Friday, 27 May 2011

The Matchmaker /Le Marieur by / par Avi Nesher


Arik Burstein is called to go to a notary. He is accompanied by his father Yozi. He is surprised when he learns the he has inherited a fortune. It is from a man he had met over thirty years prior in the summer of 1968, a mysterious ‘matchmaker’ named Yankele Bride (Adir Miller). The diary he had written at the time was also returned.
Arik (Tuval Shafir) was 16-years-old, living in Haifa and his parents were survivors of the holocaust and of Romanian Jewish descent. While hanging out with his pals, he sees Yankele Bride handing out business cards to anyone who he perceives might need to find a life’s partner. Arik and his pals decide to play a joke upon him. Arik tells Bride that his sister has no hands or legs but desperately wants to be with someone. Bride knocks on the door.  Arik and his friends follow to see both his father’s and Bride’s reaction. As it turns out both men were school buddies back in Romania.
When Bride sees that Arik loves detective stories, he offers him a job. He is to follow potential match-ups to determine their credibility. Arik is about to embark on a journey into the dark side of Haifa and meets a diverse group of characters. He quickly realises that Bride is also a smuggler. He faces a difficult choice – support him or turn him in. This is made more difficult when Meir (Dror Kenen), the librarian, falls for Clara (Maya Dagan), Bride’s business partner.
“The Matchmaker” is a tender, comedic drama that talks of the sexual revolution of the late 60s and the still lingering painful memories of the Holocaust.
 Arik Burstein est appelée pour aller voir un notaire. Il est accompagné de son père Yozi. Il est surpris quand il apprend que le il a hérité d'une fortune. C'était de la part d’un homme, qu'il avait rencontré plus de trente ans auparavant, l'été 1968, un mystérieux marieur nommé Yankele Bride (Adir Miller). Le journal qu'il avait écrit à l'époque était également retourné.
Arik (Tuval Shafir) avait 16 ans, vivait à Haïfa et ses parents étaient des survivants de l'Holocauste et d'origine Roumain Juive. Bien que passer du temps avec ses copains, il voit Yankele Bride entraine de distribuait des cartes d'affaires à quiconque il aperçoit d’avoir besoin de trouver partenaire a vie. Arik et ses copains décident de jouer une blague sur lui. Arik raconte a Bride que sa sœur n'a pas de mains ou jambes mais désespérément veut être avec quelqu'un. Bride frappe à la porte.  Arik et ses amis suivent pour voir les réactions de son père et Bride. Comme il s'avère, les deux hommes étaient des copains de l'école en Roumanie.
Quand Bride voit qu’Arik aime les histoires policières, il lui offre un emploi. Il est de suivre les correspondances possibles, afin de déterminer leur crédibilité. Arik est sur le point d'entreprendre un voyage dans le côté obscur de Haïfa et rencontre d'un groupe  de caractères diversifié. Il réalise rapidement que Bride est également un passeur. Il fait face à un choix difficile – soutien lui ou lui tourner. Ceci est rendu plus difficile lorsque le Meir (Dror Kenen), le bibliothécaire, tombe amoureuse de Clara (Maya Dagan), le partenaire d'affaires de Bride.
«Le Marieur» est une comédie dramatique sensible qui parle de la révolution sexuelle de la fin des années 60 et les souvenirs douloureux encore persistantes de l'Holocauste.