Sunday, 10 April 2016

Parcours classique: Dirty Light




9 Avril 2016  @ 19h30 @ Centre Phi / April 9 2016 @ 07:30 @ Centre Phi

Une expérience musicale en deux temps
A musical experience in two acts

 Quatuor Bozzini Quartet (Montréal / Montreal) *
Clemens Merkel — violon / violin
Alissa Cheung — violon / violin
Stéphanie Bozzini — alto /
Isabelle Bozzini — violoncelle / cello

+ 
   Contact Contemporary (Toronto) Δ
Sarah Fraser Raff — violon / violin
Mary-Katherine Finch— violoncello / cello
Wallace Halladay — saxophones / saxophone
Midori Koga — piano / piano
Dean Pomeroy — percussions / percussion
Rob MacDonald — guitare / guitar
Graham Banfield – synthétiseurs / synthesizer




Programme / Program 1: Exquises et Délicates / Delicate and exquisite  
(Espace Plateau Space)
A)     Folkestone (1999) - Linda Catlin Smith (États-Unis / United States / Canada)
      Pour quatuor à cordes / For string quartet – * 4 musiciens (musiciennes) / musicians
Cette pièce a été inspirée par la série, de peintures à l'aquarelle du peintre Anglais, JMW Turner intitulée «The Ideas of Folkestone Sketchbook 1845. » Comme l'illustre l'image ci-dessus (π), cette pièce était sombre, sombre et gris. Semblable au carnet d'esquisses de Turner, la pièce est réalisée comme si l'on tourne les pages dans un livre – une série de 24 sections (panneaux). Il était inefficacement accompagné d'une série d'images (π, par exemple) sur un petit écran. Il y avait un petit glitch dans leur projection. L'ambiance aurait eu un impact plus puissant si projetée sur un écran plus grand et les glitches aplanies.
This piece was inspired by the English painter JMW Turner’s series of watercolor paintings entitled “The Ideas of Folkestone Sketchbook 1845.” As exemplified by image above (π) this piece was somber, gloomy and gray. Similar to Turner’s sketchbook, the piece is performed as if one were turning the pages in a book – a series of 24 sections (panels). It was ineffectively accompanied by a series of images (π as an example) on a small screen. There was a bit of a glitch in their projection. The ambience would have had a more powerful impact if projected on a larger screen and glitches ironed out.
B)     In Memoriam Robert Ashley (2014) - Allison Cameron (Canada)
Pour violon, violoncelle, saxophone soprano, guitare électrique, percussions – Δ 5 musiciens / musiciennes 
For violin, cello, soprano saxophone, electric guitar, percussion – Δ 5 musicians
Robert Ashley (1930-2014) était un compositeur Américain qui est le mieux connu pour ses œuvres théâtrales et opéras. Ses œuvres ont été composées pour diverses combinaisons d'instruments, de voix et de l'électronique. Cette pièce est une expression de l'admiration de Cameron pour Robert Ashley et est vaguement basé sur une de ses œuvres de jeunesse   intitulé « In Memoriam Esteban Gomez. » Une esthétique ambiante avec des tendances progressives.
 Robert Ashley (1930-2014) was an American composer who is best known for his theatrical works and operas. His works were composed for various combinations of instruments, voices, and electronics. This piece is an expression of Cameron’s admiration of Robert Ashley and is loosely based on an early work of his entitled “In Memoriam Esteban Gomez.” An ambient esthetic with progressive tendencies.




Programme / Program 2: Énergétiques et Expérimentales / Energetic and Experimental (Espace / Space A) * & Δ
A)     Dirty Light (2014) – Donnacha Dennehy (Irlande/ Ireland / États-Unis / United States)
Pour saxophone soprano, quatuor à cordes, piano, percussions – 8 musiciens / musiciennes 
For soprano saxophone, string quartet, piano, percussion – 8 musicians
La pièce est une exploration des différentes méthodes d'augmentation de la variance de la palette harmonique en utilisant des accents comme base de terrain. Le résultat a été une pièce à percussion rythmique cohérente qui a été un plaisir d'absorbante à écouter.
The piece is an exploration of the various methods of increasing the variance of the harmonic palette by employing overtones as a basis for pitch. The result was a coherent rhythmic percussive piece that was an absorbing pleasure to listen to.
B)     Aus Kindertagen: Verloren (2004-05) - Iris ter Schiphorst (Allemagne / Germany)
Pour violon, violoncelle, piano préparé et échantillonneur, quatuor à cordes, guitare électrique, percussions – 10 musiciens / musiciennes 
For violin, cello, prepared piano and sampler, string quartet, electric guitar, percussion – 10 musicians
Le titre de cette pièce se traduit à peu près comme « De Jours d'Enfance : Perdu. » Cette pièce est une tapisserie sonore riche et complexe qui est fondamentalement dissonant avec parfois des éclairs de mélodies familières. La musique est renforcée par voie électronique et comprend un texte parlé enregistré. Le texte a été écrit par le compositeur et comptines et des citations littéraires. Ce fut certainement le point culminant du concert en raison de sa présentation mouvementée et énergétique.
 The title of this piece roughly translates as “From Childhood Days: Lost.” The piece is a complex and rich sound tapestry that is basically dissonant with occasional flashes of familiar melodies. The music is electronically enhanced and includes recorded spoken text. The text was written by the composer and nursery rhymes and literary quotes. This was definitely the highlight of the concert due to its eventful and energetic presentation.