie tranquille dans la banlieue avec sa femme Fumie et Hotaru, leur fille de dix ans. Le film s'ouvre avec Hotaru pratiquant sur l'harmonium, avant d'être appelé pour le petit déjeuner familial c'était une scène idyllique. Après, Fumie part pour aller à son travail, Hotaru à l'école et Toshio à son petit atelier dans le garage. Au cours de la journée, Yasaka, un ancien acquintance, se présente. Yasaka vient d'être libéré de prison et supplie Toshio pour le travail. Toshio dit oui et même l'accueille dans sa maison. À l'insu de Toshio, Yasaka nourrit une rancune profonde ...
 
The Other Side of November / L’Autre Côté de Novembre, Canada 2016, 79m, Maryanne Zéhîl

A fall day in Lebanon in the 1970s: Layla and Samira are best friends. This will be their final time together – Layla is moving to Montreal to start a new life and Samira is being forced into an abusive marriage. Jump forward to the present: 'Lea' is a neurosurgeon in Montreal and 'Layla' is a seamstress residing in a Lebanese bordertown. Both roles are performed to perfection by Arsinée Khanjian. Both women are deeply haunted by memories of their pasts. Through flashbacks, the mysteries of the past and the relationship between these two women and Samira slowly unravels.

Une journée d'automne au Liban dans les années 1970: Layla et Samira sont meilleurs amis. Ce sera leur dernière fois ensemble Layla déménage à Montréal pour commencer une nouvelle vie et Samira est forcée dans un mariage abusif. Avancer vers le présent: 'Lea' est un neurochirurgien à Montréal et 'Layla' est une couturière résidant dans une ville frontalière Libanaise. Les deux rôles sont jouer à la perfection par Arsinée Khanjian. Les deux femmes sont profondément hantées par les souvenirs de leur passé. À travers des flash-back, les mystères du passé et la relation entre ces deux femmes et Samira se démêle lentement.

The Red Turtle / La Tortue Rouge, France / Belgium / Belgique 2016, 80m, Michael Dudok de Wit

This beautifully animated feature film marks the first time that Ghibli Studios has collaborated with an artist outside of Japan. It is a moving and conceptually original reimagining of Daniel Defoe's classic tale Robinson Crusoe (1719).

A shipwrecked man ends up on tropical island populated only with turtles, crabs and birds. He builds a raft to try and get back to civilization, but is thwarted. The raft is destroyed every-time. After several attempts, he discovers the culprit – a red turtle. A short while later, it washes up on the beach, and overnight transforms into a beautiful woman ...
Ce magnifique long métrage d'animation marque la première fois que les studios Ghibli ont collaboré avec un artiste en dehors du Japon. Il s'agit d'un réimagination émouvant et conceptuellement original de l'histoire classique de Daniel Defoe, Robinson Crusoé (1719).
Un naufragé se retrouve sur une île tropicale peuplée de tortues, de crabes et d'oiseaux. Il construit un radeau pour essayer de revenir à la civilisation, mais il est contrarié. Le radeau est détruit à chaque fois. Après plusieurs tentatives, il découvre le coupable – une tortue rouge. Un peu plus tard, elle se remous sur la plage, et pendent la nuit se transforme en une belle femme ...

Wet Woman in the Wind / Une Femme Chaude dans le Vent, Japan / Japon 2016, 77m, Akihiko Shiota
Kosuke was a successful Tokyo playwright before he decided to become a rural recluse. Hurt by romantic shenigans, he swears off women, secluding himself in the countryside. He spends his days picking up abandoned items, and his evenings in tranquility. This is interrupted when Shiori literally crashes into his life. His attempts to brush her off fail. And a passionate wild orgy ensues. Well acted, great chemistry between the two leads, and there are many moments of comedic wit.
The film is part of a fresh revival of 'Roman Porno', a popular genre of Japanese erotica from the 1970s.

Kosuke était un dramaturge à succès de Tokyo avant qu'il décide de devenir un recluse rural. Blessé par des shenigans romantiques, il se détache des femmes, en se retirant dans le campagne. Il passe ses jours à ramasser des objets abandonnés, et ses soirées dans la tranquillité. Ceci est interrompu lorsque Shiori s'embouti littéralement dans sa vie. Ses tentatives de l'envoyer, échouer. Et une orgie sauvage passionnée s'ensuit. Bien jouer, une grande chimie entre les deux principales, et il ya de nombreux moments d'humour comique.
Le film fait partie d'une nouvelle renaissance de «Roman Porno», un genre populaire de l'érotisme Japonais dans les années 1970.

47 Days / 47 Fois le Jour, Canada 2016, 3m,Marie-Eve Juste
Five women, imprisoned in a no man's land somewjere in the middle of the jungle, have woken up for the 47th time. They do not remember what happened the previous night.
Cinq femmes, emprisonnées d'un non-lieu quelque part au milieu de la jungle, se sont réveillés pour le 47ème fois. Ils ne se souviennent pas de ce qui est arrivé la nuit précédente.

The Park / Le Parc, France 2016, 71m, Damien Manivel
Beautiful summer day ... a boy and a girl on their first date in a municipal park. Awkward, nervous and shy at first … love blossoms … a first kiss … extravagant promises of forever … until the sun begins to set. Boy leaves; girl stays … a revealing exchange of text messaging … betrayal and a broken heart … the girl shifts into reverse to try and recreate the day she just had, hoping to correct what went wrong. At this point, things get very strange and surreal. The result is a very incoherant, directionless and unengaging film.
Belle journée d'été ... un garçon et une fille sur leur première date dans un parc municipal. Inquiétant, nerveux et timide au début ... les fleurs d'amour ... un premier baiser ... des promesses extravagantes pour toujours ... jusqu'à ce que le soleil commence se couche. Garcon part; fille reste ... un échange révélateur de messagerie texte ... trahison et un cœur brisé ... la fille se vire en marchent en inverse pour essayer de recréer le jour qu'elle vient d'avoir, en espérant de corriger ce qui a mal tourné. À ce stade, les choses deviennent très étrange et surréaliste. Le résultat est un film très incohérent, sans direction et sans engagement.

Diamond Island, Cambodia / Cambodge / France / Thailand / Thaïlande / Germany / Allemagne 2016, 104m, Davy Chou
To many of the country's youth, Koh Pich (Diamond Island) in Phnom Penh, Cambodia is a utopian shining symbol of the country's future, despite the fact that only the wealthy can afford it.
18-year-old Bora seizes the opportunity, and leaves his village in rural Cambodia to work on the building site of a sprawling ultra-modern luxury complex, he quickly makes friends with others like him as well as reuniting with Solei, his older brother who had left home five years ago.
An ambitious, compelling and promising first feature that skillfully captures the sensitivity and melancholy of today's Cambodia.
Pour beaucoup de jeunes du pays, Koh Pich (Diamond Island) à Phnom Penh, au Cambodge est un symbole utopique brillant de l'avenir du pays, en dépit du fait que seuls les riches peuvent se le permettre.
Bora (18 ans) saisit l'occasion et quitte son village dans le Cambodge rural pour travailler sur le chantier d'un luxueux complexe de luxe ultra-moderne, il se fait rapidement des amis avec d'autres comme lui
ainsi que de réunir avec Solei, son frère aîné qui avait quitté la maison il y a cinq ans.
Un premier long métrage ambitieux, convaincant et prometteur qui capte habilement la sensibilité et la mélancolie du Cambodge d'aujourd'hui.

Mutants, Canada 2016, 17m, Alexandre Dostie
Pitcher Keven Guénette is at his baseball team's first practice for the season in the summer of 1996. On his first pitch, the batter hits the ball right into his face. Keven is left with a hideous black eye. His paraplegic baseball coach gives him a crash course in sex, sports, and scandal.
Le lanceur Keven Guénette est à la première pratique de son équipe de baseball pour la saison de l'été 1996. Sur son premier lancement, le frappeur frappe la balle directement sur son visage. Keven est laissé avec un oeil au beurre noir hideux. Son coach de baseball paraplégique lui donne un cours intensif sur le sexe, les sports et le scandale.

Bella e Perduta / Lost and Beautiful, Italy / Italie 2015, 87m, Pietro Marcello

Pulcinella, a foolish immortal is sent from the bowels of Mt. Vesuvius to honour the last wish of the recently deceased Tommaso, a poor shepherd who lived in Campania. Tommaso was also the caretaker of an abandoned Neapolitain palace that has been reduced to ruin through repeated pillaging by the local mafia. He had also been taking care of a water buffalo calf that he had named Sarchiapone. Pulcinella's assignment is to find a safe place for Sarchiapone. Together, they journey through the sublime landscapes of an Italy that is both lost and beautiful. A poetic contemporary ecological fable.
Pulcinella, un insensé immortel est envoyé des entrailles du Mont. Vésuve pour honorer la dernière volonté du Tommaso récemment décédé, un pauvre berger qui vivait en Campanie. Tommaso était également le gardien d'un palais Napolitain abandonné qui a été réduit à la ruine par des pillages répétés par la mafia locale. Il s'occupait aussi d'un jeune buffle d'eau qu'il avait nommé Sarchiapone. Pulcinella a pour mission de trouver un endroit sûr pour Sarchiapone. Ensemble, ils parcourent les paysages sublimes d'une Italie à la fois perdue et belle. Une fable écologique contemporaine et poétique.
 
Smrt U Sarajevu / Death in Sarajevo / Mort à Sarajevo, France / Bosnia and Herzegovenia / Bosnia et Herzégovine 2016, 85m, Danic Tanovic
On June 28, 1914, the Archduke Franz Ferdinand of Austria and his wife Sophie, Duchess of Hohenberg were assasinated by Gavrilo Princip, a Yugoslav nationalist. The Hotel Europa is making preparations to host a European Union gala in commemoration of the 100th anniversary of this event that triggered World War I and also the eventual establishment of Yugoslavia. A slight glitch in the hotel's plans – management has not paid the staff for two months. The staff is threatening to go on strike. At the same time, a television show of discussions occasioned by the anniversary, is being broadcast.

Le 28 Juin 1914, l'Archiduc Franz Ferdinand d'Autriche et son épouse Sophie, Duchesse de Hohenberg ont été assassiné par Gavrilo Princip, un nationaliste Yougoslave. L'Hôtel Europa se prépare à accueillir un gala de l'Union Européenne en commémoration du centenaire de cet événement qui a déclenché la Première Guerre mondiale et l'établissement éventuel de la Yougoslavie. Un léger anomalie dans les plans de l'hôtel la direction n'a pas payé le personnel pendant deux mois. Le personnel menace de faire la grève. En même temps, une émission de télévision de discussions occasionnée par l'anniversaire, est en cours de diffusion.
 
Prior to / avant:

El Poble Prohibit / Le Peuple Interdit, Canada 2016, 92m, Alexandre Chartrand
This observational documentary goes behind the scenes of the independence movement in Catalonia and gives a voice to the movement's key figures. On September 11, 1714, the city of Barcelona fell to the Castillians (Spain) and thus ended Catalonia's existence as an independent political entity. In recent times, the struggle for self-determination is gaining ground despite Spain's constitution emphatically stating that the country is indivisible. In a de facto referendum held in November 2014, 2.3 million Catalans voted with 81% in favour of self-determination.
Ce documentaire observatoire va dans les coulisses du mouvement indépendantiste en Catalogne et donne une voix aux personnages clés du mouvement. Le 11 Septembre 1714, la ville de Barcelone est tombé aux Castillans (Espagne) et ainsi a mis fin à l'existence de la Catalogne comme une entité politique indépendante. Recennement, la lutte pour l'autodétermination gagne du terrain malgré que la constitution de l'Espagne catégoriquement indique que le pays est indivisible. Dans un référendum de fait tenu en Novembre 2014, 2.3 millions de Catalans ont voté avec 81% en faveur de l'autodétermination.

Two Lovers and a Bear / Un Ours et Deux Amants, Canada 2016, 96m, Kim Nguyen
Nguyen's latest film – a fantasy-tinged comedic drama about two lovers helping each other escape the nightmarish hauntings of their past – casts the Arctic with its omnipresent whiteness and the forbidding bitter cold as the fourth major charactor. The third is a polar bear who can talk (voiced comedicaly by Gordon Pinsent), but only to certain humans. Roman and Lucy live together in an Arctic village with a population of only 200. Both are haunted by their past – Lucy is disturbed by recurring visions and Roman has self-destructive tendencies. Together, they decide to flee, by heading south.
Le dernier film de Nguyen un drame humoristique teinté de fantaisie à propos de deux amants qui s'aident d'échapper aux hantise des cauchemars de leur passé donne le rôle a l'Arctique avec sa blancheur omniprésente et son austère froid glacial comme le quatrième personnage principal. Le troisième est un ours polaire qui peut parler (voisé comédicalement par Gordon Pinsent), mais seulement à certains humains. Roman et Lucy vivent ensemble dans un village Arctique avec une population de seulement 200. Les deux sont hantés par leur passé Lucy est perturbé par des visions récurrentes et Roman a des tendances autodestructrices. Ensemble, ils décident de fuir, en se dirigeant vers le sud.

Stealing Alice, Canada 2016, 90m, Marc Séguin
Sisters Alice and Eeka were born of a Quebecois father and an Inuit mother. Their mother taught them the traditions of her people. Alice harbours a deep-seated social rage due to the suffering inflicted upon her mother and the Inuit culture. She releases her rage by stealing valuable art works from major museums and private collections. She either sells them to shady art dealers or hangs them up in her home. But this doesn't satisfy her hunger for vengeance. The film's fragmented and experimental style made it difficult to understand the narrative.
Les sœurs Alice et Eeka sont nés d'un père Québécois et d'une mère Inuite. Leur mère leur a enseigné les traditions de son peuple. Alice entretien une rage sociale profonde en raison de la souffrance infligée à sa mère et la culture Inuite. Elle libère sa rage en volant des œuvres d'art précieux des grands musées et les collections privées. Soit qu'elle les vend à des marchands d'art louche ou les raccroche à son domicile. Mais cela ne satisfait pas sa soif de vengeance. Le style fragmenté et expérimentale du film, l'a rendu difficile a comprendre le récit.


By the Time We Got to Expo, Canada 2015, 9m, Eva Kolcze / Phillip Hoffman
A meditative journey back to a significant moment in Canadian history, when Expo 67: Man and His World came to Montreal. Footage from documentary and educational films from the era has been reworked, creating a collage of vibrant colors, textures and forms.
Un voyage méditatif retour à un moment important dans l'histoire du Canada, lors de l'Expo 67: Terres des Hommes sont venus à Montréal. Des images de films documentaires et éducatifs de l'époque ont été retravaillées, créant un collage de couleurs, textures et formes vives.

Squame, Canada 2015, 4m, Nicolas Brault
Squame explores the sensitive shell of the body, the skin. The animation of his ephemeral squamations, achieved through sugar casts evokes fragile landscapes opening on worlds on the edge of abstraction. Between macroscopic observations and archaeological artifacts, crumbly borders of these human bodies eluding our gaze. Filmed in 3D.
Squame explore l’enveloppe sensible du corps, la peau. L’animation de ses squamations éphémères, réalisée grâce à des moulages en sucre, évoque des paysages fragiles s’ouvrant sur des mondes à la limite de l’abstraction. Entre artéfacts archéologiques et observations macroscopiques, les frontières friables de ces corps humains se dérobent à notre regard. Filmer en 3D.

 
The Broken Circle Breakdown, Belgium / Belgique / Netherlands / Pays-Bas 2012, 100m, Felix van Groeningen
This heart-wrenching story is about a couple, Didier and Elise, coping with the passing of their daughter, Maybelle from leukemia. The story, unfolding in a non-linear manner, follows the couple’s highs and lows – from the moment they fall in love, Maybelle’s birth, her diagnosis and subsequent death and how each parent copes with the pain. Bluegrass music is central to the film. Didier played banjo in a band; Elise joining later. Engaging and moving performances throughout. Expressing the full spectrum of emotions, the film skillfully addresses one of the worst things that could happen – the death of a child.

Ce récit déchirant est sur un couple, Didier et Elise, qui faire face à la mort de leur fille, Maybelle de leucémie. Le récit, qui se déroulent d’une manière non linéaire, suit les hauts et les bas du couple – à partir du moment où ils tombent en amour, la naissance de Maybelle, sa diagnostic et sa mort ultérieur et comment chaque parent fait face à la douleur. La musique bluegrass est au cœur du film. Didier joue du banjo dans un groupe ; Elise se joindre plus tard. Des interprétations engagent et émouvant tout au long. Expriment toute la gamme des émotions, le film adroitement aborde l'un des pires choses qui puisse arriver – la mort d'un enfant.